menu

Imprimer en 3D à partir d’algues, c’est green et c’est français !

Publié le 19 novembre 2013 par Alex M.

En collaboration avec Algopack, le FabShop a créé le SWF, dit « SeaWeed filament ». Il s’agit du premier matériau d’impression 3D bio-sourcé. A ce jour, il existe des dizaines de matériaux disponibles sur le marché de l’impression 3D : des plastiques divers et variés en  filaments  ou en  granulés,  des métaux,  des  dérivés  de  papier,  de  cire,  de  sucre.  Aucun  d’entre eux  n’a encore eu l’audace de se revendiquer « écolo ».

A l’heure où l’impression 3D est en pleine ébullition, certains ont une longueur d’avance. C’est le cas du FabShop qui depuis plus d’un an, travaille en collaboration avec la société bretonne Algopack pour l’élaboration du seaweed filament SWF. Avec une commercialisation prévue dès le printemps 2014,  l’impression  3D  écologique  n’est  donc  plus  un  projet.  Le FabShop a  transformé  cette idée en  réalité et annonce le lancement de ce nouveau matériau baptisé le seaweed filament SWF.  Conçu  à  base  d’algues  cultivées  et récoltées en Bretagne, le seaweed filament SWF est un matériau innovant, fruit du partenariat de ces deux entreprises malouines, Le FabShop et Algopack.

swf-banner

«En imaginant le SWF, nous avions pour ambition de révolutionner l’impression 3D qui constitue elle même déjà une révolution. Nombre de technologies mettent des années à passer au vert. Nous, nous voulions dès à présent proposer une alternative intelligente en la matière» explique Bertier LUYT, fondateur et dirigeant du FabShop. «L’algue nous est apparue comme une matière première intéressante et particulièrement adaptée à nos contraintes. Elle ne nécessite ni eau, ni pesticide, ni engrais pour sa croissance. Nous avons alors mis au point une formule compatible au process d’impression 3D qui devrait bientôt bouleverser la donne» souligne t’il.

Exposé en avant-première lors du 3D Printshow Paris, les visiteurs ont pu observer un première bobine et de petits boulons imprimés. L’aspect mat du matériau notamment a beaucoup plu. Le FabShop souligne toutefois que le SWF n’en est pas encore « à sa forme finale » et que des développements sont toujours en cours. Pour les plus interessés, la startup française recherche des bêta-testeurs, il suffit de s’inscrire ICI.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you