menu

TOP 15 des imprimantes 3D SLS du marché

Publié le 22 mars 2018 par Mélanie R.

La technologie de frittage sélectif par laser, plus connue sous sous acronyme SLS, repose sur la fusion d’une poudre plastique à l’aide d’un laser. Plusieurs procédés ont aujourd’hui été développés ainsi qu’une large gamme de matériaux polymères allant du PA11, PA12 ou TPU. C’est une technologie utilisée dans de nombreuses industries, que ce soit l’automobile, le médical, le design ou encore l’aéronautique car elle offre une résistance mécanique plus élevée que la technologie FDM par exemple. Mais quelles sont les principales imprimantes 3D SLS du marché? Qui sont les fabricants de ces machines? Nous vous avons préparé une liste de 15 imprimantes 3D SLS, que ce soit des machines de bureau, industrielles ou des imprimantes qui devraient arriver sur le marché d’ici peu.

Les imprimantes 3D SLS de bureau

Formlabs et son imprimante 3D Fuse 1

Formlabs fait partie des startups de l’impression 3D qui a connu une croissance et un succès fulgurants – elle emploie aujourd’hui 400 collaborateurs depuis sa création en 2011. Focalisé d’abord sur des imprimantes 3D de bureau SLA, le fabricant a récemment dévoilé sa machine SLS, la Fuse 1. Elle imprimerait avec une épaisseur de couche de 0,1 mm, avec un volume d’impression maximum de 165 x 165 x 320 mm. Elle serait disponible à partir de $10 000, les premières machines auraient d’ailleurs été livrées à la fin de l’année 2017.

imprimantes 3D SLS

L’imprimante low-cost Sinterit Lisa

La Sinterit Lisa fait partie des premières imprimantes 3D SLS accessibles du marché. Elle a été lancée en 2015 à un prix plus élevé que celui d’aujourd’hui – qui est de 5 990€ pour l’Europe. Elle offrirait un volume d’impression de 150 x 200 x 150 mm et une épaisseur de couche de 0,8 mm. Sa forme compacte et son prix relativement bas font de la Sinterit Lisa une des imprimantes 3D de bureau SLS les plus attractives du marché.

imprimantes 3D SLS

La Sintratec Kit

La Sintratec Kit est la solution idéale pour découvrir le monde de la fabrication additive. Elle est particulièrement adaptée à la production de prototypes fonctionnels. L’imprimante pourrait être intégrée à n’importe quel environnement de production et serait facile d’utilisation. Elle dispose d’un volume d’impression de 110 x 110 x 100 mm et d’une épaisseur de couche de 0,1 mm. Elle serait disponible à partir de 4999€.

imprimantes 3D SLS

VIT – Natural Robotics

L’imprimante 3D SLS VIT a été créée par le fabricant espagnol Natural Robotics basé à Barcelone et qui avait été financée en partie grâce à une campagne Kickstarter. La machine serait compatible avec différentes poudres polymères à un prix abordable par rapport aux autres imprimantes SLS du marché puisqu’elle serait disponible à partir de 10 000€. Son volume d’impression de 250 x 250 x 250 mm pourrait permettre de créer des prototypes comme des pièces finies.

SnowWhite de Sharebot

L’imprimante SLS professionnelle SnowWhite de Sharebot est compatible avec différentes poudres thermoplastiques comme le PA 12, le PA 11 ou encore le TPU. Le processus d’impression serait très rapide et simple puisqu’automatique une fois que l’utilisateur choisit son matériau. Son volume d’impression reste toutefois assez petit, de 100 x 100 x 100 mm. C’est une imprimante 3D idéale pour tous les travaux de recherche et développement, que ce soit dans des laboratoires, des écoles ou encore des centres de recherche industrielle.

imprimantes 3D sls

Les imprimantes 3D SLS industrielles

EOS P 500

Le fabricant allemand EOS est un spécialiste de la fabrication additive depuis bientôt 30 ans et est l’un des pionniers des technologies SLS et DMLS. Il a développé plusieurs imprimantes 3D qui reposent sur la technologie de frittage laser dont le modèle EOS P 500, une imprimante industrielle qui pourrait atteindre une vitesse d’impression de 0,6 m/s. Selon le fabricant, les lasers de 70 watt permettraient de réduire le coût d’une pièce de 30%. Son modèle possèderait un volume d’impression de 500 x 330 x 400 mm avec la possibilité d’imprimer plusieurs pièces en même temps. La machine serait disponible à partir de $250 000.

imprimantes 3D SLS

La Red Rock

Le fabricant russe Red Rock a dévoilé son imprimante 3D SLS éponyme, idéale pour la création de prototypes fonctionnels. Elle aurait un volume d’impression de 180 x 180 x 180 mm et une vitesse d’impression de 20 cm3 par heure. Pour le moment, le fabricant explique qu’elle est compatible avec de la poudre PA12 noire mais qu’il devrait étendre la gamme des matériaux d’ici quelques mois.

imprimantes 3D sls

La Promaker P1000

La Promaker P1000 de Prodways fait partie des machines de frittage laser plastique du fabricant français. Il a travaillé avec le fabricant Farsoon pour développer cette machine. C’est une imprimante 3D industrielle qui offrirait une haute précision et un volume généreux de 300 x 300 x 300 mm. Une large gamme de matériaux serait également disponible, permettant alors de créer des pièces pour divers secteurs, notamment pour le médical et l’aéronautique. L’utilisateur de la Promaker P1000 pourrait également recycler le matériau, réduisant alors jusqu’à 40% la consommation de matière.

imprimantes 3D SLS

L’imprimante 3D de Farsoon

Le fabricant chinois Farsoon a développé la gamme 403P qui offrirait des impressions 3D de qualité à moindre coût. L’imprimante serait dotée d’un système intelligent pour mieux contrôler la température et ainsi fabriquer des pièces plus homogènes avec des propriétés mécaniques plus stables. La 403P pourrait créer des pièces d’un volume maximal de 400 x 400 x 450 mm.

imprimantes 3D SLS

La ProX SLS 6100

Le géant américain 3D Systems a développé plusieurs imprimantes 3D SLS dont la ProX SLS 6100. Elle permet de créer des prototypes ou des pièces finies notamment à partir de nylon. Son système de contrôle de la qualité des matériaux permettrait une gestion automatisée de la poudre plastique mais aussi un tamisage et un filtrage automatiques continus. Les impressions finies présenteraient une finition de surface lisse avec une résolution élevée.

imprimantes 3D SLS

 SLS1200 – Shaanxi Hengtong

Shaanxi Hengtong est un fabricant chinois qui s’est spécialisé dans le développement d’imprimantes 3D basées sur la technologie de stéréolithographie. Toutefois, afin d’étendre sa gamme de machines et de technologies, il a lancé la SLS1200. Cette machine de prototypage rapide à double source lumineuse serait parfaite pour la production de petites séries. L’imprimante 3D aurait un volume d’impression de 1200 x 600 x 600 mm et son prix avoisinerait les $100 000.

imprimantes 3D SLS

L’Aspect Rafael 550 du fabricant japonais Aspect

Aspect Rafael 550 est une imprimante 3D industrielle de la marque japonaise Aspect. Cette entreprise s’est spécialisée dans le développement de matériaux plastiques en poudre – sa machine Rafael 550 s’est donc inscrite dans une certaine logique de développement. L’imprimante 3D aurait un volume d’impression de 550 x 550 x 500 mm, serait compatible avec divers polymères comme le PA211, PA6 ou encore le PA12 (polyamides : Nylon) et avec le PP3 (Polyprolène). Son prix n’est pas encore affiché sur le site web du fabricant mais nous savons qu’il sera supérieur à $100 000.

imprimantes 3D SLS

Les imprimantes SLS bientôt disponibles

Aerosint Multi-Powder SLS – Aerosint

Aerosint est une jeune entreprise belge qui a révélé en début d’année sa machine Aerosint Multi-Powder SLS, qui est selon la marque, le « premier procédé d’impression 3D de différents matériaux en poudre », ce qui signifierait qu’une large gamme de polymères, de céramiques, de PEEK et même de métaux pourrait être utilisée.

imprimantes 3D SLS

L’imprimante fonctionnerait avec une nouvelle technologie de distribution de poudres multiples qui s’appuierait sur un distributeur composé de plusieurs modèles de tambours (un par type de poudre). Le fabricant n’a pas révélé le volume d’impression maximum ni le prix de la machine.

MfgPro230 xS – XYZprinting

 MfgPro230 xS est une imprimante professionnelle développée par XYZPrinting, le fabricant chinois plus connu depuis quelques années pour ses imprimantes 3D FDM de bureau. En 2017, il a annoncé qu’il se lançait sur le marché industriel de la fabrication additive avec une nouvelle machine SLS, la MfgPro230 xS. Avec la MfgPro230 xS, XYZPrinting s’adressera à tous les professionnels de l’industrie aérospatiale et automobile. Elle devrait avoir un volume d’impression de 230 x 230 x 230 mm et une épaisseur de couche de 0,1 mm. Elle devrait être disponible à partir de $60 000 d’ici quelques mois.

imprimantes 3D SLS

SLS – Dynamical Tools

En novembre 2017, l’entreprise espagnole Dynamical Tools a présenté pour la première fois son imprimante 3D SLS. Le fabricant avait déjà développé une première imprimante 3D mais basée sur la technologie de dépôt de matière fondue, la DT 600+. Bien qu’il n’ait pas révélé beaucoup de détails sur son modèle SLS, il affirme qu’elle devrait être disponible à la vente cette année, pour un prix compris entre $80-100K.

imprimantes 3D SLS

Il manque des imprimantes 3D SLS à cette liste? Faîtes le nous savoir en commentaires de l’article ou via nos réseaux sociaux. Partagez également votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK