menu

Quelles sont les imprimantes 3D couleur du marché ?

Publié le 19 novembre 2019 par Mélanie R.
imprimantes 3D couleur

Quand on commence à s’intéresser à la fabrication additive, on s’interroge beaucoup sur la qualité des pièces qu’il est possible d’avoir, la vitesse d’impression, la quantité qu’on pourra produire et parfois la possibilité d’intégrer de la couleur. Et oui, pour certaines applications, l’intégration de plusieurs couleurs est clé : pensez par exemple à un prototype visuel pour le développement d’un nouveau produit ou d’un modèle anatomique où il faut distinguer les vaisseaux sanguins des nerfs et des artères. L’impression 3D couleur est aujourd’hui possible et ce, par le biais de différentes technologies : en fonction du choix de celle-ci, le nombre de couleurs disponibles sera plus ou moins important, la précision plus ou moins élevée, etc. On vous avait d’ailleurs déjà présenté les différentes techniques qui existent sur le marché pour imprimer en 3D des pièces multicolores. Cette fois-ci on a décidé de revenir sur les imprimantes 3D mêmes qui offrent cette possibilité. Nous les avons triées par technologie et prix croissant : FDM, liage de poudre, jet de matières et lamination !

Les imprimantes 3D couleur FDM

La technologie FDM offre plusieurs possibilités quant à la création de pièces en couleur : tout d’abord, la présence de plusieurs extrudeurs permettra à l’utilisateur de choisir différents filaments et de les combiner. D’autres fabricants ont quant à eux développé un système de coloration des filaments directement dans l’imprimante : la machine vient libérer des encres de couleur au niveau de la tête d’impression, colorant ainsi le filament utilisé. Enfin, des accessoires annexes existent aujourd’hui pour mélanger différents filaments avant de les envoyer à l’imprimante.

3D Chameleon

On commence notre sélection par un accessoire à ajouter à votre imprimante : le 3D Chameleon est un kit à monter soi-même permettant d’offrir des capacités de multi-extrusion à votre imprimante 3D FDM/FFF. Il permet de recourir à l’ensemble des filaments plastiques standards, comme le PLA et l’ABS, et reste compatible avec de nombreuses machines ouvertes comme Creality, Prusa, Alfawise… Disponible en version 2 extrudeurs pour $99 ou 4 extrudeurs pour $199, cet addon a été développé par le fabricant américain éponyme. L’upgrade s’appuie sur la carte électronique de votre imprimante 3D et nécessite moins d’une heure de montage.

Multi Material Upgrade 2S de Prusa

Cet addon pour imprimante 3D, qui en est déjà à sa deuxième génération, a été mis au point par le fabricant Prusa et permet de combiner jusqu’à 5 filaments d’impression. Il est ainsi possible de jouer sur plusieurs couleurs ou matériaux de manière simultanée à partir de filaments plastiques standards ABS, de PLA, de PETG mais aussi de filaments supports comme le PVA ou le BVOH. Disponible pour un prix de 299€, il est compatible uniquement avec certains modèles d’imprimantes 3D de chez Prusa, à savoir les Original Prusa i3 MK3 et MK3S ainsi que les Original Prusa i3 MK2.5 et MK2.5S. Pour gérer la disposition des couleurs, tout se passe sur le logiciel Slic3r PE.

imprimantes 3D couleur

La célèbre Palette 2

La Palette 2 n’est pas non plus une imprimante 3D mais c’est l’un des moyens les plus accessibles de créer des pièces en couleur. Cet outil a été développé par l’entreprise canadienne Mosaic Manufacturing et lancé en 2015 grâce au succès de sa campagne Kickstarter. Au cours des dernières années, sa technologie s’est améliorée et il existe actuellement deux versions, la Palette 2S et la Palette 2S Pro : les deux solutions sont à installer sur une machine FDM et permettent de mélanger plusieurs matériaux et couleurs avant de les envoyer à la machine d’extrusion unique. La Palette 2S peut être achetée au prix de 599€. La deuxième version avec garantie prolongée, pièces détachées et le Splice Core S Pro, un système de refroidissement, est au prix de 799€.

palette

Crane Quad

Connu pour avoir lancé la Micro 3D, une imprimante 3D de poche ayant remporté un franc succès sur Kickstarter en 2014, le fabricant M3D a continué de développer diverses machines FDM/FFF. Parmi ses dernières créations, la Crane Quad, une imprimante 3D capable de combiner plusieurs filaments pour créer de nouvelles combinaisons de couleurs ou de matériaux hybrides. Concrètement, la Crane Quad vient mixer 4 filaments CMJN permettant d’atteindre plus de 50,000 coloris différents. En outre, elle offre un volume de fabrication maximale de 230x230x250 mm pour une hauteur minimale de couche de 25 microns. Elle est commercialisée par M3D au prix de $999.

crane quad

L’imprimante 3D couleur da Vinci Color de XYZprinting

La machine da Vinci Color combine les technologies FDM et Inkjet : elle utilise un filament PLA absorbant et incolore pouvant être mélangé à de la couleur. Elle a recours à des cartouches d’encre CMJN permettant une gamme de couleurs presque illimitée – 16 millions de nuances selon le fabricant ; la machine projette l’encre entre les couches de PLA. La da Vinci Color a un volume d’impression de 200 x 200 x 150 mm pour une vitesse d’impression maximale de 180 mm / s. La da Vinci Color existe en tant que modèle de base pour un prix de 2 699€ ; une version réduite est également disponible, la  da Vinci Color Mini, et une version capable de numériser et d’imprimer simultanément, la da Vinci Color AiO.

imprimantes 3D couleur

RoVa4D, une imprimante 3D avec une tête d’impression CMYK

L’imprimante 3D RoVa4D est issue d’une campagne Kickstarter menée par l’entreprise canadienne ORD Solutions, qui, après le succès rencontré, s’est consacrée à l’amélioration des capacités de son imprimante 3D. Sa dernière version dispose de 5 bobines et d’une tête d’impression permettant d’imprimer avec différents matériaux et couleurs, des filaments flexibles aux solubles. Elle a un volume d’impression de 12 x 12 x 18 cm. Afin de réaliser des impressions couleur avec succès, la machine dispose de 5 bobines différentes pour les couleurs CMJN (cyan, magenta, jaune, noir et blanc), qui seront ensuite mélangées dans le hotend breveté pour obtenir la couleur attendue. L’imprimante peut maintenant être achetée sur le site Web du fabricant au prix de $7 500.

rova4D

OVE Memjet (Imprimante A4)

En collaboration avec la société américaine Memjet, un des principaux fournisseurs d’imprimantes 2D, la société polonaise OVE a mis au point une imprimante 3D professionnelle couleur utilisant la technologie FDM. En plus de sa propre machine, OVE a développé un kit qui permet à d’autres fabricants de l’intégrer dans leurs systèmes. Jusqu’à présent, l’imprimante est compatible avec le PLA, mais OVE collabore avec de nombreux fabricants de thermoplastiques pour développer d’autres matériaux pour de nouvelles applications. Le prix de la machine est d’environ $5 000/ 10 000.

imprimantes 3D couleur

Rize3D Xrize

La XRIZE de Rize3D est une imprimante 3D industrielle utilisant un processus hybride appelé « Augmented Deposition » pour créer des objets de différentes couleurs. Ce processus hybride combine l’impression 3D par extrusion et la technologie de projection utilisée par les imprimantes 2D. Tandis que la pièce est créée couche par couche avec un PLA incolore traditionnel, l’imprimante 3D libère simultanément les encres CMJN (en couleurs cyan, magenta, jaune et noir) sur les têtes d’impression pour ajouter de la couleur. On peut aussi ajouter des textes, des images et des QR codes sur la pièce. La Xrize, au prix de $55 000, convient moins aux makers et aux amateurs, mais plutôt aux applications industrielles et commerciales.

xrize

Liage de poudre et jet de matières

ComeTrue T10

Mise au point par le constructeur taïwanais ComeTrue, l’imprimante 3D ComeTrue T10 repose sur une technologie à base de poudre solidifiée à l’aide d’un liant et d’encres de couleur (CMYK). L’intérêt d’un tel procédé est la possibilité d’imprimer des pièces sans supports d’impression ainsi que sa rapidité, la T10 est en effet capable d’atteindre une vitesse d’impression de 20mm par heure. La ComeTrue T10 permet de fabriquer des pièces d’une taille maximale de 200 x 160 x 150 mm avec une résolution de 1200 x 556 DPI pour une hauteur de couche minimale de 0,08 mm. L’imprimante 3D de ComeTrue nécessite une machine de post-traitement afin de dépoudrer les prints terminées (in english Dry Vacuum Cleaner). La ComeTrue T10 est disponible pour un prix d’environ 25 000 euros.

imprimantes 3D couleur

La technologie derrière la ComeTrue T10 repose sur le liage de poudre

HP Multi Jet Fusion 380/580

Lancée officiellement en 2018, la série 380/580 constitue la première gamme de machines HP offrant des pièces à base de nylon entièrement full-color (CMJN). Reposant sur sa technologie reconnue Multi Jet Fusion, combinant une source de chaleur à un procédé de liage de poudre, ces deux modèles ciblent les équipes de développement de produits, les studios de design et les universités.  La principale différence entre les 2 modèles 380 et 580 vient du volume de fabrication (190 × 254 × 248 VS 190 × 332 × 248). Les performances restent toutefois les mêmes sur les deux modèles, permettant d’atteindre une hauteur de couche de 80 microns pour une résolution de 1200 PPP. Pour acquérir les imprimantes 3D couleur de HP, il faudra compter entre sur un prix compris entre 50 000€ et 100 000€.

3DUJ-553 de Mimaki

La société japonaise Mimaki, un fabricant d’imprimantes 2D traditionnelles, a été le premier à fabriquer une imprimante 3D par jet de matière colorée, à séchage UV. Sa solution 3DUJ-553 a été lancée en 2017 et peut créer des pièces avec plus de 10 millions de couleurs. La solution d’impression 3D de Mimaki utilise un processus de polymérisation à la lumière UV et est destinée au secteur professionnel. Au cours de ce processus, une couche de matériau est appliquée puis recouverte d’une encre sensible aux UV que la lumière peut solidifier. L’opération est répétée jusqu’à obtenir la pièce finale. La 3DUJ-553 affiche un volume de construction de 508 x 508 x 305 mm et une résolution de 20, 32 et 42 microns. Selon le fabricant, la résistance de la pièce est comparable à celle des pièces imprimées en ABS. Comptez plus de $250 000 pour cette machine industrielle.

mimaki

L’imprimante 3D couleur J850 de Stratasys

La J850 de Stratasys est une solution d’impression 3D couleur qui offre davantage de transparence et de souplesse que d’autres modèles couleur du fabricant. Capable de traiter sept matériaux différents, la machine est idéale pour les concepteurs qui souhaitent travailler avec plusieurs matériaux en même temps. En fait, la J850 prend en charge les couleurs validées PANTONE pour un réalisme accru des prototypes et une fiabilité élevée durant les différentes étapes du processus d’impression 3D. Le volume d’impression de la J850 est de 490 x 390 x 200 mm et l’épaisseur de couche de 14 microns ; plus de 500 000 couleurs sont disponibles et vous pouvez utiliser un nombre illimité de matériaux composites.

imprimantes 3D couleur

Ce n’est pas la seule solution d’impression 3D couleur de Stratasys, le fabricant propose également la J700, la J720 et la J750 Digital Anatomy. Elles visent toutes des secteurs divers : les imprimantes 3D J700 et J720 sont des machines pour le dentaire, la J750 Digital Anatomy a été pensée pour la création de modèles anatomiques ultra-réalistes. Ces imprimantes 3D couleur remplacent les modèles précédents de Stratasys, les J735 et J750.

La gamme d’imprimantes 3D couleur ProJet CJP de Systèmes 3D

La ProJet CJP 260Plus est l’option d’impression 3D couleur la plus abordable et la plus conviviale pour les bureaux de 3D Systems. Elle crée des pièces photo-réalistes en couleur CMJ avec de petits détails et la possibilité d’utiliser le mappage de texture pour mieux évaluer l’aspect, le toucher et le style des celles-ci. Cette imprimante 3D est basée sur la technologie d’impression ColorJet de 3D Systems et offre un volume de travail maximal de 236 x 185 x 127 mm.

3D Systems fabrique une gamme complète d’imprimantes 3D couleur, notamment les imprimantes ProJet CJP 360, CJP 260 Plus, CJP 860Pro, CJP 660Pro et CJP 460Plus. Elles diffèrent par leur volume d’impression, la 860Pro étant la solution la plus grande avec son volume de 508 × 381 × 229 mm.

Lamination de papier

Mcor ArkePro

Fondé en 2005, le fabricant irlandais Mcor Technologies a développé une technologie unique de lamination de feuilles de papier. Pour faire simple, la machine vient découper une feuille A4 pré-imprimée avant de l’agglomérer à la feuille précédente, chaque feuille correspondant à une couche de l’objet. Après avoir développé deux premiers modèles appelés Iris HD et Matrix 300+, Mcor Technologies dévoilait une machine de bureau, la Mcor ARKe, au salon CES de Las Vegas en 2016. Avec son volume de fabrication 184 x 168 x 125 mm la Mcor ARKe Pro est aujourd’hui capable de créer des pièces full-color (CMJN) avec une résolution de 4800 x 2400 DPI en X/Y et 254 DPI en Z. Elle est commercialisée pour un prix d’un peu plus de 22,000€.

lamination

Il manque des imprimantes 3D couleur à notre sélection ? N’hésitez pas à partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you