menu

Quelle imprimante 3D offrir à Noël ?

Publié le 28 novembre 2014 par Alex M.

À l’approche des fêtes de fin d’année, il est temps de se mettre dans la course aux cadeaux. Et pour vous aider, 3Dnatives a pensé à vous et présente aujourd’hui un guide spécial Noël pour ceux et celles qui aimeraient offrir (ou s’offrir…) une imprimante 3D. Avec des modèles toujours plus nombreux, le choix reste difficile pour trouver LE modèle idéal. Découvrez notre sélection :

1. L’imprimante 3D premier prix : la Up! Mini

Au fil des mois, de nombreux modèles d’imprimantes ont vu le jour avec des prix toujours plus abordables, faisant ainsi passer certaines machines sous la barre symbolique des 1000 euros. La Up! Mini, fabriquée par le chinois PP3DP, n’a pas dérogé à la règle et a vu régulièrement son prix baisser au point d’être proposée aujourd’hui dès 750€. Mais ne vous fiez pas à son prix, puisque le modèle fait toujours parti des bestsellers, notamment grâce à sa qualité d’impression et sa fiabilité.

Avec un volume de fabrication de 120 x 120 x 120 mm, la Up! Mini permet d’imprimer avec une hauteur maximale de couche de 200 microns à partir de plastique ABS. Livrée avec le logiciel Up!, compatible Windows et Mac, la Up! Mini sera idéal pour ceux souhaitant une imprimante simple et compact, sans avoir à dépenser des fortunes.
L'imprimante 3D premier prix : la Up! Mini de chez PP3DP

L’imprimante 3D premier prix : la Up! Mini de chez PP3DP

Plus d’informations sur la Up! Mini

2. L’imprimante 3D design : la Beethefirst

Le style n’est pas forcément le premier point auquel on pense lorsque que l’on compare les différents modèles d’imprimantes… Mais imaginez maintenant trouver une machine fiable et pratique qui s’intégrera parfaitement dans votre intérieur ! Et bien c’est ce que vous propose la Beethefirst, commercialisée par le fabricant portugais Beeverycreative avec son design épuré et sa taille de guêpe.
Avec 10kg sur la balance, la Beethefirst cache également bien son jeu en proposant une hauteur maximale de couche de l’ordre de 100 microns, un volume d’impression de 190 x 135 x 125 mm et un logiciel intuitif dénommé Beesoft. Avec sa poignée, et son éclairage intégré, la Beethefirst vous suivra partout !
article_TOP5noel_2

L’imprimante 3D design : la Beethefirst de chez Beeverycreative

3. L’imprimante 3D performante : la Zortrax M200

La Zortrax M200 est une bête de course ! La preuve, en début d’année le constructeur DELL réalisait une commande de 5000 imprimantes 3D Zortrax pour équiper ses salariés et libérer leur créativité.  Avec une des meilleures qualités d’impression du marché, la Zortrax est une valeur sûre pour ceux souhaitant imprimer à la chaîne !

Un volume de 200 x 200 x 185 mm, un hauteur de couche de 90 microns, un plateau chauffant permettant l’impression en ABS, livré avec un large set d’outils et un logiciel complet… bref si vous cherchez la performance cette imprimante 3D est faite pour vous !

article_TOP5noel_3

L’imprimante 3D performante : la Zortrax M200

4. L’imprimante 3D plug&play : la MakerBot Replicator 5G

Impossible de passer à côté de la gamme MakerBot quand il s’agit d’imprimantes 3D Plug&play. Avec cette 5ème génération, le fabricant américain MakerBot propose un package complet incluant un extrudeur facile à clipser (idéal pour l’entretien), une connexion WiFi et une application mobile pour lancer ses impressions à distance ainsi qu’une caméra intégrée pour contrôler le bon déroulement. Cerise sur le gâteau, vous aurez facilement accès au catalogue Thingiverse composé de dizaines de milliers de modèles 3D.

Cette nouvelle Replicator proposera un large volume d’impression de 252 x 199 x 150, une épaisseur de couche de 100 microns pour imprimer des modèles en plastique PLA. Autre point positif, un écran tactile full-color qui devrait vous simplifier la vie !

article_TOP5noel_4

L’imprimante 3D Plug&play : la Replicator 5G de chez MakerBot

Plus d’informations sur la Replicator 5G

5. L’imprimante 3D en kit : la BCN3D+

Sans le mouvement RepRap, l’impression 3D ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui ! Pour les plus motivés et bricolos d’entre vous, 3Dnatives a sélectionné la BCN3D+ dans la catégorie des meilleures imprimantes 3D à assembler soi-même. Proposant un large éventail d’options, la BCN3D+ est une imprimante 3D en kit facile à assembler et proposant un large éventail d’options.

La BCN3D+ est livrée avec un plateau en verre chauffant pouvant monter jusqu’à 80°C maximum, et proposant un très beau volume d’impression de 230 x 210 x 190 mm. Capable d’imprimer en PLA ou en ABS, ce modèle RepRap devrait ravir les plus makers d’entre vous !

L'imprimante 3D en kit : la BCN3D+

L’imprimante 3D en kit : la BCN3D+

Plus d’informations sur la BCN3D+

Retrouvez aussi plus de 170 imprimantes 3D au sein du comparateur 3Dnatives, mais aussi des scanners 3D, des stylos 3D ou les consommables pour votre imprimante 3D : 3dnatives.com/3D-compare

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Les 5 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Pascal Deleporte dit :

    Vous n’avez pas oublié L’ULTMAKER 2 ?
    juste entre la zortrac et la replicator

  2. Yves dit :

    1 seule imprimante multi matière ? c’est un peu la base…. Il est clair qu’il manque l’ULTIMAKER 2 (élu meilleure imprimante par MAKE magazine) et aussi la Form1+ qui sortent du lot

  3. AXL dit :

    c’est plutôt abusé les prix ,,, en les formats d’impression reste vraiment petit

  4. Didier Klein dit :

    @Pascal: je dirais même plus l’ultimaker 2 à la place de la Replicator ^^

  5. del65 dit :

    Les imprimantes repRap surclassent à mon avis toutes les autres imprimantes 3D pour les raisons suivantes :
    – évolutives grâce à une modularité exemplaire : possibilité de monter un double extrudeur, d’injecter de la glaise, du chocolat, et bien d’autrss possibilités
    – les pièces de rechange sont très faciles à trouver
    – les nombreuses pièces en plastique sont imprimables avec l’imprimante elle-même
    – le fait de monter l’imprimante soi-même permet d’en comprendre les miindres rouages et de gagner énormément de temps lors de la configuration et en dépannage
    – le logiciel de l’imprimante etant open source, c’est une garantie que l’imprimante ne sera jamais obsolète et pourra être modifiée sans limite
    – le plateau chauffant permet de travailler avec des matériaux très variés
    – le prix d’une imprimante repRap en kit est inferieur à 1000€
    – le procédé d’assemblage de la BCN3D+ est très bien détaillé
    – il est possible d’acheter la BCN3D+ déjà montée, mais cela n’a à mon sens pas d’intérêt car une imprimante 3D n’est pas un jouet ni une imprimante jet d’encre ! Il FAUT bien comprendre le fonctionnement d’une imprimante 3D pour s’en servir efficacement et limiter les chutes, la casse et les pertes de temps.

    Je n’ai trouvé que deux défauts au choix d’une imprimante en kit :
    1. il n’y a pas de cage protectrice : avec un plateau chauffant jusqu’à 80 degrés, une buse d’injection chauffée à 255 degrés et des pieces qu’il faut laisser refroidir après impression, de nombreux accidents peuvent se produire
    2. le positionnement du plateau doit etre re calibré pratiquement avant chaque impression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you