menu

L’imprimante 3D MoonRay lève 180,000 dollars en moins de 24 heures

Publié le 29 avril 2015 par Alex M.

La plateforme de crowdfunding Kickstarter peut s’avérer un vrai accélérateur pour les petits fabricants d’imprimantes 3D, et ce n’est pas la Buccaneer (financée à hauteur de $1,438,765), la Form 1 ($2,945,885), la Micro3D ($3,401,361) ou plus dernièrement la Tiko ($2,750,294 et toujours en cours) qui viendront nous contredire. Aujourd’hui, une petite nouvelle intitulée MoonRay pourrait bien se faire une place parmi les grandes avec déjà près de 180,000 dollars levés en moins de 24 heures.

Imaginée par la startup SprintRay, la Moonray est une imprimante 3D fonctionnant par DLP (pour Digital Light Processing). À la différence de la Stéréolithographie, la technologie DLP utilise un projecteur plutôt qu’un laser afin de durcir les différentes couches de résine liquide. Pour la MoonRay, les équipes de SprintRay ont développé un projecteur dédié, dénommé RayOne, d’une durée de vie de 50 000 heures et fonctionnant sur une longueur d’ondes optimale de 405nm.

La MoonRay est proposée en pré-commande au prix de $2499 sur Kickstater

La MoonRay est proposée en pré-commande au prix de $2499 sur Kickstater

En recourant à ce procédé la MoonRay permet d’obtenir une épaisseur minimale de couche de 20 microns pour une résolution horizontale (XY) de l’ordre de 100 microns à une vitesse proche de 25,4 mm/heure. Au niveau des dimensions, la MoonRay offre un volume de fabrication de 12,7 x 8,13 x 22,9 cm.

La MoonRay vient ici directement concurrencer l’imprimante 3D Form 1+ de chez Formlabs ou le modèle Ember qui devrait prochainement sortir des ateliers d’Autodesk pour un prix largement supérieur de $5995.

L'imprimante 3D propose une résolution de 100 microns pour une épaisseur de couche minimale de 20 microns

L’imprimante 3D propose une résolution de 100 microns pour une épaisseur de couche minimale de 20 microns

Dans un premier temps, une gamme de 5 résines seront proposées : une blanche, une translucide, une orange pour les pièces de haute-précision, une verte pour les pièces volumineuses ainsi qu’une résine calcinable pour les applications en joaillerie. Le litre sera commercialisé au prix de $59 pour les résines classiques et $99 pour la résine calcinable.

En vidéo, la présentation de l’imprimante 3D MoonRay :

 

« Les imprimantes 3D de bureau disponibles aujourd’hui sur le marché tombent dans deux catégories : chères et proposant une très bonne résolution ou accessibles mais pauvres en qualité. Nous avons imaginé la MoonRay afin de combler cet écart et apporter une haute qualité d’impression à un modèle d’imprimante 3D accessible » explique les équipes de SprintRay.

L’imprimante 3D MoonRay a été plutôt bien accueillie de la part de la communauté 3D Printing puisqu’en moins de 24 heures de campagne sur Kickstarter, elle a réussi à lever plus de $180,000 sur un objectif initial de $100,000. Pour soutenir le projet ou plus d’informations, rendez-vous sur la page du projet ICI.

article_moonray7

article_moonray10

article_moonray11

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you