menu

Les imprimantes 3D alimentaires du marché

Publié le 16 décembre 2021 par Mélanie W.

Les matériaux d’impression 3D sont de plus en plus variés, mais lorsque nous parlons de fabrication additive, nous pensons souvent aux plastiques ou aux métaux. Mais aujourd’hui, nous avons voulu nous concentrer sur quelque chose de très différent à savoir la nourriture. Et oui, certaines imprimantes 3D permettent la création de sucreries, de pâtisseries, de chocolats, de pizzas et de plats en tout genre. Une imprimante 3D alimentaire offre davantage de liberté et de créativité en cuisine et dans certains cas, peut même réduire le gaspillage alimentaire. Même si nous ne sommes pas encore convaincus que ces machines remplaceront nos fours et micro-ondes, elles ont un potentiel intéressant pour tous ceux qui aiment cuisiner. C’est pourquoi on vous propose de revenir sur les imprimantes 3D alimentaires actuellement commercialisées sur le marché.

Foodini, l’imprimante 3D alimentaire la plus aboutie

Foodini est probablement l’une des imprimantes alimentaires 3D les plus populaires aujourd’hui. Il s’agit d’un appareil de cuisine développé par la société Natural Machines, qui permet de personnaliser et d’imprimer en 3D des aliments. Elle affirme que cette solution permet de manger des plats plus sains, d’améliorer l’efficacité en cuisine et de réduire le gaspillage alimentaire. L’avantage concurrentiel est que les utilisateurs peuvent créer toutes sortes de plats en utilisant leurs propres ingrédients naturels et frais. En termes d’expérience utilisateur, la Foodini se distingue par sa facilité de mise en place et ses fonctionnalités d’interaction. Du chargement des cartouches en acier inoxydable au grand écran tactile, Foodini guide l’utilisateur à chaque étape du processus. Quelle meilleure façon de se lancer dans l’impression 3D alimentaire ?

imprimante 3D alimentaire

Crédits photo : Natural Machines

Brill 3D Culinary Studio, l’impression 3D et l’art culinaire

Brill Inc. et 3D Systems ont travaillé ensemble pour développer un nouveau système de fabrication additive innovant qui vise à révolutionner l’art culinaire. Fruit d’une collaboration de plusieurs années, cette technologie d’impression 3D professionnelle en couleur offre aux amateurs de cuisine une occasion unique de créer des plats originaux et personnalisés, des figurines, des garnitures, etc. Quant au processus d’impression 3D, les utilisateurs doivent commencer par séparer les ingrédients humides et secs, afin que la machine puisse les mélanger avec une précision automatisée, puis créer les modèles couche par couche. Ce système comprend le logiciel de 3D Systems, la machine Brill 3D Culinary Printer et enfin les poudres et liants qui permettent de produire une gamme illimitée de créations originales.

Crédits photo : Brill Inc.

mycusini® 2.0

Cette imprimante 3D chocolat vole définitivement la vedette aux autres appareils de cuisine ! La. dernière version de la machine, la mycusini® 2.0, a été enrichie de caractéristiques intéressantes : le premier élément qui saute aux yeux est son design intemporel. Mais cette imprimante 3D alimentaire n’attire pas seulement le regard : la mycusini® 2.0 dispose d’une bibliothèque intégrée de plus de 1 000 objets qui peuvent être consultés sur l’écran tactile couleur de 3,5″, y compris l’aperçu des objets. Ceux qui souhaitent créer eux-mêmes leurs objets 3D peuvent accéder gratuitement au club mycusini. Les objets peuvent être imprimés avec les Choco Refills prévus à cet effet, d’une taille allant jusqu’à 90 x 90mm. La plate-forme amovible permet de nettoyer facilement l’appareil. L’appareil est disponible au prix de 758,70 euros sur le site web du fabricant.

Crédits photo :  mycusini

Choc Creator V2.0 Plus

Après le succès des appareils Choc Creator V1 et V2 (qui ne sont plus commercialisés), la Choc Creator V2.0 Plus est la version optimisée de l’imprimante 3D chocolat de Choc Edge. La machine se distingue par une plus grande surface d’impression de 180 mm x 180 mm x 40 mm et permet de réaliser des créations en chocolat avec des lignes fines à partir de 0,8 mm de largeur. Il est possible d’utiliser les fichiers STL habituels, qui sont transmis directement à l’imprimante 3D alimentaire via une clé USB. La livraison comprend deux cartouches métalliques de 0,8 mm et la machine dispose de G-codes 2D et 3D préinstallés prêts à imprimer, ce qui rend la Choc Creator V2.0 Plus immédiatement opérationnelle. Elle peut être achetée pour environ 3 350 €.

Crédits photo : Choc Edge

Procusini 5.0

L’imprimante 3D alimentaire Procusini 5.0 a été développée par l’entreprise allemande Print2Taste et est basée sur un procédé d’extrusion. Elle dispose d’un plateau d’impression de 25 x 15 cm et pèse seulement 9 kilos facilitant son transport et son intégration dans la cuisine. Elle est d’ailleurs aujourd’hui considérée comme une machine pour les professionnels de la restauration. Elle offre une calibration automatique et une connectivité via une carte SD. C’est une imprimante qui dispose de cartouches pouvant être chauffées jusqu’à 60 degrés, facilement nettoyables et simples à changer. L’utilisateur de la Procusini 5.0 pourra accéder au Procusini Club lui permettant de télécharger plus de 1 000 modèles, des logos, messages, etc. mais aussi d’obtenir des conseils et astuces.

imprimante 3D alimentaire

Crédits photo : Print2Taste

L’imprimante 3D alimentaire Mmuse

Le fabricant chinois Mmuse est à l’origine de la machine éponyme, spécialisée dans l’extrusion de chocolat. C’est une imprimante 3D alimentaire qui dispose d’un volume d’impression de 160 x 130 x 150 mm, d’une buse de 0,8 mm de diamètre et d’une vitesse d’impression de 30-60 mm/s. L’imprimante Mmuse utilise des fèves de cacao qu’elle vient fondre, le tout dans un environnement contrôlé en termes de température. Elle intègre également un écran tactile pour faciliter les opérations de l’utilisateur et suivre en temps réel ses impressions. Aujourd’hui, cette imprimante 3D alimentaire est disponible à partir de 5 700 dollars.

Le système d’impression 3D du SMRC pour l’espace

Lorsque les gens pensent aux aliments imprimés en 3D, la plupart du temps, il s’agit de projets destinés aux habitants de la Terre. Mais ce n’est pas toujours le cas. Le système d’impression 3D de SMRC a été mis au point pour fabriquer des aliments pour les missions spatiales de longue durée en collaboration avec la NASA. L’entreprise vise à créer des aliments par impression 3D qui ont des saveurs intéressantes tout en incluant des suppléments nutritifs qui empêcheront la dégradation nutritionnelle due au stockage à long terme. Le système distribue essentiellement des aliments visqueux fabriqués à partir de poudres, et l’entreprise a déjà réussi à fabriquer une pizza au fromage avec cette imprimante 3D alimentaire. Ils espèrent ainsi fournir une alimentation saine aux astronautes.

nūfood de Dovetailed

La nūfood, née d’un hackathon, est la première imprimante alimentaire 3D à base de liquide au monde et a été créé par Dovetailed. La société est très discrète sur la façon dont la technologie d’impression 3D fonctionne exactement, mais le résultat est essentiellement des bulles de saveurs comestibles, imprimées en 3D, car l’imprimante « offre la possibilité de créer des bouchées juteuses dans une variété de formes, de saveurs et de couleurs à la demande. » Les utilisateurs peuvent simplement appuyer sur l’application disponible, verser les saveurs souhaitées et ensuite imprimer des aliments prêts en quelques minutes. Les ingrédients sont de haute qualité et végétaliens, qu’ils soient salés ou sucrés. L’imprimante est disponible à la location au Royaume-Uni pour l’organisation d’événements sur leur site Web, bien qu’ils notent également qu’elle est prête pour la fabrication commerciale.

imprimante 3D alimentaire

Crédits photo : Dovetailed

L’imprimante 3D alimentaire de byFlow

L’entreprise de technologie alimentaire byFlow est spécialisée dans l’impression alimentaire 3D de chocolat. Elle a développé 3D Chocolate Shaper, basée sur une technologie brevetée pour concevoir tout type de pièces chocolatées. ByFlow met à la disposition de l’utilisateur le Online Chocolate Design Studio, où vous pouvez créer vos propres modèles de chocolat en quelques minutes. Tout type de chocolat peut être utilisé avec un système de contrôle de la température entièrement automatique. A noter que vous pouvez également utiliser cette imprimante 3D pour concevoir d’autres aliments sucrés ou salés. ByFlow avait d’ailleurs ouvert l’un des premiers restaurants intégrant une imprimante 3D alimentaire.

Crédits photo : byFlow

WiibooxSweetin

L’imprimante 3D alimentaire WiibooxSweetin est une imprimante qui allie précision, qualité et créativité et qui est conçue pour un usage professionnel. Néanmoins, la machine est facile à utiliser : il suffit de télécharger les fichiers du modèle 3D dans la machine et de commencer à imprimer. Le matériau d’impression ? Il y en a (vraiment) pour tous les goûts : chocolat, fromage, purée de pommes de terre, haricots, caramel, miel, confiture, biscuits. L’imprimante comprend un dispositif de contrôle de la température en temps réel pour garantir la parfaite tenue des aliments. La technologie utilisée est le dépôt de matière fondue (FDM) ; elle est dotée de différents types de buses et est compatible avec les fichiers .stl .obj . amr.

Une large variété d’aliments est compatible avec cette machine

Quelle est votre imprimante 3D alimentaire préférée ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks