menu

Casio développe une imprimante 2.5D

Publié le 11 octobre 2017 par Mélanie R.
imprimante 2,5D

L’imprimante développée par le japonais Casio n’est pas une imprimante 3D mais s’en rapproche curieusement : la Mofrel est une imprimante 2.5D qui vient ajouter un relief à la feuille imprimée. L’utilisateur peut ainsi avoir la sensation de toucher du cuir et toutes sortes de textile, une innovation intéressante dans le monde du design.

Cela fait quelques années que la technologie 2.5 Printing est à l’étude : c’est le français Océ Print Logic Technologies France, racheté par le groupe Canon en 2010, qui avait commencé à la développer. C’est donc à partir de ces recherches que le groupe japonais a fabriqué sa nouvelle imprimante 2.5D.

imprimante 2,5D

La Mofrel cherche à reproduire différents matériaux et à offrir une expérience tactile. Ce n’est pas un objet en 3D qui sort de cette imprimante mais elle ajoute quand même du relief. Ce sont les feuilles développées par Casio qui sont clés dans cette nouvelle imprimante 2,5D. Elles ont l’apparence de feuilles de papier classiques mais contiennent en réalité une micro couche de poudre. Chaque particule est composée d’un hydrocarbure liquide recouvert d’une résine thermoplastique (acrylonitrile) : elles se dilatent lorsqu’elles sont exposées à la chaleur. La structure se maintient quand la température baisse, ce qui donne cette texture sur la feuille.  

Afin de mieux contrôler la création de la texture, son motif est d’abord imprimé sur le microfilm supérieur de la feuille en utilisant du carbone. Puis, ces particules de carbone concentrent la chaleur sur les zones de micropoudre souhaitées ce qui fait gonfler certaines parties de la feuille, créant ainsi l’effet en relief. Le microfilm est ensuite décollé et les couleurs sont appliquées via un procédé d’impression de jet d’encre classique. Il est aujourd’hui possible d’imprimer des textures de 2,5 mm maximum – Casio conseille toutefois de régler l’épaisseur à 1,7 mm.

imprimante 2,5D

Crédits photo : Engadget

imprimante 2,5D

Le processus entier ne prend que 3 à 5 minutes pour une feuille A4 qui coûte aujourd’hui $10. Un prix qui peut paraître élevé pour une feuille de papier mais qu’il faut remettre en perspective par rapport à la gamme large de textures que la machine peut imiter. C’est une opportunité pour les designers qui pourront créer des prototypages avec le matériau réel dès le début et se rendre compte du résultat final beaucoup plus rapidement.  Cela peut être particulièrement intéressant pour créer l’intérieur d’une voiture par exemple.

imprimante 2,5D

Crédits photo: Engadget

La version actuelle de l’imprimante professionnelle coûte 40,000€ et devrait être prête l’année prochaine. Peut-elle être une alternative aux imprimantes 3D pour les designers? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you