menu

L’impression 3D s’invite aux Jeux Olympiques d’hiver

Publié le 21 février 2022 par Philippe G.
impression 3D Jeux Olympiques

On vous en parlait il y a quelques semaines dans notre Top 5, l’impression 3D s’est invitée aux Jeux Olympiques d’hiver ! Présente dans le trailer, mais aussi sur la glace, la technologie a une nouvelle fois fait parler d’elle. Alors que Stratasys avait accompagné la Team USA dans la conception de la luge utilisée lors des JO, BMW a également apporté toute son expertise en matière de fabrication additive à l’équipe allemande. Grâce à son centre dédié à l’impression 3D, l’enseigne a fabriqué plusieurs équipements personnalisés destinés aux athlètes allemands, notamment des chaussures équipées de crampons imprimés en 3D. 

Si aux premiers abords cette collaboration peut paraître surprenante, elle a été synonyme de réussite pour la délégation allemande. En effet, plusieurs sportifs portant les chaussures dotées d’une semelle imprimée en 3D ont réussi à décrocher une médaille lors des Jeux Olympiques. Ce sont les athlètes allemands de la fédération de bobsleigh et de luge (BSD) qui ont eu la chance de tirer bénéfice des équipements imprimés en 3D. Grâce à la fabrication additive, BMW est parvenu à réduire le poids de certains composants clés, et à proposer des chaussures légères et adaptées aux besoins et envies des athlètes. 

BMW adapte les équipements imprimés en 3D aux athlètes (Crédits photo : BMW)

Un équipement amélioré grâce à l’impression 3D

Afin de développer ses équipements améliorés, de nombreux tests ont été réalisés par les équipes de BMW et la BSD. L’objectif était de déterminer quels étaient les crampons optimaux pour réduire le poids de la chaussure et surtout permettre une plus grande accélération. Parmi les autres équipements imprimés en 3D, on retrouve une partie de la luge utilisée dans le skeleton, une discipline qui, à l’instar du bobsleigh et de la luge, se pratique dans un couloir de glace étroit en descente. BMW a présenté dès 2010 une barre de liaison entre la nacelle et les patins de la luge imprimée en 3D, avec un poids réduit de moitié et une stabilité inchangée. 

Améliorer les caractéristiques des équipement n’est pas le seul bénéfice offert par la technologie. BMW explique avoir pu fabriquer ces accessoires très rapidement, et surtout, à moindre coût. De plus, les crampons ont été ajoutés à la chaussure, ce qui signifie qu’en cas de détérioration, il suffit seulement de les remplacer et non de jeter la chaussure. Avec ces applications, l’entreprise allemande a une nouvelle fois démontré que l’impression 3D constitue une alternative viable et durable dans la conception d’équipements de sport.

Depuis 2010 BMW soutient les lugeurs et fournit des équipements imprimés en 3D (Crédits photo : BMW)

Que pensez-vous de l’utilisation de l’impression 3D aux Jeux Olympiques d’hiver ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : BMW

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks