menu

Une méthode d’impression 3D pour personnaliser du textile à l’infini

Publié le 10 juillet 2019 par Mélanie R.
impression 3D textile

Le centre technologique de Catalogne, Eurecat, a récemment présenté une application innovation de l’impression 3D continue : en adaptant la machine Blackbelt, il peut imprimer en 3D des motifs sur des tissus, et ce de façon à priori infinie. L’imprimante 3D en question repose en effet sur l’utilisation d’un tapis roulant qui, contrairement à un plateau classique, permet une impression sans interruption. Cela impactera l’industrie du textile : cette nouvelle méthode de conception offrira de plus grandes possibilités de personnalisation, et ce même sur des tissus très longs, mais pourra aussi permettre d’automatiser un maximum le processus. 

La fabrication additive touche de nombreux secteurs, industriels ou non, et impacte les méthodes de fabrication telles que nous les connaissons aujourd’hui. Même s’il n’est pas encore possible d’imprimer en 3D du textile, il n’en demeure pas moins que l’industrie de la mode évolue avec le développement des technologies 3D. Celles-ci offrent en effet des produits personnalisés, un critère capital pour les consommateurs à la recherche d’unicité, mais aussi plus complexes et plus confortables si on prend le cas des chaussures. L’entreprise Eurecat a souhaité quant à elle se concentrer uniquement sur le textile et l’impression 3D, en proposant une façon astucieuse de personnaliser n’importe quel tissu. 

impression 3D textile

L’imprimante 3D Blackbelt repose sur l’utilisation d’un tapis roulant

L’impression 3D pour personnaliser le textile

Le procédé étant en cours de brevet, Eurecat est assez discret quant à son fonctionnement mais l’entreprise affirme qu’elle peut personnaliser n’importe quel type de tissu, de n’importe quelle couleur, texture ou  longueur. Le défi d’une telle technologie réside probablement dans l’adhésion du plastique au tissu : comment les couches successives de matériau extrudé se fixent-elles sur le textile ? Un défi que l’entreprise espagnole semble avoir résolu, même si quelques interrogations demeurent. Xavier Plantà, directeur des technologies industrielles d’Eurecat, poursuit : “Grâce à cette application innovante, l’imprimante 3D textile Blackbelt est la première au monde à pouvoir imprimer dans des formats à longueur infinie. Cela permet à l’impression 3D d’avancer dans le monde des textiles fabriqués en série ; ou en d’autres termes, le monde de la fabrication en continu.”

On imagine que la Blackbelt pourra créer des motifs plus ou moins complexes sur ces tissus qui serviront ensuite à la fabrication de vêtements. Cette nouvelle méthode de production pourrait bien accélérer la mise sur le marché de certains vêtements, tout en mettant l’accent sur l’esthétique et la personnalisation. Viriginia Garcia, directrice du service Tissus fonctionnels d’Eurecat, conclut :  Ce développement innovant permet de créer des dessins et des reliefs tridimensionnels et de les imprimer sur des rouleaux de tissu qui seront ensuite utilisés pour la confection de vêtements. C’est un développement pionnier qui contribue à l’optimisation de l’ensemble du processus de production.” Nous n’avons pas d’informations quant au lancement officiel d’une telle machine ; en attendant, vous pouvez consulter le communiqué de presse officiel ICI pour en savoir plus. 

impression 3D textile

Crédits photo : Eurecat

Que pensez-vous de cette application ? Est-elle le début de l’impression 3D textile ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you