menu

Dubaï mise sur l’impression 3D pour l’entretien des routes

Publié le 29 mars 2022 par Philippe G.

Si la fabrication additive est utilisée par l’industrie ferroviaire pour améliorer l’état des rails, il est toujours rare de voir la technologie employée par le secteur routier. Mais cela pourrait vite changer. Aux Émirats arabes unis, à Dubaï précisément, la Roads and Transport Authority (RTA) a opté pour l’impression 3D afin d’améliorer l’entretien des routes. Pour ce faire, la RTA s’est associée avec 3 entreprises spécialisées dans la fabrication additive et ensemble, elles ont développé une méthode pour concevoir des pièces et des matériaux de revêtement nécessaires à l’entretien des routes. Une solution qui permet de répondre à ces problématiques localement, rapidement et surtout efficacement. 

En s’orientant vers l’impression 3D, et plus largement vers les nouvelles technologies, la RTA démontre son envie d’intégrer les innovations au sein de son processus. Maitha bin Adai, la directrice exécutif de la Roads and Transport Authority, revient sur ce choix : « Au cours des derniers mois, la RTA a développé une nouvelle initiative et a mené diverses études et expériences pour augmenter la disponibilité des pièces de rechange pour les systèmes d’entretien des routes, en coopération avec des entreprises spécialisées dans l’impression 3D. L’initiative s’est avérée fructueuse pour étendre les sources de pièces de rechange telles que les ventilateurs à hélice, les équipements de contrôle et le revêtement des parois des tunnels dans les installations routières de Dubaï. »

Crédits photo : Government of Dubai Media Office

L’impression 3D pour entretenir les routes 

Comme dans de nombreuses situations, l’impression 3D a permis à la RTA de réaliser d’importantes économies. La société explique avoir diminué de 50 % la somme destinée à l’achat de pièce de rechange, et avoir réussi à réduire les taux de panne à des niveaux records. Et logiquement, pouvoir concevoir les pièces localement a permis de réduire les temps de travaux. En ce qui concerne les mesures de sécurité requises pour ce type de pièces, la RTA affirme être en capacité d’imprimer en 3D des pièces réunissant toutes les propriétés nécessaires.

Comme vous vous en doutez probablement, avant de pouvoir qualifier ces pièces, plusieurs tests ont été effectuées. Les acteurs du projet ont tout d’abord cherché à améliorer le processus de fabrication et se sont assurés de l’efficacité et de la sureté des pièces de rechange. Les test étant réussis, elles peuvent désormais être utilisées pour entretenir les routes de Dubaï.

Que pensez-vous de l’usage de l’impression 3D par la RTA ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : WAM/Tariq alfaham

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks