menu

L’impression 3D à partir de noix de coco s’invite chez vous

Publié le 25 septembre 2014 par Alex M.

Après les filaments à base de bois, de bambou ou même de soja, le filament à base de noix de coco arrive sur le marché. Développé par la société hollandaise FormFutura, spécialisée dans la production de consommables pour imprimantes 3D, ce nouveau filament vient compléter une variété de matériaux d’impression toujours plus large.

Le filament combine plastique et particules de noix de coco

Le filament combine plastique et particules de noix de coco

Dénommé EasyWood Coconut, le filament est un mélange composé à 40% de fines particules de noix de coco et 60% de polymères, proposant une surface et un look proche du bois tropical avec sa couleur brun foncé. Comme pour les filaments de type LayWood, une légère odeur boisée viendra également embaumer la pièce lors de son impression précise le fabricant.

Son adoption devrait être d’autant plus grande que le filament EasyWood Coconut ne nécessite aucun plateau chauffant. Avec une température d’impression d’environ 215°C, le filament affiche un taux d’absorption très faible à l’humidité et résistera également à l’eau salé.

Compatible avec de nombreuses imprimantes 3D dont les modèles de chez MakerBot, LeapFrog, PP3DP, Solidoodle, Ultimaker, le filament de chez FormFutura est proposée en deux versions, 1,75mm et 2,85mm pour un prix de 32.95€ la bobine de 0,5 kg.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK