menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : un Noël placé sous le signe de l’impression 3D

Publié le 19 décembre 2021 par Mélanie W.
impression 3D noël

Cette semaine, on vous présente une jolie histoire de Noël qui mêle impression 3D et un Casse-Noisette en bois ! On vous fera également entrer dans les coulisses de IREPA Laser, mais aussi de Arcelor pour voir comment l’impression 3D métal peut impacter les processus d’une entreprise industrielle. Enfin, on s’arrêtera à l’ETH Zurich pour découvrir comment les technologies 3D peuvent réduire la consommation de matière nécessaire à la fabrication d’une dalle en béton. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Impression 3D et Noël : Les fêtes de fin d’année sont souvent l’occasion pour 3Dnatives de vous rappeler que l’impression 3D peut participer à la réussite de votre décoration, de vos dîners, de vos cadeaux, etc. Cette fois-ci, on vous partage une vidéo réalisée par le fabricant Sintratec qui a voulu montrer l’utilité de la fabrication additive quand il s’agit d’objets à réparer. En effet, grâce aux technologies 3D, on peut concevoir la pièce cassée, manquante, défectueuse de n’importe quel objet et ici en l’occurence d’un Casse-Noisette en bois. On vous souhaite en tout cas de belles fêtes de fin d’année !

TOP 2 : Fabrication additive métal XXL : Découvrez les coulisses de fabrication des moules qui serviront à produire des cuves à vin. Chez IREPA Laser, le ton est donné ! Grâce au procédé de dépôt de matière sous énergie concentrée, les équipes peuvent imaginer des pièces impressionnantes en métal. Ici, elles conçoivent les différentes parties d’un moule. Le résultat est impressionnant, on vous laisse en juger par vous-même ! 

TOP 3 : Retour sur la Fibonacci House : Le producteur d’acier Arcelor s’est tourné vers la société Actemium pour installer une solution de fabrication additive métal dans leur usine. Ils ont opté pour le procédé WAAM (Wire Arc Additive Manufacturing) pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il offre la possibilité de réparer des pièces métalliques, allongeant alors leur durée de vie. Cela donne la possibilité à l’entreprise de réduire la quantité de pièces détachées en interne puisqu’elles peuvent produire directement via l’imprimante 3D. Enfin, la technologie leur permet de diminuer leurs émissions de carbone et leur consommation d’énergie, deux effets positifs pour l’environnement. Arcelor cherche à installer une deuxième machine similaire dans une autre usine début 2022 et recherche des opérateurs qualifiés : 

TOP 4 : L’impact de la fabrication additive sur notre environnement : La préservation de notre planète est une question que tout le monde se pose : quel monde va-t-on laisser aux générations futures ? Comment conserver nos ressources et changer nos façons de consommer ? La vidéo ci-dessous, réalisée par le fabricant Digital Metal, semble miser sur la fabrication additive. Vous le savez, c’est une technologie qui permet d’économiser moins de matière et qui a certains avantages quand il s’agit de l’environnement. Digital Metal développe des solutions de liage de poudre depuis plusieurs années et son procédé apporterait quelques clés. Selon le fabricant, c’est un processus précis, répétable et rentable, le tout ayant un impact environnemental moindre : 

TOP 5 : Une dalle de béton optimisée grâce à l’impression 3D : Fabriquer une dalle de béton est un processus qui consomme beaucoup de matériaux ; or, jusqu’à 70% de béton pourrait être économiser si la géométrie de la pièce en question est optimisée. C’est le travail réalisée par l’ETH Zurich et la startup FenX AG. Cette dernière a développé de la mousse minérale qui a pu être adaptée pour l’impression 3D à grande échelle – plus précisément un processus d’extrusion. Ils ainsi pu reproduire des formes de coffrage grâce à cette mousse issue de déchets recyclés. Plusieurs formes ont été imprimées en 3D, puis placées de façon à bien répartir poids et matière et ensuite, les équipes ont coulés du béton entre elles. Le résultat obtenu est plus léger, nécessite moins de matériaux et offre une meilleure isolation. De plus, il est possible de récupérer les différentes formes imprimées en 3D et les recycler pour fabriquer une autre dalle :

Que pensez-vous de l’impression 3D à Noël ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks