menu

L’impression 3D poursuit l’idéal de la fabrication personnelle

Publié le 29 juillet 2015 par Anne-Lise Rias

S’il existe maintenant de nombreux sites où télécharger des fichiers à imprimer, il n’est pas toujours facile d’en trouver de qualité. Cults, le site de partage de fichiers met un point d’honneur à sélectionner des projets aboutis, séduisants et fonctionnels. Et cela participe à donner à plus de monde, le pouvoir de fabriquer soi-même des objets utiles et d’acquérir des connaissances pratiques. La fabrication personnelle est un parti-pris qui ne date pas d’hier, notamment revendiqué par le designer italien Enzo Mari dans les années 1950, mais il est aujourd’hui vraiment amplifié par l’impression 3D grand public.

Les designers Milosz Dabrowski et Justyna Faldzinska, du jeune collectif polonais UAU Project, proposent la collection Self Made Furniture : du mobilier facile à assembler à la maison, sans colle ni clou. Certaines parties des produits sont fabriquées en 3D et assemblées avec d’autres matériaux. La lampe à poser SMF.01 est ainsi désormais disponible en téléchargement, accompagnée de la notice de montage. Le tout sous licence libre Creative Commons.

La lampe SMF.01 à imprimer et assembler

La lampe SMF.01 à imprimer et assembler

Pour son piètement, les auteurs suggèrent des carrelets de bois, libre à chacun d’utiliser d’autres matériaux aux mêmes dimensions. Les vis et pièces d’assemblages peuvent être fabriquées par impression 3D. Le kit doit être complété avec un cordon électrique et bien sûr une ampoule. La forme générale est simple, elle pourrait donc même être détournée ou modifiée : pourquoi pas une lampe moins haute ou même un jet d’eau ? En imprimant le chapeau de lampe avec une bobine de filament coloré, on peut aussi imaginer une autre ambiance.

Notice de montage simple, qui rappelle une célèbre marque suédoise

Notice de montage simple, qui rappelle une célèbre marque suédoise

Les jeunes designers polonais ont réalisé cette collection d’objets à imprimer en 3D et assembler « pour inspirer et encourager les gens à devenir makers ». Cette revendication est le prolongement d’idées portées par Enzo Mari sur la fabrication personnelle. Né en Italie en 1932, ce designer avait proposé en 1974 un manifeste nommé Autoprogettazione. Dans ce livre qui peut être téléchargé ICI il mettait à disposition les plans et notices pour fabriquer du mobilier avec des outils communs (scie, marteau, clous) à assembler facilement.

Extrait de Autoprogettazione de Enzo Mari

Extrait de Autoprogettazione de Enzo Mari

Il expliquait ainsi rendre à l’usager une certaine maîtrise sur la conception de son environnement. « J’ai pensé que si les gens étaient encouragés à construire de leurs mains une table, ils étaient alors à même de comprendre la pensée cachée derrière celle-ci. » Si cette collection fait maintenant partie des icônes du design (une chaise a été adjugée à 4900€ en 2008), le concept original de sa démarche pourrait bien être repris aujourd’hui et combiné avec l’impression 3D. Tous ces produits peuvent être modifiés et adaptés par chacun à ses propres usages… à vos ordis !

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] designers polonais Milosz Dabrowski et Justyna Faldzinska, du collectif UAU Project, proposent la collection Self Made Furniture : du mobilier facile à assembler à la maison, sans colle ni clou comme cette lampe à poser […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you