menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : impression 3D et personnalisation…

Publié le 15 novembre 2020 par Mélanie R.
impression 3D et personnalisation

Cette semaine, on fait un point sur la relation entre l’impression 3D et la personnalisation. Vous n’êtes pas sans savoir que l’un des avantages de la fabrication additive est d’imaginer des formes et géométries plus ou moins complexes, permettant de réaliser souvent l’impossible. Cela inclut notamment des capacités à personnaliser des pièces d’utilisation finale : chaussures, lunettes, mascara, médicaments, aujourd’hui l’impression 3D permet de concevoir des produits sur-mesure plus facilement. On vous présentera également en vidéo deux solutions de post-traitement destinées à faciliter le travail de fabrication des industriels. Enfin, les Ecoles Militaires de Bourges nous expliqueront comment elles utilisent les 60 imprimantes 3D récemment achetées. Bon dimanche à tous !

TOP 1 : Impression 3D et personnalisation : Alors que l’impression 3D était auparavant majoritairement utilisée pour le prototypage rapide, elle est de plus en plus utile à la création de pièces finies, et particulièrement intéressante pour leur personnalisation. En effet, c’est une méthode de fabrication plutôt employée pour de petites séries qu’il est alors facile d’adapter selon les goûts et les couleurs. Dans le médical par exemple elle est souvent privilégiée pour imaginer des implants sur-mesure, des prothèses réalisées à partir d’un scan 3D du patient, etc. Mais la fabrication additive est aussi utilisée dans l’automobile pour personnaliser l’intérieur d’une voiture par exemple, ou encore dans la mode pour proposer des vêtements et chaussures uniques. Vous l’aurez compris, impression 3D et personnalisation vont de paire ; sachez qu’on commence à voir des produits imprimés en 3D personnalisés en masse comme les fameuses brosses de mascara Chanel

TOP 2 : VaporFuse Surfacing, la solution verte de DyeMansion : Le post-traitement est une étape clé dans le processus de la fabrication additive parce qu’il permet de donner à la pièce son aspect final ainsi que toutes ses caractéristiques chimiques, mécaniques et physiques. Quelques entreprises ont aujourd’hui développé des solutions pour faciliter ce travail ; c’est le cas du fabricant DyeMansion, surtout réputé pour ses machines permettant d’ajouter de la couleur à vos pièces. Il a également lancé des solutions pour nettoyer la pièce, retirer l’excédent de poudre et la polir. La dernière en date s’appelle PowerFuse, basée sur la technologie VaporFuse Surfacing. Celle-ci offre un traitement de surface plus écologique et industriel qui va bien au-delà de l’esthétique. On vous laisse découvrir ci-dessous toutes les caractéristiques de ce procédé de polissage :

TOP 3 : Les Ecoles Militaires de Bourges : Il y a maintenant 6 mois, les Ecoles Militaires de Bourges ont installé une première ferme d’imprimantes 3D constituée de 60 machines Ultimaker S5, l’une des plus grandes dans le secteur de la défense en Europe. Accompagnées par le distributeur français HAVA3D, les équipes ont ainsi pu fabriquer de nombreuses pièces, notamment pour dépanner ou réparer, un point particulièrement intéressantes lors d’opérations. Dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez voir un cas d’application concert à savoir une bague pour un PVP imprimée en 3D. Celle-ci se place au niveau du pare-chocs du petit véhicule protégé blindé afin d’empêcher sa rotation du pont avant. Aujourd’hui, cette bague a été montée avec succès sur 3 véhicules dont un qui a déjà parcouru 6 200 km :

TOP 4 : Une nouvelle machine métal industrielle : Le fabricant allemand SLM Solutions est sûrement l’un des pionniers en matière de fabrication additive métal. Cette année, il a profité du Formnext Connect pour présenter sa toute nouvelle imprimante 3D, la NXG XII 600 qui intègre pour la première fois 12 lasers de 1 000 watts chacun ! Lors de la conception de cette imprimante 3D métal, l’entreprise explique qu’elle s’est concentrée sur la productivité, le volume, la fiabilité et la sécurité. Grâce à ses nombreux lasers, la machine serait 20 fois plus rapide qu’une solution possédant un laser et 5 fois plus rapide qu’une machine dotée de 4 lasers. Elle offre un volume d’impression généreux de 600x600x600 mm et est compatible avec une large gamme de métaux. On vous laisse découvrir la vidéo de lancement !

TOP 5 : Un traitement de surface optimal avec PostPro3D : Le service d’impression 3D français ERPRO propose désormais une offre de polissage de vos pièces imprimées en 3D, ayant investi dans une machine de post-traitement de l’entreprise Additive Manufacturing Technologies. Baptisée PostPro3D, cette solution permet de lisser des pièces imprimées en 3D et de leur donner une qualité de surface semblable à celle des pièces moulées par injection. Sa chambre a une taille de 600 x 400 x 400 mm, ce qui permet de traiter de nombreuses pièces en même temps. Basée sur le procédé BLAST™, la machine PostPro3D réduit les délais de livraison et les coûts de fabrication. Aujourd’hui ERPRO l’utilise principalement pour des pièces imprimées sur ses machines HP Multi Jet Fusion ou de frittage laser, mais elle est compatible avec des technologies d’extrusion :

Que pensez-vous du lien entre impression 3D et personnalisation ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK