menu

L’impression 3D au service de la santé des astronautes

Publié le 19 février 2018 par Mélanie R.
impression 3D et nasa

La NASA a débuté un nouveau projet de microbiologie qui aurait pour but de développer des outils imprimables en 3D capables de manipuler des liquides tels que des échantillons de sang sans courir le risque de les renverser en apesanteur. Ces outils imprimés en 3D seront testés à bord de la Station Spatiale Internationale et pourraient permettre aux astronautes de rester en bonne santé pendant leur mission. 

Un projet qui rejoint les initiatives menées par la NASA en termes d’impression 3D dans l’espace. On sait qu’elle a travaillé à la construction de la Zero-G avec Made in Space afin d’offrir la possibilité aux astronautes d’imprimer en 3D des pièces de rechange notamment et ainsi éviter des aller-retour coûteux et longs. Elle a également financé une imprimante 3D de pizzas pour faciliter le ravitaillement des personnes dans l’espace. La NASA s’est même décidée à imprimer en 3D des outils médicaux pour soigner au mieux ses astronautes.

impression 3D et nasa

L’imprimante 3D Zero-G

C’est sur ce défi sanitaire que l’organisation américaine a voulu insisté avec ce nouveau projet de microbiologie. Elle affirme qu’elle souhaite comprendre comment les bactéries dans l’espace peuvent affecter la santé de l’équipage et comment les gènes humains peuvent avoir un effet sur le vieillissement et la résistance des astronautes face à la maladie.

Afin de répondre à ces questions, la NASA mènerait aujourd’hui des tests médicaux sur les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale. Elle cherchait à comprendre les systèmes biologiques en ayant recours aux technologies dites “omiques” c’est à dire tout ce qui touche à la microbiologie comme les génomes, les microbiomes et les protéomes (les protéines libérées par les microbes). Toutefois, certains éléments ne peuvent pas être traités dans l’espace, comme les échantillons de sang. Du coup, ces derniers doivent être rapportés sur Terre pour être analysés – un processus qui est par conséquent plus long et laborieux.

Une façon de contourner ce défi serait l’impression 3D. La NASA cherche actuellement comment cette technologie pourrait être utilisée pour analyser des échantillons biologiques dans l’espace. Elle pourrait imprimer en 3D des outils pour manipuler au mieux des liquides – que ce soit du sang ou de la salive – en apesanteur.

Une cartouche en plastique imprimable en 3D pour effectuer un séquençage ADN

Ce nouveau projet, baptisé Omics in Space et mené par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, pourrait permettre de révéler pourquoi le système immunitaire des astronautes s’affaiblit à bord de la Station Spatiale Internationale mais aussi de recueillir des informations sur le type de microbes présents dans l’environnement de l’astronaute. Informations qui pourraient s’avérer cruciales pour assurer le succès d’une mission plus longue – vers Mars ou ailleurs.

Le projet développerait également des tests ADN en utilisant des kits de séquençage génétique fournis par Oxford Nanopore Technologies. Ce kit comporterait une cartouche en plastique imprimable en 3D qui aiderait à extraire les acides nucléiques pour le séquençage. La NASA devrait utiliser un extracteur d’ADN automatisé conçu par AI Biosciences.

impression 3D et nasa

Les kits de séquençage ADN

Ce projet peut-il aider à améliorer la santé des astronautes? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you