menu

Quelle place pour l’impression 3D dans l’enseignement supérieur?

Publié le 16 juillet 2018 par Mélanie R.
impression 3D enseignement supérieur

Selon une étude commandée par Ricoh Europe, près de neuf professionnels de l’enseignement supérieur sur dix estiment que les compétences développées en utilisant les technologies de fabrication numérique et d’impression 3D sont vitales pour les diplômés qui entrent sur le marché du travail. L’entreprise d’électronique a interrogé 3 150 professionnels autour du monde afin d’en savoir plus sur la place des technologies 3D dans le cursus des étudiants et comment elles influenceront leur employabilité.

Alors que l’étude menée par Joblift montrait que la fabrication additive est un secteur qui recrute en France, celle commandée par Ricoh Europe confirme l’importance que l’enseignement supérieur a dans ce processus de recrutement. Il est en effet important que les futurs arrivants sur le marché du travail soient d’ores et déjà formés pour répondre aux exigences du secteur en termes de compétences et savoir-faire.

impression 3D enseignement supérieur

Des étudiantes de l’Université de Duke découvrent l’impression 3D

Parmi les 3 150 participants à l’étude, 787 sont des leaders de l’éducation; 88% ont souligné l’importance d’avoir des compétences en production numérique à la fin de ses études et 65% ont déclaré que l’impression 3D était une composante de plus en plus importante de l’apprentissage STEM (sciences, technologie, ingénierie, mathématiques). Un constat renforcé dans les secteurs de la médecine et de l’automobile où le besoin en fabrication additive est de plus en plus élevé.

La fabrication numérique et l’impression 3D offrent la possibilité d’illustrer des concepts complexes sur une variété de sujets, a déclaré David Mills, PDG de Ricoh Europe. Etant donné que la façon dont les gens et les machines travaillent ensemble ne cesse d’évoluer, l’intégration des capacités techniques dans le processus d’apprentissage contribue à faire en sorte que les compétences requises de la main-d’œuvre future deviennent une seconde nature pour les étudiants d’aujourd’hui.”

L’étude poursuit en expliquant que de nombreuses écoles et universités s’efforcent de séduire de potentiels étudiants en leur offrant des options d’apprentissage flexibles et des cours personnalisés, en intégrant l’impression 3D. 66% des répondants ont affirmé que l’un des meilleurs moyens de les attirer était d’investir dans ces technologies 3D. 48% faciliteraient l’accès au contenu et aux ressources avec des supports de cours personnalisés, tandis que 43% offriraient aux étudiants une impression 3D flexible et à la demande depuis n’importe quel endroit.

impression 3D enseignement supérieur

Des étudiants de l’Université De Montfort à Leicester

Retrouvez l’ensemble de l’étude ICI pour en savoir plus sur la place des technologies 3D dans l’enseignement supérieur. En attendant vous pouvez toujours vous former à l’impression 3D grâce à l’offre de formation variée en France.

Que pensez-vous de l’étude commandée par Ricoh? Les technologies 3D doivent-elles s’intégrer dans tous les cursus de l’enseignement supérieur? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you