menu

L’impression 3D en France, un secteur qui recrute

Publié le 29 mars 2018 par Mélanie R.
impression 3D en france

En 2014, 3Dnatives publiait une infographie sur les métiers de la fabrication additive, les profils recherchés et le type de compétences nécessaires. Une étude qui montrait que le secteur de l’impression 3D recrutait en France. C’est une tendance qui semble se confirmer quelques années après: la plateforme Joblift a récemment dévoilé une étude sur les offres d’emploi à pourvoir dans le secteur des technologies d’impression 3D. Elle affirme qu’elles ont plus que doublé ces deux dernières années, avec 5 762 offres émises et une croissance mensuelle de 12%. L’impression 3D en France aurait donc un bel avenir devant elle.

Le marché de la fabrication additive aurait plus que doublé entre 2016 et 2017 en termes de recrutement et d’offres d’emploi. Un marché qui, selon Joblift, connaîtrait une croissance 25 fois plus rapide que les autres, et pour cause elle serait de 12% par mois depuis les deux dernières années. L’impression 3D serait donc une sorte d’eldorado du marché du travail qui offrirait beaucoup d’opportunités et une diversité de profils dans différents secteurs.

impression 3D en france

L’étude de Joblift affirme que trois secteurs sont particulièrement à la recherche de ces profils variés: l’industrie qui représenterait 30% des offres d’emploi publiées, les télécommunications à hauteur de 25% et les services aux particuliers (21%). Deux domaines connaîtraient quant à eux une croissance prometteuse, la chimie et la santé (16% et 35% respectivement). Quand on observe d’ailleurs les applications de la fabrication additive, beaucoup sont dédiées à l’aéronautique, à l’automobile ou encore les biens de consommation. Des applications qui appellent des profils spécifiques et des compétences bien précises : 28% des profils recherchés seraient des ingénieurs, 17% des techniciens en génie mécanique et 10% des développeurs.

Bien que l’impression 3D soit un secteur qui recrute, l’étude de Joblift montre que c’est toutefois un processus long : 43 jours en moyenne seraient nécessaires pour pourvoir un poste, 39 jours pour les trois secteurs principaux cités ci-dessus. Les entreprises auraient donc des difficultés à trouver des professionnels de l’impression 3D, ce qui est notamment lié à la croissance fulgurante de la technologie, une croissance qui est plus rapide que celle des profils qualifiés même si davantage de formations et d’écoles permettent aujourd’hui de s’initier à la fabrication additive. Retrouvez l’ensemble de l’étude de Joblift sur son site officiel et toutes les offres d’emploi de l’impression 3D sur notre job board dédié!

impression 3D en France

L’impression 3D en France peut-elle aider à redresser la courbe de l’emploi? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you