menu

Impression 3D de cornée : des chercheurs américains progressent à grands pas

Publié le 20 juin 2019 par Mélanie R.
impression 3D de cornée

A l’Université A&M de Floride, une petite équipe de chercheurs s’est penchée sur l’impression 3D de cornée, un cas d’application qui évolue rapidement sur le marché de la bio-impression. Ces travaux de recherche se sont surtout concentrés sur la vitesse d’impression : les scientifiques expliquent qu’ils ont développé une méthode pour créer plusieurs cornées en quelques minutes seulement grâce à un échafaudage bio-imprimé à partir de cellules humaines. Une première pour ce secteur !

L’impression 3D de cornée ne vous est sans doute pas inconnue et pour cause, de nombreux chercheurs se sont déjà penchés sur la question, que ce soit en Angleterre à l’Université de Newcastle ou encore en Inde avec la jeune startup Pandorum Technologies. Tous ces projets visent à réduire le taux de personnes souffrant d’une déficience visuelle et proposer des solutions de greffes de cornée plus efficaces et adaptées à chaque patient. Mais les technologies 3D ont leurs limites et le processus n’est pas encore parfait ; on va devoir attendre quelques années encore avant de voir apparaître ces fameuses cornées imprimées en 3D.

impression 3D de cornée

De gauche à droite : Paul Dinh, Research assistant ; le professeur Mandip Sachdeva et la doctorante Shallu Kutlehria

Pourtant les travaux de ces chercheurs américains sont prometteurs. Le projet a débuté vers le début de 2018 et était axé sur la réplication de la matrice de collagène de la cornée réelle via l’impression 3D, à partir de cellules stromales ou de kératocytes. Ces cellules aident à développer et à maintenir une structure et une transparence cornéennes normales, tout en aidant à réparer les tissus après une blessure.

Menés par le professeur Mandip Sachdeva, ils vont plus loin et espèrent améliorer l’efficacité du processus de bio-impression en augmentant le débit de création. Pour cela, ils ont créé un moule qui devrait leur permettre de bio-imprimer non pas une cornée mais plusieurs à la fois. Selon l’équipe, le processus a été simplifié pour saisir le diamètre et les dimensions d’une cornée directement dans l’imprimante 3D, qui peut ensuite créer six cornées en utilisant un matériau incorporant des cellules humaines en 10 minutes environ.

impression 3D de cornée

Paul Dinh coupe une cornée imprimée en 3D depuis son moule (crédits photo : Tori Schneider/Tallahassee Democrat)

Le professeur Sachdeva ajoute : “À partir de là, nous pouvons configurer un assemblage de cornées imprimées en 3D dans un système de cellules de diffusion, puis tester simultanément plusieurs formulations ou produits et évaluer les données, minimisant ainsi les tests sur animaux.” Côté applications, l’impression 3D de cornée devrait avoir un impact considérable sur les greffes de cornée – c’est un objectif à long terme du projet – et permettre la création d’un modèle in vitro pour la recherche et le dépistage de médicaments. Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

*Crédits photo de couverture : Tori Schneider/Tallahassee Democrat

Que pensez-vous de l’impression 3D de cornée ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK