menu

L’armée américaine imprime en 3D sa première caserne en béton

Publié le 28 août 2017 par Mélanie R.
impression 3D de béton

Le Construction Engineering Research Laboratory (CERL) de l’armée américaine, basé à Champaign dans l’Illinois, a annoncé la construction réussie d’une caserne en béton de 48 mètres carrés, imprimée en 3D. Le laboratoire a utilisé une technologie d’impression 3D développée en interne, en partenariat avec la NASA.

L’armée américaine a lancé il y a quelques temps un programme de trois ans, le « Automated Construction of Expeditionary Structures » (ACES) qui se concentre sur la construction de bâtiments semi permanents imprimés en 3D à partir d’un  mélange de béton composé de matériaux disponibles localement. C’est dans le cadre de ce programme que s’inscrit la création de cette nouvelle caserne. Une initiative qui vient s’ajouter à celles lancées par l’armée américaine qui a déjà eu recours à la fabrication additive pour fabriquer des drones ou encore une partie de son armement.

impression 3D de béton

L’impression 3D de béton permet des gains de coûts et de temps (crédits photo : Mike Jazdyk)

Le but du programme ACES est d’implémenter la technologie de fabrication additive directement sur le terrain et de gagner ainsi en efficacité que ce soit en termes de coûts et de temps. « ACES donne la possibilité d’imprimer des structures personnalisées expéditionnaires à la demande, directement sur le terrain en utilisant les matériaux disponibles sur place », déclare Michael Case, le directeur du programme. L’armée pourrait ainsi construire facilement des casernes, barrages, obstacles et ponts pendant ses missions. L’impression 3D servirait également en cas de catastrophes naturelles, une possibilité à l’étude en partenariat avec Caterpillar qui a récemment investi dans une startup de l’impression 3D.

Le projet ACES offre d’autres avantages, notamment celui de réduire la main d’œuvre de 62% par rapport à des méthodes de construction plus traditionnelles qui utiliseraient par exemple du contreplaqué. Il permet également de baisser de moitié le nombre de matériaux de construction qui doivent être expédiés puisque la majeure partie des matériaux nécessaires est fournie localement.

impression 3D de béton

La construction de la caserne grâce à l’impression 3D de béton (crédits photo : Mike Jazdyk)

Le CERL a travaillé en étroite collaboration avec la NASA pour améliorer et faire progresser la technologie d’ACES. Il s’est appuyé sur les connaissances de l’agence américaine : la NASA est en effet reconnue dans le secteur de la fabrication additive pour ses diverses initiatives au service de l’exploration spatiale. L’agence a collaboré pour rendre le système d’impression 3D béton plus mobile. Elle développe et teste d’ailleurs sa troisième version qui sera dévoilée au cours du mois de septembre.

Retrouvez toutes les informations du projet d’impression 3D de l’armée américaine.

Quels bénéfices l’impression 3D de béton peut-elle apporter à l’armée américaine? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Lothaire dit :

    512 pi² = 47.5m²

    512 m² c’est immense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you