menu

L’avis d’un expert: Carl Bass « Le bioprinting et l’architecture 3D sont les 2 tendances »

Publié le 4 juin 2013 par Karine

carlbass_picture

Quelques mots pour présenter Carl Bass, président d’Autodesk, fournisseur de la 3D conception, l’ingénierie, et des logiciels de divertissement. Il a co-fondé Ithaca Software, qui a été acquis par Autodesk en 1993. Il siège au conseil d’administration d’Autodesk, E2open, le Collège d’Art Center of Design, et le Rocky Mountain Institute. Il est également membre des conseils consultatifs d’administration de Cornell informatique et sciences de l’information et de l’UC Berkeley School de l’information. Bass est titulaire d’un baccalauréat en mathématiques de l’Université Cornell.

 

D’apres Bass, l’impression 3D ne sera pas en mesure de remplacer d’autres technologies de fabrication.

« L’impression 3D est en effet une technologie de fabrication importante, car elle a la capacité  de faire quoi que ce soit indépendamment de la complexité de la forme. Les imprimantes 3D permettent d’imprimer les formes les plus complexes et les plus simples avec la même facilité. Mais le fait est que la l’impression 3D est encore, une technologie immature. »

L’écosystème de l’impression 3D est en train de changer, de par la qualité et la rapidité d’impression en constante évolution, par la dynamique des personnes et des entreprises qui travaillent pour surmonter les limites actuelles pour élargir l’utilisation de cette technologie. L’écosystème n’est pas seulement tributaire des imprimantes, mais fait partie de la tendance à l’accélération de logiciel contrôlé par les industriels (découpe au laser, des moulins, des tours, des routeurs et des robots industriels) de plus en plus puissants, abordables et accessibles.

Cependant, l’impression 3D a besoin de meilleurs business models, en raison du coût pour le consommateur qui peut-être jusqu’à 100 fois plus élevé. Avec autant de buzz autour de chaque nouvelle annonce dans l’espace d’impression 3D, il est évident que le développement de  l’utilisation des technologies d’impression 3-D rendra le coût au consommateur plus viable.

bio-impressionIl y’a deux domaines importants à surveiller, le bioprinting. Cette dernière technique va représenter un developpement majeur dans la medecine. Aux États-Unis, le Docteur Atala, a été un pionnier dans l’implantation de l’urètre d’un homme grâce à impression 3D. D’autres chercheurs impriment des tissus humains fonctionnels qui peuvent être utilisés pour la recherche médicale et les applications thérapeutiques.

Une autre orientation importante dans le paysage d’impression 3D implique le passage à l’impression 3D architectural. L’ agence spatiale européenne et Foster se sont associés pour concevoir une structure moonbase 3D imprimée. Ils tireraient entièrement tous les matériaux trouvés sur la lune. Ceci est important car cela contribue sans cesse à repousser les limites des matériaux d’impression 3D à partir de matériaux trouvés sur place

Il y ‘a un changement qui se profile où l’impression 3D peut-être utile pour plus que juste le prototypage rapide de petites pièces en plastiques et pour la production de petites séries. Les champs des possibilités se désinnent jour après jour.

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou pages Facebook ou Twitter

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK