menu

Un nouveau cas d’implant crânien imprimé en 3D en Argentine

Publié le 17 juin 2014 par Alex M.

Fin mars, nous vous parlions d’une première mondiale réalisée à l’hôpital d’Utrecht aux Pays-Bas, où une équipe de chirurgien avait implanté sur une patiente une boîte crânienne créée par impression 3D. Fabriquée à base d’un plastique bio-compatible, la prothèse translucide avait été mise au point par une société australienne aux mesures de la patiente grâce à un scan de son crâne.

article_sanatorios

L’implant crânien a été imprimé en 3D à base de titanium

Aujourd’hui, la clinique Sanatorios de la Trinidad, à quelques kilomètres de Buenos Aires, annonce avoir implanté avec succès une nouvelle prothèse de crâne imprimée en 3D, mais cette fois-ci en titanium. L’opération a été mené par  le neuro-chirurgien Dr. Raul Santivañez sur un patient atteint d’une large cassure au niveau de la structure du crâne.

La partie implantée a été réalisée par NOVAX DMA, une société sud-américaine leader dans le développement d’implants médicaux depuis une dizaine d’années. La compagnie a imprimé l’implant de 125 mm x 100 mm à partir de titanium à structure trabéculaire, c’est à dire à partir de titanium imitant la surface poreuse de l’os humain. Ces structures permettent à l’os du patient une meilleure adhérence à l’implant pour une cicatrisation plus rapide et moins de rejets.

Ce type de structure innovante  (cf photo de couverture) est fabriqué à partir des imprimantes 3D du fabricant suédois Arcam, fonctionnant à partir de la technologie E-beam et basée sur la fusion de poudre métalliques par un faisceau d’électrons (voir notre dossier consacré à cette technologie).

NOVAX ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle indique qu’elle commercialisera d’ici la fin de l’année tout une ligne d’implants vertébraux en titanium trabéculaire.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages FacebookTwitterGoogle+ ou LinkedIn

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Pyls dit :

    Il a dèjà quelques années que le CHU de Limoges expérimente une techno de fabrication additive à base de céramiques sur ce sujet. TF1 avait un sujet au 20h à l’époque de PPDA (c’est dire s’il y a longtemps !). Depuis ua moins une dizaine de patients ont été implantés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you