menu

IGO3D accompagne les industriels dans le déploiement de la fabrication additive

Publié le 12 avril 2021 par Mélanie R.
igo3D schammer

Le groupe allemand Schammer Maschinenbau GmbH conçoit des solutions pour différents secteurs industriels depuis 50 ans, spécialisé notamment dans la fabrication de prototypes et pièces finies pour des machines de production traditionnelles. Il a récemment misé sur la fabrication additive pour accélérer ses processus de production, notamment pour concevoir des pièces complexes à la demande et de l’outillage interne. Pour réussir l’intégration des technologies 3D dans son activité, Schammer a fait appel au distributeur allemand IGO3D que ce soit pour choisir la bonne imprimante 3D mais aussi pour bénéficier d’un accompagnement professionnel de qualité et des conseils adaptés à ses besoins.

La fabrication additive offre une plus grande flexibilité dans les processus de production des entreprises industrielles. Longtemps utilisée pour concevoir des prototypes plus rapidement, elle est désormais davantage employée pour imaginer des pièces finies complexes mais aussi de l’outillage. Ainsi, de nombreuses chaînes de montage intègrent des composants imprimés en 3D ; cela leur permet notamment de réduire les temps de production mais aussi de multiplier facilement les itérations de leurs outils. Si l’un d’eux vient à casser, son remplacement est beaucoup plus rapide : plus besoin d’attendre que le fournisseur envoie la pièce en question, tout peut être fait en interne. C’est ce qui a notamment poussé le groupe Schammer à investir dans l’impression 3D et plus particulièrement dans le dépôt de matière fondue. Accompagnée par IGO3D, l’entreprise est désormais capable de produire des pièces à la demande avec une variété de matériaux.

Schammer est un groupe industriel allemand spécialisé dans l’industrie manufacturière (crédits photo : IGO3D)

Le choix de la technologie et des matériaux

Tobias Schammer est ingénieur mécatronique chez Schammer. Il nous a expliqué la genèse du projet d’investissement : « J’ai découvert l’impression 3D au cours de mes études et son intérêt pour le prototypage rapide, surtout en termes de coûts. Après en avoir parlé à mes équipes, nous avons décidé d’investir dans notre propre machine. Comme Schammer Maschinenbau GmbH accorde beaucoup d’importance au service et à la consultation des clients, nous avons cherché une entreprise qui ne se contente pas de vendre des imprimantes 3D, mais qui offre également un service client précieux à long terme. Après avoir étudié le marché, nous avons découvert IGO3D, qui offre non seulement une excellente distribution, mais aussi des conseils et des formations sur la fabrication additive. » Très vite, au vue des besoins de Schammer, les deux partenaires ont fait le choix d’une imprimante 3D FDM, en l’occurrence d’une Ultimaker S5. Selon IGO3D, elle offre en effet une simplicité d’utilisation, une grande compatibilité en termes de matériaux et surtout une reproductibilité élevée.

Pour tirer profit de cette machine, IGO3D a formé l’ensemble des équipes de Schammer, désormais en mesure de démarrer l’imprimante et concevoir leurs pièces. Aujourd’hui, elles conçoivent principalement des prototypes de pièces de conception, des prototypes fonctionnels et des pièces de rechange. Le choix du matériau dépend quant à lui de l’application finale. En effet, pour les projets internes, l’entreprise utilise principalement de Tough PLA d’Ultimaker : il est facile à imprimer, possède de bonnes propriétés mécaniques et présente des surfaces lisses. Pour le prototypage fonctionnel, il leur faut des propriétés mécaniques supérieures ; les équipes ont donc fait le choix du nylon et d’un polyamide.

Accompagné par IGO3D, Schammer a investi dans une Ultimaker S5 (crédits photo : IGO3D)

Tobias Schammer ajoute : « Jusqu’à présent, nous n’avons imprimé que des pièces en plastique. En tant que producteur de composants principalement métalliques, nous voulons tester l’impression 3D métal à l’avenir. Nous avons donc acheté le nouveau filament en acier inoxydable 316L de BASF, qui est compatible avec l’Ultimaker S5. Nous voyons un grand potentiel dans la combinaison du FFF et de l’impression métal et nous attendons avec impatience les résultats des impressions. »

Pourquoi investir dans la fabrication additive ?

Pour l’entreprise allemande, l’impression 3D offre trois avantages principaux : la facilité d’utilisation, la réduction des délais d’exécution et enfin le rapport coût/efficacité. Par exemple, pour les composants très complexes, dont certains nécessitent plusieurs semaines de travail, les économies réalisées grâce à la fabrication additive sont supérieures à 30 %. Tobias Schammer conclut : « En tant qu’entreprise de fabrication, c’est dans la phase de conception et de développement d’un produit que vous avez la plus grande influence sur le coût total. L’impression 3D offre de nombreuses nouvelles possibilités d’optimisation dans ces domaines. Je tiens également à souligner qu’elle permet de réduire les déchets au strict minimum, puisque le processus est génératif et non soustractif. C’est un grand pas vers une production respectueuse de l’environnement, ce qui est très important pour nous. »

Vous avez un projet d’impression 3D ? N’hésitez pas à consulter le site d’IGO3D ! Vous pouvez aussi partager votre projet dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you