menu

L’IAAC amène l’impression 3D dans l’architecture

Publié le 2 février 2018 par Mélanie R.
IAAC

L’Institut d’Architecture Avancée de Catalogne (IAAC) cherche aujourd’hui à développer les technologies 3D dans le secteur de l’architecture afin de réaliser des projets plus innovants plus facilement. Centre de recherche et d’éducation, il a pour mission d’imaginer le futur habitat de notre société et de le construire dès maintenant. Pour ce faire, il a notamment recours aux technologies 3D et développe de nombreux projets avec un objectif : amener l’impression 3D sur site et démocratiser son usage dans le secteur architectural. Nous avons rencontré Areti Markopoulou, Directrice académique de l’Institut afin d’en savoir plus sur les ambitions de l’IAAC et sa vision du marché.

3DN : Pouvez-vous nous expliquer la création de l’IAAC et son lien avec les nouvelles technologies?

L’IAAC a été fondé suite à l’émergence des nouvelles technologies numériques et de l’information afin de préparer les “change makers”, ces professionnels capables de créer, d’inventer des processus et espaces plus adaptés à l’environnement, plus interactifs avec ses utilisateurs et plus influents par rapport aux défis sociaux et économiques. Tout cela sans oublier d’utiliser les nouvelles technologies pour former de nouvelles idées dans les domaines de la conception et la construction.

IAAC

Areti Markopoulou

3DN : Actuellement, l’Institut développe différents projets de recherche lié aux technologies de fabrication additive. Pouvez-vous nous en dire un peu plus?

A l’IAAC, cela fait plus de 10 ans que nous cherchons à amener l’impression 3D dans le secteur de l’architecture. Nos projets de recherche sont passés de prototypes expérimentaux à des infrastructures et bâtiments fonctionnels. Un exemple parlant concerne le premier pont pour piéton imprimé en 3D inauguré l’année dernière dans le parc Alcobendas à Madrid. Actuellement, l’IAAC travaille sur deux grands thèmes :

  • Des matériaux avancés pour l’impression 3D d’édifices

Nous étudions l’impression 3D de bâtiments et structures durables avec des matériaux 100% naturels, comme de la terre brute (argile non cuite) ou bioplastiques provenant de déchets urbains organiques. La terre brute, associée avec un design personnalisé, permet la création de « habitats passifs » qui peuvent être chauffés ou refroidis avec une demande très basse en énergie. Les bioplastiques ont un potentiel important en tant que nouveaux matériaux contribuant à la réutilisation, au recyclage et à l’économie circulaire dans nos villes.

En même temps, nous travaillons sur l’impression 3D de composés de graphène – qui est considéré comme le matériau du futur – pour créer des éléments architecturaux avec une intelligence intégrée dans la matière. Ces composés peuvent générer de l’énergie, la stocker et la distribuer en suivant des données en temps réel et sans l’aide de câbles ou prises. Cela pourrait être une avancée très importante afin que les bâtiments du futur puissent s’échanger de l’énergie et des données et ainsi mieux se synchroniser avec les habitants et l’environnement.

IAAC

  • Une technologie d’impression pour le lieu de construction (On Site Robotics)

Un de nos plus récents défis est d’amener l’impression 3D sur site c’est-à-dire apporter l’automatisation au même endroit du lieu de construction, en évitant de préfabriquer des pièces dans des usines distantes. Cela nous permettra de construire dans des endroits où il n’y a pas d’infrastructure et de profiter des ressources locales sans avoir besoin de transporter de grosses machines ou des matériaux. Pour ce faire, nous travaillons à la création de nouvelles machines d’impression 3D pour la construction à grande échelle, sans que l’impression soit limitée par la taille de l’imprimante. Par exemple, nous étudions l’impression 3D avec des robots mobiles et des petits drones collaboratifs qui peuvent imprimer des pièces bien plus grandes que leur taille et surveiller l’impression en temps réel.

3DN : Selon vous, quelle est la place de l’impression 3D dans l’architecture?

L’impression 3D permettra d’ici quelques années de construire plus vite, moins cher et plus durablement. En même temps, elle introduira de nouvelles esthétiques, des matériaux et des formes complexes, imprimables en un clic. Selon les Nations Unies, en raison de la croissance la population mondiale, nous aurons besoin de 100 000 maisons par jour en moyen dans les 15 prochaines années. Donc construire rapidement et de façon rentable n’est pas seulement une bonne idée, c’est une nécessité.

IAAC

Bien que l’impression 3D ne remplacera pas la totalité de la construction architecturale, elle permettra d’optimiser les différents processus de production et d’assemblage en proposant de nouveaux outils de construction durables et d’autres procédés. Mais les innovations technologiques qui marquent et marqueront encore le XXIème siècle seront nombreuses et simultanées ! L’impression 3D n’est que l’une d’entre elles : l’Internet des objets, les matériaux intelligents et biologiques, la réalité augmentée et les technologies d’interaction marqueront également les nouveaux modèles de construction.

3DN : Quels sont les futurs plan de l’IAAC en Espagne et en Europe?

Nous nous concentrons sur la façon dont nous pourrions passer de recherches à des applications réelles. Notre prochain objectif est d’imprimer en 3D une maison entière. Pour y parvenir, nous sommes en collaboration avec des centres de recherche et des grandes entreprises de construction en Espagne mais aussi en Europe, Chine et Etats-Unis.

IAAC

Le Grip Robot de l’IAAC

3DN : Sur quel type de cible (partenaires, élèves) l’IAAC se concentre-t-il ?

Sur tous ceux qui veulent que leur travail ait un impact sur les défis sociaux, économiques et environnementaux. Nous sommes un centre d’éducation et de recherche multidisciplinaire qui travaille sur des projets allant du développement de petits capteurs et robots à des bâtiments entiers et des plans d’urbanisme. Nous recherchons des gens qui aiment apprendre en expérimentant et en faisant, des personnes qui vont quitter leur zone de confort. Au sein de l’IAAC, nous leur enseignons de nouvelles façons de penser et nous continuons tous à apprendre en permanence, que ce soit des professeurs, étudiants ou chercheurs.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Les technologies ne peuvent être la bonne réponse que si nous savons poser les bonnes questions ! Retrouvez tous les projets de l’IAAC sur son site officiel.

Que pensez-vous du lien entre impression 3D et architecture? Partagez également votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you