menu

HorizON, quand le verre de Murano rencontre l’impression 3D

Publié le 25 septembre 2020 par Mélanie R.
HorizON

Nous avons vu jusqu’à présent comment la fabrication additive peut inspirer les concepteurs pour créer des formes qu’il était impossible de réaliser avec les méthodes de fabrication conventionnelles. De nouveaux designs apparaissent non seulement dans la mode, mais aussi dans l’architecture. Avec le nombre toujours croissant de nouveaux matériaux d’impression en 3D et les techniques qui permettent une liberté de création de plus en plus grande, les artistes du monde entier commencent à explorer le potentiel de la fabrication additive pour des applications créatives et des pièces esthétiques. L’un des projets les plus récents qui a attiré notre attention est la lampe à suspension HorizON. Celle-ci présente un motif imprimé en 3D complexe et combine des technologies avancées avec un savoir-faire traditionnel italien – elle a été fabriquée avec le célèbre verre de Murano, à côté de Venise.

On pourrait dire que le projet HorizON est tout en contrastes – il fusionne la tradition avec l’innovation, des algorithmes avancés et la technologie LED avec le légendaire verre vénitien qui existe depuis plus de mille ans. La lampe à suspension a été réalisée pour des intérieurs architecturaux par un artiste italien, Arturo Tedeschi, en collaboration avec Michael Pryor et Pavlina Vardoulaki. En fait, ce n’est pas la première fois qu’Arturo Tedeschi exprime sa vision créative par l’impression 3D – en début d’année, il faisait partie de l’équipe qui a conçu les flacons de parfum pour la Formule 1 en utilisant l’impression 3D métal.

3D printed lamp

Le verre vénitien recouvre le noyau imprimé en 3D de la lampe à suspension

Quant à HorizON, Arturo Tedeschi et l’équipe ont déclaré que le projet est basé sur une conviction : dans les prochaines années, l’industrie n’évoluera pas seulement grâce à une mise à jour technologique constante des produits, mais qu’elle reconsidérera et réintégrera des valeurs telles que l’unicité, la fabrication à la main et même l’imperfection. « En cette ère marquée par l’avènement des smartphones, les gens vivent une sorte d’équation où la perfection technique accélère l’obsolescence des produits et la désaffection. Les objets ne sont que des outils et des compagnons temporaires qui ne racontent plus d’histoire et sont abandonnés à chaque mise à niveau du matériel », explique M. Tedeschi.

L’enveloppe extérieure de la lampe a été fabriquée à la main par un maître verrier, qui s’est appuyé sur des moules fraisés CNC pour obtenir cette belle forme finale. En plus du maître verrier, un consultant expert en verre, Matteo Silverio, a supervisé le processus. Quant au cœur de la lampe à suspension, il a été fabriqué par impression 3D. Le modèle 3D a été réalisé à l’aide d’algorithmes génératifs, puis imprimé en 3D avec du nylon. Ce matériau peut permettre une certaine transparence, ce qui se traduit par un beau jeu d’ombre et de lumière qui se reflète sur le plafond et les murs. Mais lorsque le système d’éclairage LED intégré est éteint, le verre de Murano qui abrite le noyau imprimé en 3D devient plus visible, et crée ainsi une toute nouvelle esthétique, différente mais tout aussi belle. Vous pouvez l’observer dans la vidéo ci-dessous. Le projet a été présenté à la Semaine du verre de Venise 2020 au Palazzo Loredan, à Venise, en Italie.

Que pensez-vous des luminaires HorizON ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK