menu

Hive, un mur en argile imprimé en 3D

Publié le 22 juin 2022 par Philippe G.

Ce n’est pas une nouveauté, la fabrication additive permet aujourd’hui de bâtir tous types de structures. Mais si la technologie est implantée dans ce domaine depuis maintenant plusieurs années, les innovations se succèdent. Récemment, une équipe de chercheurs de la Waterloo’s School of Architecture a dévoilé un nouveau mur imprimé en 3D, au design unique. Baptisé Hive, ce mur modulaire est constitué de 175 blocs d’argile tous conçus grâce à la fabrication additive. Commandé par l’entreprise Investment Management Corporation of Ontario (IMCO), par l’intermédiaire de SDI Interior Design, le mur est d’ores et déjà exposé dans les bureaux de la société à Toronto. 

Comme dans nombreuses applications combinant fabrication additive et construction, les chercheurs ont mêlé les techniques d’impression 3D mais aussi les savoir-faire traditionnels. De par sa géométrie peu commune et les méthodes de fabrication et matériaux employés, Hive démontre les bénéfices offerts par les innovations technologies. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il rappelle le pavillon des Émirats Arabes-Unis construit par Aectual à l’occasion de la Floriade Expo 2022. À propos de la construction de Hive, l’équipe de l’Université Waterloo’s School of Architecture confie : « Cette approche embrasse l’esprit de l’artisanat traditionnel de la céramique avec une précision robotique, offrant de nouvelles avenues pour l’expression matérielle et la complexité géométrique dans ce domaine.«  

Crédits photo : Waterloo’s School of Architecture

Le développement du mur Hive

Comme vous vous en doutez probablement, développer un tel mur à demander aux équipes énormément d’étapes d’itérations. Les chercheurs expliquent notamment avoir développé et testé eux-mêmes l’argile utilisé lors de de l’impression du mur. Décrit par les scientifiques comme une série d’ouverture s’ouvrant et se refermant, le mur doit sa géométrie à la liberté de conception offerte par la fabrication additive. De plus, l’utilisation d’argile a permis d’apporter au mur une certaine rigidité ainsi qu’une surface lisse. 

Discrète quant à la technologie d’impression 3D utilisée, l’équipe de la Waterloo’s School of Architecture se félicite et conclut : « C’était une excellente expérience de recherche appliquée. Nous étions super excités quand tout s’est mis en place, et ça a marché – même mieux que prévu.« 

Que pensez-vous du mur Hive ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Waterloo’s School of Architecture

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks