menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : l’histoire de l’impression 3D

Publié le 6 décembre 2020 par Philippe G.
histoire impression 3D

Cette semaine, nous vous proposons un bref récapitulatif de l’évolution de la fabrication additive. À travers 10 dates, (re)découvrez l’histoire de l’impression 3D. Nous vous donnons ensuite rendez-vous sur Mars. Ou presque. Grâce à l’entreprise GitHub, fabriquez vous-même ExoMy, la réplique du rover Rosalind Franklin de l’ESA, robot qui ira fouler le sol martien en 2022. Pour finir, nous vous amenons au coeur de la collaboration entre un manipulateur radio et le Fablab de l’UBO de Brest, destinée à améliorer les soins prodigués lors d’interventions chirurgicales. On vous souhaite un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Les 10 dates qui ont changé la fabrication additive : En 1984, Charles Hull conçoit la première technologie d’imprimante 3D : la stéréolithographie. Le début d’une technologie qui ne cessera de se développer jusqu’à aujourd’hui. Et si l’impression 3D innove de jour en jour, c’est le fruit de 36 ans de recherche active. Alternant citations et découvertes majeures, 3Dnatives vous propose un résumé concis de l’évolution de la fabrication additive en 10 dates. De la première imprimante 3D aux dernières innovations, en passant par les plus grands moments, (re)découvrez le développement de l’impression 3D :

TOP 2 : WAll-E à la maison : Réplique de 42 cm du rover Rosalind Franklin de l’ESA qui se rendra sur Mars en 2022, ExoMy est un robot que vous pouvez construire de chez vous. Équipé d’un appareil photo au niveau du visage, le petit robot peut être personnalisé avec différents chapeaux afin de le rendre encore plus mignon. Pour le fabriquer, GitHub met à disposition tous les éléments nécessaires. L’entreprise estime qu’environ deux semaines sont nécessaires pour imprimer la totalité les éléments, et le prix à débourser est aux alentours de 500 euros. Fans de Wall-E et adeptes du DIY, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous désirez un petit compagnon robotisé :

TOP 3 : Un processus accéléré avec Siemens NX : Grâce au logiciel de CAO Siemens NX, Lightway apporte une expertise précieuse aux entreprises rencontrant des problèmes avec la fabrication additive. La société allemande, qui utilise Siemens NX durant la totalité du processus, propose un design de qualité et un important gain de temps grâce au logiciel. Il permet à lui seul de programmer les machines-outils CN, de contrôler les cellules robotiques et de piloter les imprimantes 3D. Des plus simples formes géométriques aux composants les plus compliqués, Siemens NX s’occupe de tout :

TOP 4 : L’art plus accessible grâce à la fabrication additive : En 2020, le Château Musée de Gien a lancé un projet visant à faire découvrir aux malvoyants les oeuvres de sa collection grâce au toucher. Pour ce faire, les pièces ont été modélisées grâce à un bras de mesure Faro Edge 9 avant d’être imprimées en nylon blanc PA 12. Une matière permettant de rendre les objets solides et flexibles, indispensable pour la manipulation des pièce par les malvoyants. Par cette approche innovante, le Château Musée de Gien propose la découverte de huit oeuvres de sa collection et rend l’art accessible à un plus grand public. Une initiative à saluer, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que la technologie 3D vient en aide aux malvoyants :

TOP 5 : L’impression 3D pour soigner les anévrismes : Comme vous le savez probablement, la médecine utilise depuis longtemps la fabrication additive. À Brest, le Fablab de l’UBO s’est associé avec Samuel Guigo, manipulateur radio, pour améliorer le traitement des anévrismes. Grâce des modèles imprimés en 3D reproduisant le comportement des anévrismes intracrâniens, les chercheurs réalisent des simulations pour diminuer le temps des procédures. Lauréat en 2019 d’un projet de recherche médical (PHRIP), l’étude débutera en 2021 et inclura 20 patients. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur la fabrication additive et la médecine, 3Dnatives organise un salon virtuel dédié à l’impression 3D dans le domaine médical le 26 janvier prochain :

Et vous, connaissez-vous l’histoire de l’impression 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you