menu

Rencontre avec HILOS et ses chaussures imprimées en 3D

Publié le 29 juillet 2021 par Philippe G.
HILOS

Si vous vous intéressez aux différentes applications de l’impression 3D, vous savez probablement que plusieurs entreprises produisant des chaussures ont recours à la fabrication additive. Adidas, Reebok, New Balance.. les plus grandes firmes utilisent l’impression 3D pour concevoir certaines parties de leurs chaussures. Mais elles ne sont pas les seules. HILOS, une startup basée à Portland et fondée en 2019, fabrique des chaussures en combinant impression 3D et le travail du cuir. Finaliste du « Forward AM Innovation Award », la jeune entreprise propose notamment une collection de chaussures à talons 100% recyclable. Afin d’en savoir plus sur leur processus de fabrication, et de comprendre quels sont les avantages de l’impression 3D dans l’industrie de la chaussure, 3Dnatives a rencontré Elias Stahl, co-fondateur et PDG de HILOS.

HILOS

Crédits photo : HILOS

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Je m’appelle Elias Stahl, je suis le cofondateur et le PDG de HILOS. Considérez-nous comme un nouveau système d’exploitation pour les produits de consommation, qui libère les marques des chaînes d’approvisionnement traditionnelles et leur permet de fabriquer des produits circulaires entièrement à la demande, en commençant par les chaussures.

3DN : Pourquoi vous êtes-vous tournés vers l’impression 3D ?

Notre mission est de changer la façon dont le monde fabrique, en nous permettant de ne fabriquer que ce dont nous avons besoin, là où nous en avons besoin, et de reprendre le produit une fois terminé. La fabrication à la demande exige des capacités de production sans outil et l’impression 3D est l’une des plus avancées d’entre elles en termes de liberté de conception et d’étendue des matériaux. Les nouveaux matériaux permettent également un recyclage complet.

3DN : Quels sont les avantages de la fabrication additive dans l’industrie de la chaussure ?

Ils ne sont pas uniformes. Les avantages d’une basket imprimée en 3D sont beaucoup plus subtils que l’impact immédiat d’un sabot ou d’une mule imprimé en 3D. Le principal avantage est de nous permettre d’introduire de nouveaux matériaux performants dans ce qui a longtemps été une catégorie de produits inconfortables, en créant un confort et une durabilité sans équivalent sur le marché. La liberté de conception et la rapidité de mise sur le marché sont également des facteurs essentiels. Nous pouvons commercialiser de nouvelles lignes de produits en deux semaines seulement, alors que la moyenne du secteur est de 12 à 15 mois. De plus, en fabriquant à la demande, nous pouvons proposer davantage de tailles et de styles, adaptés à chaque pied et personnalisés pour chaque client.
Enfin, l’impact environnemental est considérable. 24 milliards de chaussures sont fabriquées chaque année et une sur cinq va directement à la décharge. En fabriquant à la demande, nous éliminons 20 % de l’impact environnemental de l’industrie. Chaque paire que nous fabriquons utilise 85 % d’eau en moins que la moyenne, ce qui représente une économie de 6 000 litres d’eau. Et grâce à la fabrication numérique, nous pouvons concevoir nos chaussures pour qu’elles soient démontables et entièrement recyclables.

3DN : Quel procédé d’impression 3D et quel matériaux utilisez-vous le plus souvent ?

Nous utilisons le frittage sélectif par laser. Pour ce qui est des matériaux, nous utilisons du TPU, principalement grâce à sa résistance et à sa flexibilité. Il est naturellement adapté aux applications de la chaussure.

Crédits photo : HILOS

3DN : Quelle est la différence entre les chaussures imprimées en 3D par HILOS et les chaussures fabriquées de manière conventionnelle ?

Le design, le confort, la durabilité et le développement durable. Elles sont plus performantes dans chaque catégorie. Nous avons mis au point notre propre système de tests, notre dernier sabot à talon a été testé sur plus de 300 km, et s’en est sorti sans la moindre égratignure. Mais le plus important, c’est que chaque chaussure que nous fabriquons est faite sur mesure, pour vous et non pour une étagère.

3DN : Quels sont les futurs projets de HILOS ?

Nous lançons notre première collaboration avec une marque cet automne, avec HELM, et nous prévoyons d’autres partenariats au printemps suivant. Chaque saison, nous lancerons de nouvelles lignes de produits HILOS pour démontrer les possibilités des chaussures fabriquées numériquement et nous sommes ravis d’aider d’autres marques à lancer de nouvelles lignes de produits circulaires à la demande.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je pense que nous sommes à l’aube d’un tournant qui va profondément remodeler la façon dont nous fabriquons les choses. C’est un mouvement qui a besoin de la participation de tous – ne restez pas passif. Nous ne pouvons pas continuer à surproduire à l’étranger. Je pense que la collaboration sera la clé du succès de ce mouvement. Je sais que nous ne serions pas allés si loin, si vite, sans l’aide d’autres grandes entreprises.

Crédits photo : HILOS

Que pensez-vous des chaussures imprimées en 3D par HILOS ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you