menu

HEXA Surfboard et ses planches de surf éco-responsables imprimées en 3D

Publié le 2 janvier 2020 par Mélanie R.
hexa surfboard

HEXA Surfboard est une jeune pousse française qui a misé sur l’impression 3D pour concevoir des planches de surf plus respectueuses de l’environnement, personnalisables et au design transparent. Consciente des problèmes écologiques actuels, la marque repense totalement la façon de produire et distribuer ses planches en promouvant une fabrication locale, proche des spots de surf. Elle utilise des déchets plastiques recyclés et recylables pour créer des planches sur-mesure et imprime en 3D le coeur de celles-ci, en nid d’abeille. Cela lui permet notamment d’utiliser moins de matériau tout en optimisant leur solidité. Nous avons rencontré l’équipe de cette startup française afin d’en savoir plus sur le processus de conception d’une planche et l’impact de l’impression 3D dans le monde du surf.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre lien avec les technologies 3D ?

Nous sommes Léo, Sylvain et Mylène, amis depuis 10 ans, surfeurs passionnés et tous trois ingénieurs de formation. Nous sommes co-fondateurs d’HEXA Surfboard, une marque qui repense la manière de fabriquer et distribuer les planches de surf, notamment grâce aux technologies 3D. De par notre formation d’ingénieurs, nous avons été initiés assez tôt à la modélisation numérique et à l’optimisation, mais c’est vraiment en nous lançant sur le prototypage de nos premières planches de surf que nous avons pu acquérir une réelle expertise en impression 3D. Nous avons eu la chance de prototyper au fablab de l’école Polytechnique où nous avons pu nous former sur une imprimante 3D de grande taille. En quelques mois, nous avons pu apprendre énormément et partager notre expertise avec les autres porteurs de projets qui prototypaient là-bas.

L’équipe de HEXA Surfboard (crédits photo : EuroSIMA – Stephane Robin)

3DN : Pourquoi avoir créé HEXA Surfboard ?

Si plus de 80% des surfeurs se sentent très concernés par l’avenir des océans et du climat, notamment par leur pratique du surf, ils ne sont pas prêts à faire de concession sur la performance de leur matériel. La jeune génération est d’autant plus prête à allier écologie et innovation dans leur consommation pour une expérience simple, fluide et en ligne.

La réalité des planches de surf en est aujourd’hui très loin. Les nombreux intermédiaires qui jalonnent la chaîne de production des planches produisent des émissions de carbone liées au transport, des déchets toxiques et les marges accumulées bloquent la capacité à innover du secteur depuis les années 60. En quelques chiffres : les éléments d’une planche de surf voyagent 10 000 km à travers le monde avant d’être utilisés, une planche est à 95% issue de matériaux pétrochimiques, et plus de 6 kg de déchets toxiques et cancérigènes sont émis pour une planche d’à peine 3 kg.

C’est de ce constat paradoxal que nous avons décidé de créer HEXA Surfboard, une marque qui repense totalement la manière de produire et distribuer les planches de surf. Grâce à des technologies avancées comme l’impression 3D, nous fabriquons dans un seul et même endroit, à partir de déchets plastiques recyclés et recyclables, des planches haute performance, sur-mesure, éco-responsables et au design transparent inédit ! Disponibles et simplement personnalisables en ligne, nous voulons permettre au surfeur qui n’a pas accès à un shaper de rider la planche de ses rêves. Celle qui lui permette non seulement d’avoir de pures sensations mais aussi de progresser !

hexa surfboard

Crédits photo : Mathilde Perriol

3DN : Pouvez-vous nous expliquer le processus de fabrication d’une planche ?

A partir d’un questionnaire en ligne de personnalisation ou simplement de cotes sur-mesure, nous commençons par designer le “shape” (dimensions et courbures) personnalisé de la planche. Nous travaillons sur un algorithme de personnalisation qui traduit automatiquement des données de mensuration et de sensations en design sur-mesure. Une fois le fichier numérique du shape validé, nous passons à l’impression 3D du coeur de notre planche.

Nous avons à coeur de développer notre production locale pour limiter notre impact carbone lié au transport. Nous possédons ainsi nos propres machines grand format, près des spots de surf, et collaborons avec des acteurs spécialisés de la région. En termes de matières premières, nos premiers modèles ont été imprimés avec du PLA, connu pour être bio-sourcé et facilement utilisable en impression 3D. Nous développons en parallèle la fabrication du coeur de nos planches à 100% de PET recyclé, dans l’idéal issu des déchets plastiques qui polluent nos océans.

Crédits photo : Auguste Fenez

Notre temps d’impression du coeur de la board est de plusieurs dizaines d’heures, variable selon le degré de personnalisation des planches. Son design en nid d’abeille maximise la solidité de la structure par rapport à la quantité de matière utilisée, et met aussi en avant le design transparent particulier de la planche. Le coeur de notre planche est ensuite glacé avec de la résine bio-sourcée et de la fibre de verre. Même si notre résine est fabriquée en France et primée par l’ECOBOARD Gold label, nous axons une grande partie de notre R&D pour limiter notre usage tant de la résine que de la fibre de verre, qui ont un impact sur l’éco-responsabilité de nos boards.

Toutes ces étapes se font au même endroit, dans nos micro-usines, qui ont aussi vocation à accueillir notre communauté d’utilisateurs afin d’échanger avec eux et leur leur permettre de voir et toucher nos planches.

3DN : Pourquoi avoir choisi l’impression 3D comme méthode de fabrication ?

Les technologies d’impression 3D sont pour nous une excellente méthode de fabrication pour répondre à nos exigences de performance et de personnalisation. Grâce au design paramétrique, nous pouvons de manière précise et performante adapter le shape d’une planche au surfer.

Mais l’impression 3D est aussi un atout important en termes d’éco-conception. Tout d’abord, cela nous permet de produire beaucoup moins de déchets. Nous utilisons en effet une technologie d’impression 3D FDM, qui est une technologie additive : c’est la superposition de couches de matériaux qui constitue notre produit. En utilisant la juste quantité de matériau nécessaire, il n’y a pas de perte toxique ou inutilisée comme c’est le cas dans une fabrication de planches plus classique. De plus, les imprimantes 3D peuvent être utilisées avec une grande variété de matériaux, ce qui signifie pour nous des matières premières plus éco-responsables. Rappelons que le coeur des planches performantes classiques est fait de polyuréthane, ce qui les rend non recyclables et émettrices de gaz très toxiques.

Crédits photo : Ethan Jones

Par ailleurs, l’impression 3D est un excellent moyen pour fabriquer des planches de surf entièrement sur-mesure. Le haut niveau de personnalisation, qui rend nos planches de surf uniques et adaptées au surfeur, est un élément clé pour leur impact environnemental. Au niveau de l’usage, elles répondent aux besoins actuels du surfeur mais aussi à ses besoins futurs en terme de progression technique. Une planche de surf mieux adaptée a indirectement un impact plus léger sur l’environnement puisqu’elle vous conviendra plus longtemps. Et comme nos planches de surf sont faites sur mesure, il n’y a ni stock ni surproduction. Enfin, l’impression 3D nous permet de construire des planches de surf plus durables et réparables.

Nous sommes conscients que l’impression 3D ne résout pas toutes les questions environnementales, notamment en termes de consommation d’énergie. C’est pourquoi nous travaillons aussi à l’optimisation du temps d’impression d’une planche de surf pour minimiser notre consommation d’énergie, à deux niveaux. Le premier niveau est d’optimiser les composants de nos machines à l’impression de nos designs pour améliorer notre vitesse d’impression. En effet, accélérer le processus d’impression signifie produire plus de planches de surf avec la même quantité d’énergie. Et le second niveau est d’optimiser numériquement le fichier définissant les mouvements de l’imprimante pour construire une planche de surf.

3DN : Pourquoi une planche Hexa Surfboard est-elle plus durable qu’une autre planche ? Est-elle recyclable ?

Tout d’abord une planche HEXA Surfboard est plus solide qu’une planche classique avec un pain de mousse, notamment du fait de sa structure en nid d’abeille. Ensuite, elle est plus facilement réparable. L’intérieur de notre planche étant creuse, notre simple système de valve permet de vider l’eau facilement en cas d’infiltration d’eau. Il suffit ensuite de reboucher le trou classiquement. Comme il n’y a pas de mousse à l’intérieur, le coeur ne pourrit pas au contact de l’eau.

L’impression 3D permet d’obtenir un design transparent

De plus, le coeur de nos planches est recyclable ! Si votre planche de surf est fortement endommagée, nous nous engageons à récupérer les matériaux qu’elle contient pour recycler le plastique et créer de nouvelles planches de surf. C’est pourquoi nous entamons un travail de pédagogie et de valorisation de la matière auprès de nos utilisateurs pour les encourager à recycler leur planches.

Enfin, nous croyons fortement que la durabilité de nos planches de surf est aussi très liée à l’adéquation qu’elle a avec son propriétaire. En effet, une planche de surf parfaitement adaptée à son propriétaire a plus de chance d’être utilisée correctement et plus longtemps qu’une planche de surf au shape plus aléatoire.

hexa surfboard

Crédits photo : Auguste Fenez

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Rejoignez notre communauté sur les réseaux pour venir tester nos planches et n’hésitez pas à passer nous voir dans nos bureaux à Anglet 🙂 Retrouvez plus d’informations sur notre site internet.

Que pensez-vous des planches de HEXA Surfboard ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you