menu

HAVA 3D accélère son développement sur le marché de l’impression 3D

Publié le 4 octobre 2018 par Mélanie R.
hava 3D

Avec plus de 20,000 clients depuis sa création, le groupe HAVA 3D fait partie des distributeurs français les plus importants du marché de l’impression 3D. Basée au Mans, la société s’est diversifiée ces dernières années en lançant trois entités distinctes : Makershop, Sotec3D et plus récemment Neofab pour répondre aux besoins plus pointus des professionnels. Pour en savoir plus sur le groupe mais aussi pour connaître sa vision du secteur de la fabrication additive en France, nous avons rencontré Vincent Albert, co-fondateur et CEO de HAVA 3D.

3DN : Comment analysez-vous les attentes actuelles des professionnels à l’égard de l’impression 3D ?

hava 3D

Vincent Albert

La fabrication additive est devenue incontournable pour les industriels, de par les gains de temps et de coût. Les professionnels attendent clairement une démonstration de la valeur ajoutée de cette technologie par rapport aux méthodes traditionnelles (usinage, sous-traitance etc.) afin de passer la première étape pour l’internalisation de solutions complètes.

Les grands groupes et PME desquels nous sommes partenaires nous remontent régulièrement les économies réalisées avec nos solutions, surpassant souvent les objectifs envisagés. Un grand industriel de la mobilité avait un objectif de 500 000€ d’économies dans ses usines sur 2018 qu’il a réalisé en 6 mois grâce à une solution mise en place pour 50 000€, l’élargissement de la solution à l’échelle européenne est à présent à l’étude chez ce dernier.

Les entreprises ayant commencées très tôt à adopter la fabrication additive ont dépassé la validation (Proof Of Concept) pour aller vers l’expansion et la multiplication des machines afin d’accompagner le cycle de vie du produit (PLM), nous voyons ainsi beaucoup de demandes sur la fin de vie des produits notamment sur les pièces détachées, ce qui ouvre de nouvelles opportunités.

En France, il reste cependant une grande part d’évangélisation à faire sur ce marché qui reste complexe de par la différence de prix et de technologies entre les solutions de fabrication additive proposées par les acteurs du marché.

3DN : Comment HAVA3D s’est structuré pour répondre aux besoins de ce marché ?

Hava3D regroupe 3 entités commerciales distinctes. Makershop propose des imprimantes 3D professionnelles pour des budgets de 1000 à 15000€ qui permettent de mettre en place des solutions en un temps record pour un ROI extrêmement rapide notamment dans la fabrication des prototypes, gabarits et dans l’outillage.

hava 3D

L’entité Makershop est le distributeur des imprimantes 3D Ultimaker

Avec l’accompagnement de plus de 20 000 clients sur ces dernières années, les échanges sur les problématiques et besoins des entreprises, ces dernières montrent leur souhait d’intégrer des machines et matériaux plus techniques, davantage adaptés à leurs problématiques telles que l’impression grand volume, le métal ou encore les matériaux haute performance. Nous avons répondu à cette demande en créant Neofab l’année dernière afin d’accompagner nos clients sur toute la chaine de valeur de la fabrication additive avec des marques fortes sur ces problématiques spécifiques. Les services prennent une part importante de l’offre tout comme la proximité, c’est pourquoi nous avons ouvert des bureaux à Lyon à la suite du rachat de l’entreprise 3DShop, alors acteur central de la région du Rhône.

hava 3D

Sotec3D vient compléter le groupe et a su s’imposer comme le distributeur grossiste incontournable avec une offre pour les revendeurs de machines notamment dans les secteurs spécifiques tel que le dentaire ou la joaillerie, des secteurs en pleine mutation grâce la fabrication additive. 

3DN : Quels sont les développements en cours et à venir pour HAVA 3D ?

Nous avons agrandi l’équipe (25 personnes) et emménagé dans de nouveaux bureaux pour notre siège au Mans, ainsi qu’à Lyon, ces deux implantations vont nous permettre de continuer à recruter et d’accueillir davantage d’évènements et de nouvelles machines.

Dans le même temps, nous mettons un focus particulier sur les services et l’accompagnement, c’est une de nos priorités à court terme afin d’apporter une solution à 360° pour nos clients.

hava 3D

L’équipe de Hava 3D

C’est d’autant plus important pour l’entité Neofab qui lance de nouvelles solutions avec notamment l’imprimante 3D Metal X. A moyen terme, Hava 3D a l’ambition d’ouvrir de nouveaux bureaux en commençant par Paris dès 2019.

Le marché étant extrêmement dynamique, nous analysons les besoins et demandes de nos clients afin de pouvoir leur apporter un éventail complet de solutions avec la création de nouvelles entités dès l’année prochaine. La croissance du marché et la stratégie de diversification du groupe devrait nous permettre de doubler le CA d’ici 2020 pour atteindre 25 millions d’euros.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

J’invite les lecteurs de 3Dnatives à regarder nos offres d’emploi, et je remercie les clients qui nous font confiance pour leurs projets. Rendez-vous sur notre site officiel pour en savoir plus sur nos solutions!

hava 3D

Et vous, connaissez-vous Hava 3D? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you