menu

La fabrication additive, source d’économies pour l’automobile?

Publié le 28 juin 2018 par Mélanie R.
general motors

Alors que la fabrication additive automobile est en pleine croissance avec des revenus annoncés qui dépassent les $5 milliards, le constructeur automobile General Motors annonce qu’il a pu économiser plus de $300 000 grâce aux technologies 3D depuis plus de deux ans. Depuis que l’américain a fait l’acquisition de sa première machine, les coûts ont été largement revus à la baisse, avec la plupart des usines qui en possèdent au moins une.

La fabrication additive permet aux constructeurs et autres acteurs du marché automobile de créer des pièces optimisées en termes d’utilisation de matière et donc plus légères et moins chères. Les structures peuvent être plus complexes et offrir davantage de performances, deux points clés pour le secteur. General Motors fait partie de ces constructeurs; on se souvient de son récent partenariat avec Autodesk pour concevoir des pièces 40% plus légères pour ses voitures électriques. L’américain affirme qu’il a augmenté l’utilisation de technologies 3D, entraînant alors une meilleure standardisation des opérations de production.

general motors

General Motors optimise ses pièces automobiles en partenariat avec Autodesk

Des imprimantes 3D dans les usines de General Motors

Selon Dan Grieshaber, directeur de l’intégration mondiale de la fabrication chez General Motors, la plupart des usines de la société ont maintenant des imprimantes 3D. Il explique : “Nous évoluons rapidement, ce qui crée une réelle valeur pour une usine. Cela deviendra, à mesure que nous progressons, notre empreinte. Nous l’aurons dans chacun de nos sites.” Il prend l’exemple de l’usine d’assemblage de Delta Lansing qui s’est dotée d’une imprimante 3D polymère : en seulement deux ans, le constructeur aurait réussi à économiser plus de $300 000.

Ces économies seraient principalement réalisées sur la production d’outils et accessoires comme des caches prises, crochets ou autres outils essentiels à la sécurité. À titre d’exemple, cette usine a imprimé en 3D un outil qui lui permet d’aligner les numéros d’identification du moteur et du véhicule de transmission. General Motors aurait pu l’acheter à un fournisseur externe pour $3 000 mais grâce à la fabrication additive, la même pièce lui aurait coûté seulement $3. Ses usines intègreraient également d’autres technologies comme des drones pour surveiller les postes d’assemblage et des robots pour automatiser certains processus de production.

general motors

Les nouvelles technologies devraient bouleverser le marché automobile

A terme, General Motors espère standardiser le processus de fabrication et imprimer en 3D des milliers de pièces finies pour ses voitures électriques et ainsi améliorer leur performance en réduisant leur poids total. Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site officiel de General Motors.

Que pensez-vous de l’utilisation de la fabrication additive dans le secteur automobile? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you