menu

Ganit Goldstein combine impression 3D et artisanat pour créer bijoux et chaussures

Publié le 10 mai 2019 par Mélanie R.
ganit goldstein

Les technologies 3D révèlent une nouvelle fois tout leur potentiel dans le secteur du design : la styliste Ganit Goldstein a travaillé avec le fabricant Stratasys pour imprimer en 3D sa nouvelle collection baptisée Shifted Craft. Elle est composée de 7 bijoux différents et de deux paires de chaussures qui ont été presque entièrement imprimés en 3D. L’artiste explique qu’elle a voulu explorer la relation entre le corps, les formes et la technologie en combinant des techniques artisanales et une impression 3D multimatériaux.

La technologie PolyJet de Stratasys présente de nombreux avantages comme une importante résolution ou l’obtention de surfaces lisses ; elle permet aussi de créer des pièces multicolores d’une grande qualité, un atout considérable pour le secteur artistique et du design qui cherche à créer des pièces complexes et esthétiques. C’est vers cette méthode que s’est tournée Ganit Goldstein pour concevoir sa collection Shifted Craft, présentée à la Semaine du Design à Milan. Elle a beaucoup été influencée par son passage au Japon où elle a appris une technique traditionnelle de teinture et de tissus appelée ‘ikat’ à l’Université d’Art de Tokyo. Son recours au PolyJet lui permettrait de repousser encore plus les limites de complexité et de personnalisation.

ganit goldstein

Crédits photo : Stratasys

La styliste explique : “La technologie d’impression 3D avancée de Stratasys m’offre la possibilité d’imprimer mes conceptions sans aucun limite c’est-à-dire dans n’importe quelle couleur, forme et complexité. Cette collection a été conçue pour casser les limites traditionnelles en utilisant les capacités uniques de l’impression 3D pour innover en matière de mode telle que nous la connaissons.” Ganit a commencé par des étapes de numérisation et de programmation 3D pour concevoir les formes de ses bijoux. Ces derniers auraient ensuite été imprimés en 3D sur une machine J750, capable de créer des objets avec plusieurs matériaux et couleurs, y compris des pièces dimensionnées aussi petites que 1 millimètre d’épaisseur.

Concernant les deux paires de chaussures, la styliste affirme qu’elle a pu imprimer en 3D directement sur le cuir. Cela vient renforcer le côté prêt à l’emploi de la fabrication additive, utilisable dès la sortie de l’imprimante 3D. En tout cas, le résultat est là : les détails des chaussures sont très réalistes et les couleurs au rendez-vous !

ganit goldstein

Les chaussures incluent des détails imprimés en 3D (crédits photo : Stratasys)

Naomi Kaempfer, Creative Director of Art, Design and Fashion chez Stratasys, conclut: “Ganit cherche rigoureusement à analyser et à exprimer les dimensions et les qualités spécifiques de l’art japonais Ikat en utilisant le design paramétrique et les nouvelles technologies. Stratasys se concentre sur le développement de différentes applications textile à partir de l’impression 3D. Notre technologie nous permet d’entrer dans une nouvelle ère du design et de la mode. Nous nous sommes engagés à explorer toutes ces innovations et le travail de Ganit est un début encourageant.” Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site de la styliste ICI.

ganit goldstein

Crédits photo : Stratasys

Que pensez-vous du travail de Ganit Goldstein ? Quel est l’avenir des technologies 3D dans le secteur du design ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK