menu

Formlabs dévoile sa première imprimante SLS : la Fuse 1

Publié le 5 juin 2017 par Mélanie R.
fuse 1

À l’occasion de sa keynote intitulée Digital Factory, le constructeur Formlabs annonce aujourd’hui la sortie d’une nouvelle machine 3D, la Fuse 1, ainsi qu’un système dénommé Form Cell pour gérer en toute autonomie un parc d’imprimantes 3D Form 2.

Connu pour ses machines SLA Form 1, Form 1+ et Form 2, le fabricant basé à Boston a décidé de se lancer sur le créneau du frittage laser sélectif, une technique propre aux imprimantes 3D industrielles et dont le prix atteint traditionnellement plusieurs centaines de milliers d’euros. L’américain a annoncé que sa nouvelle imprimante serait 20 fois moins chère que celles sur le marché : elle serait ainsi disponible à partir de $9,999 (un peu plus de 12 000€ en France) avec une livraison prévue pour mi-2018. Les pré-commandes sont d’ores et déjà disponibles sur le site de Formlabs.

fuse 1

La Fuse 1 de chez Formlabs sera disponible pour $9,999

« En lançant la toute première imprimante 3D SLA de bureau en 2012, Formlabs a rendu cette technologie accessible à l’ensemble des artistes, concepteurs produits et ingénieurs, à tous les niveaux de l’industrie », déclare Max Lobovsky, PDG de l’entreprise. « Aujourd’hui, nous réitérons cette approche avec Fuse 1, et la technologie SLS. Alors que tout le monde pensait impossible de réduire les coûts du SLS, nous l’avons fait avec Fuse 1. Avec Form Cell, nous décuplons les possibilités de la Form 2 grâce à un système d’automation. L’imprimante SLA aux 10 millions d’impressions devient un véritable outil de production ».

L’imprimante Fuse 1 de Formlabs permettra de créer des pièces complexes aux propriétés mécaniques solides à partir de nylon (PA 12 et PA 11). Le volume d’impression est de 165x165x320mm. En s’appuyant sur la technologie SLS, Formlabs confirme qu’aucun support d’impression ne sera nécessaire et qu’environ 50% de la poudre non utilisée pourra être réutilisée. Les entreprises qui testent les nouvelles solutions de Formlabas sont déjà nombreuses : c’est le cas de Google par exemple, explique Formlabs.

fuse 1

Les premières livraisons devraient se faire à partir de fin 2017

« La technologie SLS accélère considérablement la période de prototypage, en combinant des propriétés physiques réelles et la réduction des contraintes de design permise par l’impression 3D » déclare David Beardsley, du projet Google ATAP Skunkworks. Avec Fuse 1, nous obtenons précision, robustesse et la possibilité de recommencer et adapter à l’in ni nos designs. Le temps entre le design et le produit final est drastiquement réduit ».

fuse 1

Reposant sur la technologie SLS, la Fuse 1 produira des pièces en nylon PA11 et PA12

Quant à sa cellule robotisée d’automation, la Form Cell, elle permet de contrôler les étapes de l’impression 3D et ainsi réduire de façon considérable le temps de travail : surveiller à distance son impression et détecter les erreurs deviennent extrêmement faciles.

Pour en savoir plus sur les deux nouveaux produits de Formlabs :

Que pensez-vous de la nouvelle imprimante 3D Fuse 1 de Formlabs ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you