menu

Un premier français équipé d’une main imprimée en 3D

Publié le 17 août 2015 par Alex M.

En mai dernier, 3Dnatives allait à la rencontre de l’association e-NABLE, composée de près de 5000 volontaires à travers le monde, qui fabriquent des prothèses à l’aide de simples imprimantes 3D personnelles. Et pour la première fois en France, un enfant de 6 ans devrait recevoir ce lundi la première prothèse de main imprimée en 3D issue de la communauté e-NABLE.

En France, on recense chaque année entre 80 et 100 enfants atteints de malformations d’un membre, ou plus précisément d’agénésie. C’est ainsi que le petit Maxence, aujourd’hui agé de 6 ans et originaire de l’Isère, a été diagnostiqué à la naissance avec une malformation au niveau de la main droite.

Fabriquées en quelques heures sur une imprimante 3D de bureau, les prothèses e-NABLE incluent un système velcro ainsi que des fils tendus reliés aux doigts permettant de serrer la main afin d’attraper des objets. «Ce n’est absolument pas médical. Il ne va pas subir de greffe, ni d’opération. La prothèse sera scratchée et il pourra l’enlever à la guise», explique sa maman Virginie Contegal à l’AFP.

Les différents composants imprimés en 3D d'une main e-NABLE

Les différents composants imprimés en 3D d’une main e-NABLE

En comparaison aux prothèses de main traditionnelles, qui peuvent coûter jusqu’à plusieurs milliers d’euros, une main e-NABLE revient entre 50€ et 300€ de matériaux. Dans ce cas précis, c’est l’association qui a pris en charge les frais de la prothèse de Maxence.

Autre avantage, la possibilité de customiser facilement la prothèse en choisissant la couleur ou les formes. «Depuis que Maxence est né, on a fait le choix de ne pas l’appareiller avec une prothèse médicalisée. Là, il va avoir une main colorée aux couleurs de son choix, de super héros (avec un grand «M» dessus pour «superMax»), qu’il pourra enlever à sa guise. Ce sera ludique pour lui dans la cour de récré avec les copains», poursuit Virginie Contegal.

Maxence, entouré de sa famille, devrait recevoir la main e-NABLE ce lundi

Maxence, entouré de sa famille, devrait recevoir la main e-NABLE ce lundi

Partagez votre opinion sur le sujet avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] reçoit sa main imprimée en 3D : Au coeur de l’actualité cette semaine, Maxence, 6 ans, était le premier français à recevoir une prothèse imprimée en 3D de la part de l’association américaine e-NABLE. Le […]

  2. […] médias français se sont émus du petit Maxence, 6 ans, le premier français à recevoir une prothèse de main imprimée en 3D par l’association e-NABLE. De notre côté, on a pu discuter avec Laurent Bernadac à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you