menu

Le français BeAM lève 3M€ pour accélérer son développement international

Publié le 23 mars 2016 par Alex M.

La firme alsacienne BeAM développe depuis 2012 une gamme d’imprimantes 3D industrielles reposant sur un procédé innovant dénommé LMD (Déposition métallique par laser). Fort de ses premiers succès commerciaux, dont un partenariat stratégique avec Safran, la société annonce aujourd’hui passer un cap en levant la somme de 3 millions d’euros pour développer ses activités à l’étranger.

BeAM a vu le jour suite aux développements du centre de recherche de l’Irepa Laser. Aujourd’hui, elle commercialise deux machines ayant recours au procédé LMD, la Magic et la Mobile, qui fonctionne à l’aide d’un jet de poudre métallique projetée depuis une buse et solidifiée par un faisceau laser.

Magic, une des deux machines CLAD commercialisées par BeAM

Magic, l’une des deux machines LMD commercialisées par BeAM

Le principal avantage de cette technologie est la possibilité de construire directement sur une autre pièce, voire même de réparer une pièce déjà existante. Une solution qui commence d’ailleurs à séduire le secteur de l’aéronautique pour la réparation de pièces à haute valeur ajoutée, comme par exemple les aubes de turbines.

En 2014, la firme clôturait un premier financement auprès de 5 personnalités industrielles, Emeric d’Arcimoles, Frédéric Sanchez, Hervé Guillou, Maurice Bérenger, Philippe Varin, qui rejoignaient alors l’actionnariat. Emeric d’Arcimoles prenait en févirer dernier la Présidence de BeAM. Quatre nouveaux investisseurs entrent au capital de BeAM : Jacques Barillot-Creuzet, Jean-Pierre Dreau, M. et Mme Carayon ainsi que le fond d’investissement de BNP Paribas.

Le procédé CLAD expliqué en vidéo :

« La technologie de BeAM va bouleverser, entre autres, le business model en matière de réparation et de recyclage de pièces dans l’aéronautique et dans d’autres industries. Notre objectif est de garder notre avance technologique et d’exporter notre technologie à l’international pour faire de BeAM un des leaders de la fabrication additive » ajoute Emeric d’Arcimoles, Président de BeAM.

Grâce à ce nouveau financement, BeAM souhaite se positionner rapidement sur d’autres marchés tels que les industries de l’énergie, du naval ou du ferroviaire mais aussi accentuer son développement commercial à l’international.

Plus d’informations sur le site de BeAM ICI

Que pensez-vous de la technologie CLAD développée par BeAM ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK