menu

L’impression 3D accélère la conception d’une voiture de course

Publié le 22 mai 2018 par Mélanie R.
formula student

Alors que la fabrication additive fait de plus en plus parler d’elle dans le secteur automobile, il semblerait que les étudiants s’y intéressent de très près, également pour concevoir les pièces de leur voiture de course. A l’occasion de la compétition annuelle Formula Student, qui rassemble des étudiants internationaux et a pour but d’inciter les équipes à concevoir, fabriquer et tester leurs petites voitures de courses, utilisées ensuite pour faire la course. Cette année, des ingénieurs de l’Université Polytechnique de Catalogne auraient utilisé l’impression 3D pour créer leur voiture.

On se souvient de cette équipe d’étudiants hollandais qui avaient eu recours à la fabrication additive il y a 2 ans pour concevoir leur mini Formule 1, pour cette même compétition. Ils avaient notamment imprimé en 3D le volant du véhicule afin qu’il puisse correspondre à tous les types de conduite. Une méthode qui leur avait permis de gagner beaucoup de temps – les participants n’auraient que 9 mois pour mener à bien ce projet ambitieux. Cette fois-ci, ce sont 40 ingénieurs espagnols, formant l’équipe ETSEIB Motorsport, qui se sont penchés sur l’impression 3D, particulièrement sur la technologie FDM de BCN3D Technologies.

formula student

L’impression 3D pour réduire les coûts et délais de fabrication

Le fabricant espagnol est à l’origine des imprimantes de bureau Sigma et Sigmax, la dernière machine à double extrusion de la gamme. L’équipe espagnole affirme qu’elle a choisi la Sigmax pour son volume d’impression généreux – 420 x 297 x 210 mm – mais aussi pour son mode miroir qui offre la possibilité d’imprimer deux pièces symétriques en même temps ce qui est particulièrement intéressant dans le secteur automobile. Elle aurait également apprécié les différentes tailles de buses, permettant alors de créer des pièces plus ou moins grandes, avec plus ou moins de précision.

Après s’être formée à l’utilisation de l’imprimante 3D, l’équipe espagnole aurait intégré l’impression 3D dans ses opérations quotidiennes, accélérant alors le processus de conception et de fabrication des pièces finies. De plus, les ingénieurs expliquent que toute la phase de validation s’est améliorée car les ingénieurs pouvaient créer leurs conceptions CAO très rapidement et présenter des prototypes fonctionnels. Ils ajoutent qu’ils n’ont pas eu à passer par des fournisseurs externes, ce qui a contribué à raccourcir les délais de fabrication et à imaginer de nouveaux concepts et idées.

formula student

Le mode miroir est particulièrement intéressant pour le secteur automobile

L’impression 3D aurait également permis la production directe de pièces finies comme des conduites de freins, des attaches de câbles et le volant, directement montés sur la voiture de course. Les ingénieurs auraient même imprimé en 3D des moules afin de créer des pièces en fibre de carbone. Ils affirment avoir économisé des milliers d’euros dans le développement de leur voiture de course et rentabilisé leur investissement dès le premier mois d’utilisation de l’imprimante 3D. Retrouvez davantage d’informations sur le site officiel de BCN3D Technologies et dans la vidéo ci-dessous : 

Que pensez-vous de l’utilisation de l’impression 3D dans la conception de voitures de course? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK