menu

L’évolution de Formlabs sur le marché européen de l’impression 3D

Publié le 9 octobre 2019 par Mélanie R.
formlabs en europe

Le fabricant américain Formlabs fait partie des acteurs historiques du marché de l’impression 3D, particulièrement sur le créneau de la stéréolithographie. Aujourd’hui, l’entreprise emploie plus de 500 personnes dans 7 bureaux dans le monde et a déjà produit plus de 40 millions de pièces. Lors du User Summit qu’elle organisait la semaine dernière pour la première fois en Europe – à Berlin plus précisément, Formlabs annonçait des objectifs ambitieux : elle espère que d’ici 5 ans, 1 milliard d’utilisateurs auront recours à des pièces imprimées en 3D via sa technologie d’impression 3D. A cette occasion, nous avons pu rencontrer Stefan Hollaender, Directeur Général EMEA, et Dávid Lakatos, Chief Product Officer, afin d’en savoir plus sur les projets de Formlabs, particulièrement en Europe.

3DN : Tout d’abord, pouvez-vous nous en dire plus sur le User Summit de Formlabs ?

Stefan : L’idée d’une telle réunion des utilisateurs de la technologie Formlabs date de quelques années, c’est quelque chose que nous avons déjà fait aux États-Unis à plusieurs reprises. Nous avons pu constater à quel point la discussion était positive et instructive avec les personnes qui utilisent nos produits au quotidien pour la production, le design ou la création pure. C’est aussi une occasion pour eux de voir comment les choses se passent chez nous, les projets que nous avons et les points sur lesquels nous travaillons. Ils proposent également de nouvelles idées intéressantes sur lesquelles nous souhaitons travailler et collaborer pour apporter encore plus de matériaux / produits sur le marché. Ce rendez-vous est une excellente plate-forme pour les utilisateurs qui souhaitent échanger avec nous et apprendre ce que font d’autres clients, mais aussi nous faire part de leurs commentaires.

formlabs en Europe

A gauche, Stefan Hollaender, Directeur Général EMEA ; à droite, Dávid Lakatos, Chief Product Officer

3DN : Comment se fait-il que vous ayez organisé ce Summit en Europe également ?

David : L’Europe représente environ 40% de notre marché, c’est le marché le plus important après l’Amérique du Nord pour Formlabs. Un grand nombre de nos clients sont européens, c’est pourquoi nous avons déjà ouvert notre bureau à Berlin en 2014. Très tôt dans la vie de l’entreprise, nous savions que nous allions étendre nos activités à l’international. Et si vous regardez d’autres sociétés d’impression 3D, en particulier européennes, elles finissent par être régionales et beaucoup d’entre elles ne sont pas connues aux États-Unis. Depuis le début, nous examinons les rapports industriels et veillons à distribuer nos produits suffisamment et un peu partout dans le monde. En Asie, par exemple, même si nous sommes toujours en retard car le marché est très différent, notre croissance est très rapide. Nous espérons d’ailleurs décliner notre User Summit là-bas.

3DN : Formlabs a annoncé de nouvelles imprimantes 3D en avril : pouvez-vous nous en dire plus sur votre gamme de produits aujourd’hui ?

David : Oui, nous avons lancé la Form 3 en avril et nous avons commencé à l’expédier pendant l’été. A ce jour, nous avons livré plus de 1000 imprimantes, les délais de production de la machine baissent progressivement donc tout va bien. Les premiers retours du marché ont été positifs. Au cours des prochains mois, nous nous concentrerons sur l’amélioration de l’imprimante grâce aux mises à jour logicielles, à la disponibilité des matériaux, etc.

formlabs en europe

La gamme de machines de Formlabs (crédits photo : 3Dnatives)

Nous avons également développé la Form 3L, basée sur la Form 3. Il s’agit de notre première grande machine, nous avons donc appris certaines choses sur la façon de la fabriquer et nous aurons à faire des mises à jour au fur et à mesure. Nous sommes confiants que ce sera un excellent produit. Il nous reste à aller chercher une base d’utilisateurs différente de celle que nous avons aujourd’hui. Certains secteurs seront particulièrement satisfaits avec la Form 3L, en particulier les secteurs de l’automobile et de l’aérospatial qui n’ont pas encore adopté notre technologie en raison du volume d’impression 3D restreint sur nos précédentes machines.

Et bien sûr, nous devons parler de la Fuse 1 qui marque notre arrivée sur le marché de la technologie SLS. Nous l’avons annoncée en juin 2017 et pour être tout à fait honnête, nous avons pris du retard quant à la disponibilité du produit mais nous voulons vraiment expédier la bonne imprimante. Si vous êtes intéressé, il existe aujourd’hui des machines SLS moins chères sur le marché. Si nous voulions offrir la même qualité que celles-ci, nous aurions pu l’expédier il y a deux ans. Ce n’est pas ce que nous voulons faire, nous voulons concurrencer les machines de qualité industrielle et celles dont le prix varie entre 250 et 300 000€, jusqu’à 20-25 000€. La bonne nouvelle est que nous avons compris ce qui doit être travaillé et que nous allons envoyer des imprimantes bêta cette année et commencer à expédier l’année prochaine.

formlabs en europe

La Fuse 1

3DN : Pourquoi l’Europe est-elle un marché si important pour vous ?

Stefan : Le marché européen est très compétitif et bouge vite. Le bureau de Berlin grandit assez rapidement, il est axé sur le marketing, les ventes et les services (à ce jour) et reste également la plaque tournante pour les personnes que nous avons sur le terrain. Je pense que l’opportunité est formidable en Europe car nous sommes très présents dans les petites et moyennes entreprises. Tous les leaders du marché, non seulement en Allemagne, mais également dans des pays à forte puissance d’ingénierie, comme le Royaume-Uni, ainsi que la France et l’Italie, ont trouvé un créneau très important dans la production. L’Europe possède une industrie du plastique très forte qui permet de conserver la production sur le continent. Pour être honnête, je pense que nous disposons d’un potentiel inexploité en Europe. Nous avons connu une croissance rapide, nous avons réussi, mais nous pouvons adopter une approche plus structurée en vendant non seulement aux entreprises, mais également en les aidant à développer des flux de travail et de production. Nous essayons d’obtenir davantage de connaissances techniques afin de ne pas parler que du matériau et de l’imprimante, mais également de la façon dont nous pouvons mieux intégrer les flux de travail de nombreux clients. Je pense que c’est la prochaine étape importante pour nous : nous assurer que nous faisons partie des installations de production de nos clients. En Europe, j’ai l’impression que nous ne sommes qu’au point de départ et que nous allons continuer à accélérer notre course déjà bien lancée.

formlabs en europe

La Form 3

David : Juste une chose à ajouter, nous concentrons depuis longtemps nos efforts d’ingénierie et de développement de produits en Amérique du Nord. L’année dernière, nous avons ouvert notre premier bureau d’ingénierie en dehors de Boston, à Budapest, en Hongrie.

3DN : Quel est l’objectif de Formlabs en Europe ?

David : Notre objectif est d’être la société d’impression 3D la plus pertinente et la plus importante du marché. Une seule technologie ne peut pas vraiment s’approprier le marché, vous avez vraiment besoin de plusieurs techniques. Il est donc primordial d’étendre nos activités à différentes branches telles que le SLS.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

David : Je dirais simplement aux gens qui nous lisent de se renseigner sur les postes à pourvoir chez Formlabs. Nous avons maintenant 7 bureaux de Boston à la Caroline du Nord, en passant par Berlin et Budapest, Shenzhen, Tokyo et Singapour. Ce sont des endroits où nous avons besoins de collaborateurs intelligents. Je pense que nous recrutons pour tout type de position en ce moment. Même si vous êtes un ingénieur en nucléaire, nous pouvons trouver un moyen d’utiliser vos compétences chez Formlabs. Prenez donc le temps de voir s’il y a quelque chose d’intéressant pour vous et consultez notre site ICI.

Que pensez-vous de la place de Formlabs en Europe ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you