menu

3D Slash et MagicMakers forment les enfants à l’impression 3D

Publié le 20 octobre 2015 par Jean-Marie Laly

La startup MagicMakers, spécialisée dans l’apprentissage du code aux enfants, s’est associé à 3D Slash, l’app française de création 3D accessible à tous, pour proposer une formation dédiée à l’impression 3D pour les jeunes à partir de 10 ans.

«Tout comme la programmation informatique, la modélisation 3D et l’impression 3D donnent aux enfants non seulement des compétences techniques clés pour leur avenir, mais elles les poussent à imaginer, réfléchir, et résoudre des problèmes pour parvenir à créer ce qu’ils souhaitent» affirme Claude Terosier, fondatrice de MagicMakers.

IMG_0256

La 1ère formation à l’impression 3D a démarré ce lundi sur Paris

En France, les établissements scolaires commencent peu à peu à s’équiper avec des imprimantes 3D afin de proposer des ateliers ludiques à leurs élèves comme en témoigne les récentes initiatives de l’école Alsacienne ou de la ville de Vesoul. Néanmoins, en comparaison à certains pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon ou même la Chine, l’enseignement des technologies 3D semble rester marginal sur le territoire.

Cela s’explique en partie par des difficultés à prendre en main la technologie, encore neuve et méconnue. Si elle devient de plus en plus accessible en terme de prix, il reste encore à identifier les applications potentielles, apprendre à modéliser des objets en 3D, et savoir se servir de l’imprimante 3D. Toutes ces notions ne sont pas innées et nécessitent une phase de découverte et d’apprentissage. C’est ce à quoi MagicMakers et 3D Slash ont souhaité répondre en créant un stage dédié au sujet.

Une catapulte de poche

Un exemple de catapulte modélisé sous 3D Slash

«Aujourd’hui le potentiel des technologies 3D dans l’éducation est clair, mais il faut avoir accès à une pédagogie adaptée et aux bons outils. Nous nous sommes donc associés très logiquement avec MagicMakers, qui apporte tout son savoir-faire pédagogique, tandis que nous apportons notre expertise et notre application de modélisation 3D adaptée aux élèves et aux professeurs» commente de son côté Sylvain Huet, fondateur de 3D Slash.

Distributeur à Smarties

Un distributeur de Smarties imaginé lors de l’atelier

Durant le stage, les enfants à partir de 10 ans découvrent toute la démarche de création d’un objet, depuis l’idée jusqu’à la fabrication. En dessinant, en ajustant, en corrigeant, ils progressent jusqu’à l’étape ultime : tenir leur projet entre leurs mains.

Romain Liblau, responsable pédagogique chez MagicMakers, explique : «Le stage est divisé en deux parties. Lors des trois premiers jours les enfants découvrent la technologie, ils apprennent à créer leurs premiers objets avec 3D Slash et à les imprimer. De cette manière ils abordent sereinement la création de leur propre projet sur les deux dernières séances».

À la suite du premier stage qui commençait hier, les deux partenaires annoncent qu’ils publieront leur cursus pédagogique sous licence Creative Commons.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] Pour obtenir plus d’information sur le stage et sur la façon dont il se déroule, cliquez ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you