menu

Conseils d’experts : comment choisir sa formation en impression 3D?

Publié le 1 octobre 2018 par Mélanie R.
formation en impression 3D

La fabrication additive est devenue une technologie incontournable, une méthode de production adoptée par de plus en plus d’entreprises, des grands groupes aux startups en passant par les PME.  Son utilisation suppose quelques connaissances, que ce soit en modélisation, sur la machine en tant que telle, les matériaux, les applications, etc. C’est pourquoi il est devenu important de se former à l’impression 3D : plusieurs entreprises, organismes, fablabs proposent des cours afin de transmettre les connaissances clés et permettre à tout type de profils de monter en compétences. Mais comment choisir sa formation en impression 3D? Que faut-il privilégier? Faut-il mieux apprendre à modéliser, à maîtriser une technologie en particulier ou à avoir des connaissances plus larges? Beaucoup de questions peuvent être soulevées quand on évoque la formation en impression 3D. C’est pourquoi nous avons demandé des conseils à trois experts de la fabrication additive qui vous permettront de choisir la bonne option.

Raphaël Levy est le fondateur et dirigeant de My Printer 3D, une startup spécialisée en solutions et formations en fabrication additive à Valence. Son objectif est de développer l’utilisation de l’impression 3D dans le monde professionnel et pour les particuliers en reconversion professionnelle. Notre deuxième expert est Alexandre d’Orsetti, designer industriel chez Sculpteo. Il s’occupe principalement de Sculpteo Studio qui accompagne les clients dans la conception de leurs produits. Il aide également à former des ingénieurs et designers qui veulent monter en compétence. Enfin, Yves Grohens et Stéphane Bruzaud sont tous les deux professeurs à l’Université de Bretagne Sud. Ils ont lancé en 2014 un département universitaire d’impression 3D ainsi qu’une plate-forme technologique dédiée à la fabrication additive plastique et composite.

Définir ses besoins pour bien choisir sa formation en impression 3D

Avant de se lancer dans une formation en impression 3D, nos experts s’accordent à dire qu’il est important de définir son besoin : pourquoi veut-on acquérir des connaissances en fabrication additive? Est-ce que c’est pour un projet ponctuel ou plus sur du long terme? Raphaël Levy explique en effet que ce besoin va orienter le choix de la formation, qui peut être plus ou moins longue et poussée : “Les formations dites courtes ont pour objet de vous doter de compétences en impression 3D ciblées, répondant à votre besoin (…) Suivre une formation “longue” vous permettra d’obtenir un diplôme sanctionnant des compétences en impression 3D. Vous aborderez alors les aspects théoriques et pratiques de l’impression 3D, mais aussi une culture technologique des moyens de production par fabrication additive.” Un point de vue partagée par les deux professeurs de l’Université de Bretagne Sud qui affirment qu’il faut “avoir un projet professionnel ou personnel en lien avec ces technologies.” C’est bien ce projet qui va motiver principalement le choix d’une formation.

Une fois que le besoin est bien identifié, on peut se tourner vers plusieurs types de formation. Si on regarde sur le plan universitaire, Stéphane et Yves nous disent qu’il s’agit surtout d’initiations à l’impression 3D afin de “donner le goût à cette technique et pas plus. Les formations diplômantes, à l’image du DU impression 3D de l’UBS ne sont pas encore très nombreuses.” C’est pourquoi quelques entreprises ont ouvert des programmes de formation plus complets, à l’image de Sculpteo ou My Printer 3D. Chez Sculpteo par exemple, Alexandre explique que la formation portera plutôt sur le potentiel industriel de l’impression 3D, l’objectif étant de donner aux personnes des bonnes pratiques propres à ces technologies. Raphaël quant à lui propose des formations courtes ou sur mesure qui visent à apporter les compétences techniques nécessaires à l’utilisation de l’impression 3D dans un cadre professionnel. Il existe donc de multiples options pour se former, quel que ce soit son profil ou son parcours.

formation en impression 3D

La promotion 2015-2016 de l’Université de Bretagne Sud

Nos trois experts s’accordent à dire que les fablabs sont un bon moyen de se former aux technologies 3D qui “offrent des formations pratiques au maniement des outils numériques et aux machines d’impression 3D” selon Yves. C’est un lieu où on pourra avoir accès aux imprimantes 3D et monter rapidement en compétences. Raphaël ajoutera qu’on peut aussi trouver une mine d’informations sur internet, même si ça demande un certain investissement en temps. Une méthode d’apprentissage autodidacte qui conviendra mieux à la communauté des makers, adeptes du DIY. La contrainte temps est donc aussi à prendre en compte; si on souhaite être opérationnel rapidement, il vaut mieux privilégier une formation courte plus spécialisée.

Quels sont les pré requis pour se former à l’impression 3D?

L’impression 3D est une technologie qui peut paraître assez technique et qui a fait émerger de nouvelles pratiques voire de nouveaux métiers. Il est donc assez naturel de se demander s’il existe des compétences préalables à avoir pour suivre une telle formation. Nos trois experts sont tous d’accord, il faut mieux être à l’aise avec les outils numériques et ne pas être rebuté par les nouvelles technologies en général. Ceux qui décident de se former ont souvent un bagage technologie ou scientifique.

Des connaissances en modélisation sont un plus (crédits photo: Sculpteo)

Alexandre va un peu plus loin en expliquant qu’il est souvent conseillé de maîtriser un logiciel de CAO et “maîtriser la conception d’objets”. Cela dépendra bien évidemment de la formation choisie mais c’est un avantage clé. Il est important de souligner que les formateurs peuvent s’adapter aux profils et qu’ils peuvent facilement revenir sur telles ou telles notions de façon ciblée.  

Pourquoi se former à l’impression 3D?

Nos trois experts sont unanimes : la fabrication additive est en pleine croissance et le marché cherche de plus en plus des personnes qualifiées. La formation en impression 3D augmenterait donc l’employabilité et deviendra un atout clé dans un secteur qui recrutera davantage – ces deux dernières années, le marché français a publié 5 762 offres d’emploi selon une étude de Joblift. Raphaël de My Printer 3D (à contacter via leur site internet ICI) sur poursuit : “La formation est impérative pour pouvoir démocratiser l’impression 3D car, malgré les avancées en termes d’interface machine/utilisateur, il y a des clés dans cet univers qui ne pourront pas être données et qui nécessitent une formation propre, comme pour tout autre procédé de fabrication.”

formation en impression 3D

My Printer 3D propose des formations à l’utilisation de l’imprimante 3D Prusa MK2 i3

Un point de vue partagé par les deux professeurs Stéphane et Yves qui concluent : “L’impression 3D fait son entrée en force dans les entreprises depuis 2 à 3 ans. Une formation à ces technologies apporte clairement une différence remarquable par un employeur dans les domaines de la R&D, de la conception (BE) et de la production.” Les professionnels ont donc un intérêt à se former à l’impression 3D tout comme les acteurs du marché à proposer des cours qualitatifs pour tout profil. De plus, différentes possibilités de financement sont aujourd’hui proposées afin de diminuer voire annuler le coût de la formation. Vous pouvez retrouver les différentes solutions de formation dans notre annuaire dédié

Et vous, quelle formation en impression 3D avez-vous choisi? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you