menu

Ford remercie ses clients avec une sculpture imprimée en 3D

Publié le 27 avril 2021 par Philippe G.

Depuis de nombreuses années maintenant, Ford est reconnu dans le secteur automobile pour son utilisation de la fabrication additive. En 1988, le constructeur automobile américain se procurait la première imprimante 3D disponible sur le marché. Un pari osé pour l’entreprise mais qui s’est révélé être payant. Car depuis, Ford n’a jamais cessé d’utiliser la fabrication additive, et la technologie est désormais au centre du système de production de la société. Déjà en 2014, Ford expliquait imprimer pas moins de 100 000 pièces par an pour ses modèles de voiture. Volant de type F1, composants de carrosserie, jantes, nombreux sont les exemples de pièces imprimées en 3D par l’entreprise. Mais ce coup-ci, la société américaine a décidé d’utiliser la fabrication additive pour remercier ses clients, et non pour créer des pièces destinées à ses modèles de voiture. 

Afin de remercier les acheteurs de la Mustang Mach-E First Edition, Ford s’est engagé à leurs envoyé une sculpture d’un poney imprimé en 3D. Conçue à partir de fil de fer, la  couleur de la sculpture sera adaptée à la peinture des véhicules achetées. Une manière innovante pour l’entreprise américaine de renforcer les liens avec sa communauté. A ce sujet, Harold Seats, responsable technique de la fabrication additive chez Ford, explique : « Ce n’est pas la première fois que nous imprimons en 3D une pièce de véhicule, mais celle-ci est différente. Elle met en évidence un lien spécial avec le client et est vraiment passionnante car elle montre le potentiel de personnalisation. Quand on pense à la fabrication additive, on pense à la fabrication de pièces, de montages ou de gabarits pour aider à construire un véhicule, mais c’est un autre endroit où la fabrication additive peut briller. »

Sculpture imprimée en 3D

La sculpture imprimée en 3D grâce au procédé SLS (crédits photo : Ford Motor Company)

Une utilisation différente de l’impression 3D

Ces sculptures seront imprimées en 3D dans le centre de fabrication avancée de Ford basée à Redford, dans la banlieue de Détroit. Pour les produire, l’entreprise automobile utilise le procédé SLS, aussi connu sous le nom de frittage sélectif par laser. Cette technologie est compatible avec une multitude de matériaux, même si la majorité du temps ce sont les polymères plastiques qui sont employés. Ford n’a d’ailleurs pas donné de détails précis quant à la nature des fils de fer utilisés pour les sculptures. Cependant, elles seront probablement conçues à partir de nylon, l’un des matériaux les plus populaires auprès des adeptes de la technologie.  

Une fois les sculptures imprimées, elles sont nettoyées afin d’enlever le surplus de poudre et teintes selon l’une des couleurs suivantes : bleu métallisé, rouge métallisé ou gris carbonisé. Des couleurs en référence à la première édition de la Mustang Mach-E. Avec cette initiative, Ford propose un nouvel usage de l’impression 3D et en profite pour se rapprocher un peu plus de ses clients les plus fidèles. 

Que pensez-vous de l’initiative de Ford ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Ford Motor Company

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D