menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : Ford et Carbon…

Publié le 18 octobre 2020 par Mélanie R.
ford et carbon

Cette semaine, on vous invite à découvrir le partenariat entre Ford et Carbon qui permet au constructeur automobile de concevoir des pièces automobiles complexes et innovantes. L’entreprise peut ainsi fabriquer rapidement et simplement des prototypes, des pièces détachées et des pièces finies plus légères et performantes. On fera également un tour dans les bureaux de Third, un jeune service d’impression 3D français qui a misé sur la technologie FDM. Enfin, vous pourrez voir comment Adidas innove grâce à la fabrication additive : l’entreprise a récemment lancé une machine capable de placer les fibres de l’empeigne de la basket très précisément et sur-mesure. Bon dimanche à tous !

TOP 1 : Ford et Carbon, un partenariat gagnant pour l’automobile : Vous le savez sans doute, le constructeur automobile Ford utilise depuis des années la fabrication additive pour accélérer ses phases de prototypage mais également pour produire des pièces finies. L’entreprise travaille notamment avec le fabricant Carbon à l’origine de la technologie de photopolymérisation DLS. Celui-ci a lancé une série de vidéo appelée #AskAnAdditiveExpert afin de fournir un maximum de conseils pratiques aux utilisateurs de ses machines. Dans cette vidéo, Carbon a posé quelques questions à Ellen Lee, Technical Leader of Additive MFG chez Ford Motor Co. : elle explique comment et quand utiliser l’impression 3D pour le développement d’applications automobiles. Vous en saurez plus sur les questions que se pose Ford lorsqu’il détermine s’il faut ou non utiliser la fabrication additive ou un procédé conventionnel, mais aussi comment il pense à la conception de ses pièces et comment il choisit sa technologie d’impression 3D :

TOP 2 : Le service d’impression 3D Third : Sur le marché français de la fabrication additive, nombreux sont les acteurs qui ont développé leur service d’impression, proposant aux professionnels et industriels des solutions adaptées à leurs besoins. Aujourd’hui, nous rendons visite à Third, une jeune pousse française qui a investi dans des machines Ultimaker, basées sur le dépôt de matière fondue. Franck Balin, directeur général et co-fondateur de l’entreprise, nous explique comment ses équipes accompagnent ses clients dans la réalisation de leur projet, de la phase de conception au post-traitement éventuel :

TOP 3 : Adidas poursuit sa lancée : Le célèbre équipementier sportif Adidas a récemment annoncé le développement de sa basket FUTURECRAFT.STRUNG qui combine à la fois l’impression 3D et une innovation textile sans précédent. L’entreprise a en effet imaginé un bras robotique capable de placer les fibres d’une basket sur l’empeigne en fonction des données et caractéristiques renseignés par un athlète. La chaussure est ainsi plus confortable et entièrement personnalisée. La semelle est quant à elle imprimée en 3D sur une machine Carbon, avec une structure en treillis. Le résultat ? Une basket légère et performante, adaptée à la course à pied. Il faudra toutefois être patient avant de pouvoir l’acheter ; Adidas prévoit une commercialisation fin 2021 voire début 2022 :

TOP 4 : Qu’est-ce que la fabrication additive ? A l’occasion de la Fête de la Science 2020, Sébastien Charlon, enseignant-chercheur au sein du Centre d’Enseignements, de Recherche et d’Innovation Matériaux et Procédés à IMT Lille Douai, nous en dit plus sur la fabrication additive polymère. Comment fonctionne cette technologie ? Quels matériaux sont aujourd’hui compatibles ? Quelles sont les applications possibles ? A travers des exemples concrets, Sébastien explique les fondamentaux de la technologie. Revenons ensemble en images sur les points principaux d’un procédé industriel en plein boom !

TOP 5 : L’impression 3D métal : Sur le marché actuel, il existe de nombreuses technologies de fabrication additive, compatibles avec une multitude de matériaux. Les métaux en font partie et depuis quelques années, c’est un procédé qui est en pleine croissance. De nombreux fabricants ont imaginé des solutions d’impression 3D métal basées sur le procédé MIM : les machines sont plus accessibles que celles basées sur un procédé laser et les pièces créées possèdent les mêmes caractéristiques mécaniques. Desktop Metal, récemment coté en Bourse, fait partie de ces fabricants. Il a développé deux solutions de fabrication additive métallique afin d’offrir aux industriels un moyen fiable et durable de concevoir des pièces, même les plus complexes. Dans cette vidéo, vous pourrez entendre le retour d’expérience de différents utilisateurs de ces machines, tout type de secteur confondu et à travers le monde :

Que pensez-vous du partenariat entre Ford et Carbon ? Pourra-t-il accélérer l’innovation dans le secteur automobile ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you