menu

FLEX 510 de INTAMSYS, une imprimante 3D grande vitesse pour les matériaux flexibles

Publié le 15 juin 2020 par Mélanie R.
flex 510

Le fabricant chinois INTAMSYS vient de révéler une nouvelle machine industrielle conçue pour l’impression de matériaux flexibles. Baptisée FLEX 510, cette solution rejoint la gamme du fabricant qui nous avait habitués à des machines hautes températures, plutôt centrées sur des matériaux comme le PEEK et le PEKK. La nouvelle machine aurait été pensée pour la production d’articles de sport, d’équipements de rééducation médicale et d’outillage, et s’appuie sur une technologie brevetée HSFE (High Speed Flexible Material Extrusion) permettant d’augmenter la vitesse d’impression souvent trop lente quand il s’agit d’imprimer des matériaux flexibles. 

Les élastomères thermoplastiques, ou TPE, sont prisés par l’industrie de par les différentes duretés de surface qu’ils possèdent : réputés pour leur souplesse, ce sont des matériaux toutefois difficiles à imprimer car il faut maîtriser un certain nombre de facteurs. Parmi eux, la vitesse d’impression : afin d’éviter que le filament se bloque dans l’extrudeur, celle-ci est généralement basse. L’utilisateur devra donc s’armer de patience. Le fabricant INTAMSYS s’attaque directement à ce problème en lançant la FLEX 510, une imprimante 3D compatible avec certains TPE et qui serait 5 fois plus rapide que les solutions actuelles. Colin Fei, Directeur Marketing de INTAMSYS, nous a confié : « La FLEX 510 correspond à notre vision selon laquelle nous voulons fournir des machines industrielles plutôt que des machines de bureau. Les matériaux flexibles deviennent plus attrayants dans plusieurs marchés verticaux, et de plus en plus de clients le réclament. »

Les TPU sont réputés pour leur grande flexibilité

Les caractéristiques de la FLEX 510

Dotée de 4 extrudeurs, la machine peut imprimer jusqu’à quatre TPU différents ou quatre couleurs à la fois, élevant ainsi le niveau de productivité et l’efficacité. Ils peuvent d’ailleurs monter jusqu’à 270°C tandis que le plateau chauffe jusqu’à 100°C. Son volume d’impression est de 508 x 508 x 450 mm et sa vitesse atteint les 200 mm/s ce qui est 5 fois plus rapide que les machines capables d’imprimer des matériaux flexibles selon le fabricant chinois. Enfin, la FLEX 510 utilise la technologie technologie AALTM (Active Automatic Leveling) qui permet d’ajuster automatiquement les réglages du plateau, toujours dans cette dynamique d’efficacité. 

Côté applications, l’imprimante 3D devrait permettre la création d’équipements de sport nécessitant une certaine souplesse, mais aussi des solutions médicales comme des semelles personnalisées. Les matériaux flexibles présentent en effet des caractéristiques intéressantes comme une forte résistance à l’usage, aux chocs et aux coupures. La FLEX 510 est une machine ouverte, compatible avec les TPU, les TPEE et les élastomères à base de polyamide. Colin Fei ajoute : “Je pense que l’introduction de la FLEX 510 va accélérer l’innovation dans la conception et le processus de fabrication de l’industrie, et pousser de plus en plus d’industries connexes vers une fabrication intelligente personnalisée.” Vous pouvez retrouver plus d’informations ICI et dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de la nouvelle imprimante 3D de INTAMSYS ? Pourra-t-elle permettre de créer des applications flexibles plus rapidement ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK