menu

Fleet Space met au point des satellites imprimés en 3D

Publié le 21 décembre 2021 par Philippe G.
Fleet Space

Entre les projets de construction sur la Lune et les pièces destinées aux fusées imprimées en 3D, de nombreux projets mêlant fabrication additive et espace ont vu le jour ces derniers temps. Et ce, à juste titre. Pour les sociétés spécialisées dans le secteur spatial, la technologie élargit le champ de possibilités. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Agence spatiale européenne s’est associée avec Incus, une entreprise autrichienne spécialisée dans les solutions d’impression 3D basées sur la photopolymérisation. Et les projets de ce type sont de plus en plus nombreux. Récemment, Fleet Space, un développeur australien de satellites, a annoncé le lancement de futurs satellites imprimés en 3D.

Baptisée Alpha, cette nouvelle gamme de satellites viendra compléter la constellation Centauri. Lancés dans environ 12 mois, les satellites Alpha seront selon l’entreprise les premiers à être entièrement imprimés en 3D. Flavia Tata Nardini, CEO et fondatrice de Fleet Space, revient sur les objectifs de ce projet  : “Ce nouveau chapitre de notre histoire est mené par le développement d’une nouvelle constellation de satellites appelée Alpha, qui fonctionnera en harmonie avec notre constellation existante Centauri. Alpha représente une avancée majeure et la première fois qu’un satellite est entièrement créé par impression 3D.  » Avant de conclure : « En réunissant la création, le déploiement et le service de la technologie spatiale, il s’agit d’une déclaration claire de notre intention de devenir un leader mondial de la technologie spatiale, et de soutenir l’ambition de l’Australie d’être à la pointe dans ce domaine essentiel.

Fleet Space

Crédits photo : Fleet Space

La composition des satellites 

Les satellites imprimés en 3D disposeront de pas moins de 64 antennes métalliques. Une différence notable avec la gamme Centauri, dont les satellites sont équipés de seulement 4 antennes. Grâce aux nombreuses antennes, une technologie avancée de formation de faisceaux numériques permettra d’augmenter considérablement le débit des données IoT des clients et donc de desservir un plus grand nombre de terminaux. En ce qui concerne les procédés d’impression 3D utilisés pour concevoir la gamme Alpha, l’entreprise est restée discrète.

En bref, la fabrication additive a permis à Fleet Space de concevoir des satellites dotés de capacités de connectivité améliorées et qui, à terme, pourraient offrir de nouvelles opportunités au domaine aérospatial. D’autant plus que, selon l’entreprise australienne, les satellites Alpha seront un “changement fondamental” dans le secteur. Avec une telle innovation, Fleet Space souhaite s’imposer dans ce milieu très concurrentiel et espère devenir un des leaders mondiaux dans les années à venir.  

Que pensez-vous du projet des satellites Alpha de Fleet Space ? N’hésitez pas en tout cas à partager vos commentaires sur ce projet dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks