menu

Quelle croissance pour le marché des filaments d’impression 3D ?

Publié le 30 mai 2019 par Mélanie R.
filaments d'impression 3D

Le cabinet d’études Ameco Research a publié une étude sur le marché mondial des filaments d’impression 3D : il prévoit que le marché passera de 255 millions à 1,189 milliards entre entre 2017 et 2024, soit un taux de croissance de 25,8%. Le filament est l’un des matériaux d’impression 3D le plus populaire aujourd’hui sur le marché car le dépôt de matière fondue reste l’une des technologies les plus accessibles et répandues, avec des machines qui peuvent coûter moins de 100€. On observe d’ailleurs une diversité de plastiques compatibles, des polymères plus basiques comme le PLA à des thermoplastiques plus techniques comme le PEEK.

L’étude d’Ameco Research a fondé ses prévisions sur des données d’articles, rapports annuels, divers publications ainsi que sur des discussions avec les principaux leaders du marché. Ils ont identifié le principal moteur de la croissance prévue comme étant l’utilisation croissante dans une grande variété d’applications. Le cabinet constate une utilisation accrue du plastique respectueux de l’environnement plutôt que celle du plastique à base de produits pétrochimiques.

filaments d'impression 3D

Des matériaux plus techniques se développent rapidement (crédits photo : Simplify3D)

L’ABS et le PLA restent les principaux filaments d’impression 3D

En ce qui concerne les types de filaments, l’ABS détenait la plus grande part du marché mondial des filaments pour impression 3D en 2017. En revanche, c’est le PLA qui devrait connaître la plus forte croissance au cours de la période de prévision. Contrairement à l’ABS, le PLA est biodégradable, fabriqué à partir de matières premières renouvelables telles que l’amidon de maïs. En revanche, l’ABS est un thermoplastique à base d’acrylonitrile, de styrène et de polybutadiène, ce qui le rend plus souple et résistant aux chocs. C’est la propriété écologique biodégradable de PLA qui devrait propulser sa croissance, selon le rapport. Le rapport précise que c’est le segment industriel qui utilise le plus de filaments d’impression 3D en 2017, segment qui devrait conserver sa première place sur la période étudiée. Des prévisions qui rejoignent celles établies par Filaments.Directory l’année dernière qui expliquait que le segment des professionnels dans l’impression 3D FDM avait augmenté de 217%, expliquant la croissance fulgurante des filaments d’impression 3D.

L’Amérique du Nord reste la région la plus importante en termes de croissance du marché, ce qui peut s’expliquer par la présence des principaux acteurs de l’impression 3D dans cette zone. Cependant, la région Asie-Pacifique n’est pas loin et devrait connaître une croissance importante au cours de la période de prévision grâce au nombre grandissants d’acteurs de l’impression 3D et de fournisseurs de matières premières dans cette région.

filaments d'impression 3D

Le PLA devrait être le filament d’impression 3D le plus utilisé dans les prochaines années

Avec l’explosion des ventes d’imprimantes 3D FDM, de nombreux groupes de chimie y ont vu une opportunité d’étendre leur production de thermoplastiques utilisés dans les filaments d’impression 3D ; des acteurs comme BASF, SABIC ou encore Mitsubishi ont contracté plusieurs partenariats avec des fabricants d’imprimantes 3D et spécialistes du secteur. Enfin, le rapport identifie les principaux acteurs du marché mondial et cite Filabot, Evonik Industries, Voxeljet SA, Solvay SA, LG Chem, Markforged, Inc., Carbon, Inc., Proto Labs, Inc., Materialize NV, etc. Vous pouvez retrouver l’étude ICI.

Que pensez-vous de l’évolution des filaments d’impression 3D ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK