menu

Field Ready, l’impression 3D au service de l’humanitaire

Publié le 24 juillet 2019 par Mélanie R.
field ready

L’un des avantages de l’impression 3D est qu’elle permet de produire des pièces localement et d’optimiser les objets selon les besoins. Plus besoin de stocker physiquement ou de faire appel à des fournisseurs à l’autre bout de la Terre : grâce aux technologies 3D, on peut fabriquer à la demande à partir d’un fichier numérique et ce, où que nous soyons. C’est un avantage clé qui a séduit l’association Field Ready : elle utilise en effet des imprimantes 3D pour aider les personnes les plus démunies, se trouvant souvent dans des zones sinistrées, et créé toute sortes d’objets du quotidien pour les soulager. Nous avons eu la chance de rencontrer son directeur, Eric James, qui nous a expliqué d’où venait son idée et les bénéfices de la fabrication additive.

3DN : Comment avez-vous eu l’idée de fonder Field Ready ? Quelle est son histoire ?

field ready

Eric James

Field Ready est né de plusieurs réalisations. Tout d’abord, une passion profonde d’aider d’autres personnes dans des circonstances difficiles. Cela a été le principal facteur de motivation de tous ceux qui sont étroitement associés à Field Ready. Deuxièmement, une frustration avec le statu quo. Le secteur de l’humanitaire a été lent à s’adapter et à innover. Enfin, nous voulions initier un changement en profondeur. Les besoins sont énormes, mais la chance d’influer sur un changement positif l’est aussi.

Les concepts à la base de l’association ont été développés dans la Silicon Valley par les Drs. Eric James et Nick Haan en août 2012, mais les idées reposaient sur des décennies d’expérience dans des pays tels Soudan, l’Afghanistan et Haïti. Nous avons fondé l’association en 2013 et avons obtenu le statut 501c3 aux États-Unis l’année suivante ; depuis, elle est enregistrée dans un certain nombre de pays.

Field Ready répond aux besoins humanitaires et d’aide à la reconstruction en transformant la logistique grâce à la technologie, à la conception et en engageant les gens de manière novatrice. Nous fabriquons des objets utiles là où ils sont nécessaires pour résoudre les problèmes localement. Nous transmettons ces compétences à d’autres par le biais de la formation et du renforcement des capacités. Nous innovons avec des approches inédites pour relever les défis les plus difficiles, quel que soit le secteur. Cela se traduit par une efficacité considérablement améliorée rendant l’aide plus rapide, moins chère et plus performante.

3DN : Qu’est-ce qui vous a poussé à utiliser l’impression 3D dans vos projets ?

Le fait qu’il s’agisse d’une technologie exponentielle lui confère de nombreux avantages. C’est la flexibilité, le faible coût et la capacité de fabriquer des objets utiles où que nous travaillions qui nous a décidés.

field ready

Installation de l’imprimante 3D sur place (crédits photo : Field Ready)

3DN : Qu’est-ce que Field Ready imprime en 3D pour aider les gens ?

Tout commence par un besoin – c’est ce besoin qui justifie l’utilisation ou non de la technologie. Nous le faisons en localisant la résolution de problèmes, en utilisant des techniques de développement participatif et une conception centrée sur l’être humain, puis en fabriquant des éléments utiles de manière à ce qu’ils puissent bénéficier immédiatement aux personnes. Il peut s’agir de problèmes de santé ou médicaux, d’eau et d’assainissement, d’éléments liés à l’énergie ou même de choses dont les enfants ou les personnes âgées ont besoin.

L’itération est très importante dans ce processus et les imprimantes sont un très bon outil. Par exemple, nous avons fabriqué des pièces uniques et des pièces de rechange pour les médecins. Si cela ne leur convient pas ou si, après avoir essayé le nouvel appareil, ils souhaitent qu’il fonctionne de manière différente, ou même si la couleur est mauvaise, nous pouvons en créer relativement facilement un nouveau.

field ready

Différentes pinces imprimées en 3D (crédits photo : Field Ready)

Nous avons créé un catalogue de pièces (au format pdf) que tout le monde peut consulter, qu’il s’agisse de spécialistes techniques, de concepteurs, d’ingénieurs ou de personnes sans aucune formation. Les fichiers CAO imprimables sont conservés en ligne. Cela comprend des dizaines de pièces imprimables en 3D ainsi que de nombreux autres éléments utilisant la bonne technologie de base.

3DN : Selon vous, quels sont les avantages à utiliser l’impression 3D pour l’aide humanitaire ?

Nous employons une gamme de technologies et de logiciels pertinents pour obtenir des résultats extraordinaires en termes de fabrication locale. Le choix dépend des besoins que nous trouvons dans les situations sur lesquelles nous travaillons. Dans de nombreux cas, nous utilisons une « technologie appropriée », adaptée à l’utilisateur final, en particulier ceux qui ne disposent pas de beaucoup de ressources. Il s’agit généralement d’une activité à petite échelle, exigeant beaucoup de main-d’œuvre, facilement reproduite et réparable avec des composants locaux, décentralisée et respectueuse de l’environnement. L’échelle ici fait référence à la taille des sites de fabrication, et non à la production ou à l’impact (nos activités ont la capacité de toucher des personnes à très grande échelle).

Nous travaillons également avec la « technologie exponentielle », y compris lorsqu’elle est appliquée à la fabrication additive qui présente un potentiel incroyable. La fabrication additive, y compris les imprimantes, les routeurs CNC, les découpeuses au laser et différents types de machines à mouler, a de nombreuses applications. Celles-ci sont particulièrement importantes pour notre approche compte tenu de sa flexibilité et de son potentiel.

field ready

Initiation à l’impression 3D à Haiti (crédits photo : Field Ready)

En fin de compte, l’approche de Field Ready ne dépend pas seulement de la technologie disponible aujourd’hui, mais aussi de ce qui est possible dans les années à venir. Pour le moment, beaucoup de projets n’en sont qu’au stade conceptuel, comme ceux qui utilisent la nanotechnologie, mais dans un proche avenir, ils seront à un stade de préparation où des essais sur le terrain seront nécessaires et notre organisation continuera à être pionnière dans cette approche. Quelle que soit la technologie, les gens resteront au centre de notre approche, les technologies spécifiques restant des outils pour traiter des problèmes et des défis particuliers.

3DN : Quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés ?

Il y en a quelques-uns qui incluent le coût, le caractère expérimental de la technologie et la détermination des bons cas d’utilisation. Bien sûr, des problèmes tels que les pannes de courant, la poussière et l’humidité peuvent avoir un impact sur des impressions spécifiques, mais nous sommes en train de trouver des moyens de les gérer. Même si l’impression 3D est géniale, ce n’est pas une panacée pour tous les besoins, il faut donc la voir comme un outil supplémentaire dans notre boite.

Nous poursuivons activement une approche de partenariat en créant un écosystème qui met l’accent sur l’humanité, les droits, la communauté et l’inclusion. Concrètement, cela inclut un groupe croissant de personnes et d’organisations impliquées dans la «fabrication humanitaire» qui exploitent le pouvoir de la capacité de fabrication locale afin que n’importe qui puisse créer ce dont il a besoin n’importe où. Nous renforçons également notre capacité à réagir aux catastrophes à évolution rapide, telles que les tremblements de terre, les tsunamis et les conflits violents, et continuerons à apporter un secours partout où nous le pouvons.

field ready

Crédits photo : Field Ready

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous envisageons un monde meilleur où les gens pourront créer ce dont ils ont besoin de manière à renforcer leur autonomie et leur résilience. Nous pensons que notre approche novatrice se généralisera au point que les méthodes actuelles seront considérées comme dépassées. À mesure que la technologie s’améliorera – devenant plus facile à utiliser, moins chère et plus avancée – elle devra être assortie d’un état d’esprit approprié, ouvert au changement, aux possibilités et à l’abondance. Pour paraphraser Thomas Edison, il faut un peu d’inspiration et beaucoup de transpiration. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur notre site officiel ICI.

Que pensez-vous de l’association Field Ready ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you