menu

La place des femmes dans l’industrie de l’impression 3D

Publié le 8 mars 2021 par Mélanie R.
femmes impression 3D

La Journée internationale de la femme a lieu chaque année le 8 mars. Selon les Nations unies, c’est une journée mondiale qui célèbre les accomplissements des femmes dans le monde entier ainsi que les progrès réalisés jusqu’à présent pour atteindre l’égalité des sexes. Toutefois, elle sert également de journée de réflexion sur ce qu’il reste à faire pour parvenir véritablement à la parité des sexes dans le monde entier. C’est pourquoi nous avons décidé de parler à six femmes influentes dans le domaine de l’impression 3D, afin de réfléchir non seulement à la situation actuelle des femmes dans ce domaine, mais aussi à la façon dont nous devons encore apprendre et nous développer afin d’accueillir encore plus de femmes dans ce domaine à l’avenir.

Les grandes disparités entre les sexes dans les domaines des STEM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) sont un problème bien connu depuis plusieurs années. Bien que les femmes suivent des cours de sciences au même rythme que les hommes dans les écoles primaires et secondaires, pour une raison quelconque, elles sont moins susceptibles que leurs homologues masculins de suivre des cours de STEM lorsqu’elles atteignent l’université, et encore moins de travailler dans ce domaine, la plus grande disparité étant présente pour les ingénieurs. Un problème également présent dans le domaine de la fabrication additive. Pour mieux comprendre leur statut dans le secteur, nous avons discuté avec 6 femmes : Michelle Bockman, CEO de 3D Control Systems ; Marie Langer, CEO d’EOS ; Mariel Diaz, CEO et fondatrice de Triditive ; Cindy Deekitwong, responsable marketing mondial chez Henkel ; Anne Debauge, directrice numérique de Pack&Dev chez L’Oréal ; et Elena López, responsable de la gestion des affaires administratives chez Fraunhofer IWS. Nous leur avons demandé comment la présence des femmes dans l’industrie de l’impression 3D a évolué, quels sont les obstacles qui empêchent encore les femmes de travailler dans la fabrication additive, ainsi que les recommandations qu’elles pourraient avoir pour augmenter le nombre de femmes dans l’industrie.

Les obstacles à la participation des femmes dans l’impression 3D

Il est évident qu’il existe encore des obstacles à la participation des femmes dans le domaine de la fabrication additive. Pour Mariel Diaz, il y en a trois principaux qui empêchent les femmes de s’impliquer davantage : « Les obstacles se situent principalement dans trois domaines : le financement, les préjugés et l’intégration. Il est nécessaire de mettre de côté les préjugés à l’encontre des femmes dans le secteur, de s’attaquer au manque irréfutable de financement des idées entrepreneuriales des femmes dans l’industrie et aussi de demander aux hommes ce qu’ils font pour augmenter le nombre de femmes dans cette industrie (et pas seulement les femmes). » Elle ajoute qu’en matière de recrutement, il peut être difficile d’atteindre le public féminin car beaucoup moins de femmes que d’hommes postulent à ces postes. Elle affirme qu’une façon de surmonter cet obstacle est de mettre en avant les modèles féminins déjà présents dans l’industrie, en faisant comprendre à davantage de profils féminins qu’il y a une place pour elles dans l’industrie de l’impression 3D. Elle note également qu’il est important de soutenir davantage l’initiative des femmes dans l’impression 3D et STEAM (Science, Technologie, Ingénierie, Arts et Math) en général si, en tant que société, nous espérons voir plus de femmes travailler dans ces domaines techniques. Sans aborder toutes ces questions, il serait presque impossible d’accroître la présence des femmes dans l’industrie de manière réellement significative.

Cela étant dit, l’un des principaux problèmes est que cela ne touche pas seulement les femmes dans le secteur de la fabrication additive. Cette disparité entre hommes et femmes est présente dans de nombreuses autres industries, au-delà de l’impression 3D. Marie Langer mentionne qu’il y a bien sûr des obstacles pour les femmes qui veulent travailler dans la fabrication additive, et cela est dû, au moins en partie, au fait que les hommes sont considérés avant les femmes dans presque toutes les industries. Elle déclare : « Pensez aux smartphones, aux systèmes de navigation, aux mannequins de crash test ou aux tests de diagnostic pour les crises cardiaques. Ce ne sont là que quelques exemples de produits pour lesquels les femmes n’ont pas été incluses dans le processus de développement. Le résultat ? Certaines tailles de smartphones ne sont pas faites pour les mains des femmes. La première version du système de navigation ne reconnaissait pas les voix féminines. Et, il est moins probable que les femmes survivent à un accident de voiture ou à une crise cardiaque en raison de l’absence de paramètres liés au sexe. » Il est clair que pour remédier à la disparité entre les sexes, il faut envisager d’inclure les femmes à tous les stades des processus de décision, et pas seulement à quelques postes. Les six femmes interrogées ont également indiqué clairement que la présence de femmes et une plus grande diversité en général au sein des équipes sont plus bénéfiques pour l’ensemble du secteur. Si l’on ne tient pas compte des voix de 50 % de la population, il est inévitable que des idées cruciales soient ignorées, avec des conséquences plus ou moins lourdes.

Statistics about women in 3D printing and STEM in general

Il y a encore beaucoup moins de femmes que d’hommes dans l’industrie, les données de 2018 montrant une diminution de 2 % de la participation des femmes dans ce domaine par rapport à l’année précédente. Cela reflète un problème plus large dans le domaine des STEM où il y a moins de femmes (crédits photos du haut : Alexander Daniels Global, Additive Manufacturing Salary Survey, 2018 ; crédits photo du bas : 3D Printing Academy for Girls)

Michelle Bockmann, CEO de 3D Control Systems, estime toutefois qu’il existe encore des moyens de surmonter ces obstacles : « Je vois de plus en plus de femmes soutenir l’embauche de profils féminins, ce qui est un excellent indicateur de l’élimination de ces obstacles. Je crois sincèrement que le fait d’avoir une équipe diversifiée aide à créer les meilleurs produits… après tout, les femmes achètent plus de la moitié des produits en cours de fabrication. » Plus nous verrons de femmes occuper des postes « de pouvoir » sur le terrain, plus il sera probable qu’elles continuent à être embauchées dans ce secteur. Ce n’est là qu’un des nombreux moyens de remédier à la disparité entre les sexes. Cela souligne également un point soulevé par de nombreuses femmes dans le domaine de l’impression 3D, à savoir que la manière d’obtenir une plus grande diversité est d’abord d’inclure la diversité dans vos équipes. Ce faisant, vous constaterez une augmentation non seulement du nombre de candidats, mais aussi de la diversité des candidats qui seront remarqués pour leurs talents.

L’évolution des femmes dans l’industrie

Dans l’ensemble, l’avenir est rassurant. L’existence de l’association Women in 3D Printing en particulier est soulignée par les femmes interrogées pour son rôle essentiel dans l’attention portée aux disparités entre les sexes sur le terrain et dans la lutte pour la visibilité des femmes dans le secteur. C’est particulièrement important dans une industrie qui est tellement dominée par les hommes, souligne Marie Langer, « Pour être honnête, je dirais que nous ne progressons que lentement ici et qu’il y a encore du chemin à parcourir. L’impression 3D est encore une industrie à forte dominance masculine. D’un autre côté, des organisations telles que Women in 3D printing ont fait un excellent travail ces dernières années en changeant constamment la perception, en donnant une voix aux femmes dans cette industrie et en ouvrant de nouvelles opportunités pour les femmes dans l’industrie« .

Women 3D Printing

Un rapport conjoint de Sculpteo et de Women in 3D printing a montré que les femmes sont légèrement moins optimistes que leurs homologues masculins quant à la poursuite d’une carrière dans l’industrie de l’impression 3D (crédits photo : Sculpteo/Women in 3D Printing)

Même si les progrès sont lents, il semble évident qu’ils existent. Elena López note : « Je travaille depuis 16 ans et j’ai le sentiment que nous devenons de plus en plus diversifiés. Au début de ma carrière, je ne voyais presque plus autour de moi que des hommes aux cheveux gris de plus de 60 ans occupant des postes à responsabilité. Avec l’évènement virtuel TIPE, il y a quelques semaines, nous avons assisté à une conférence sur l’impression 3D réservée aux femmes, avec des milliers de participants : impensable il n’y a pas si longtemps ! Bien sûr, cela semble encore être une lente évolution, mais nous sommes confrontés à plusieurs milliers d’années d’histoire jusqu’à une claire émancipation des femmes. » Cindy Deekitwong est particulièrement optimiste quant aux progrès déjà réalisés, déclarant : « C’est le moment idéal pour être une femme travaillant dans l’industrie de l’impression 3D. De plus en plus de femmes entrent dans l’entreprise et ont un impact. Les chiffres ont changé de manière spectaculaire, les femmes occupant désormais 32 % des postes à responsabilité dans l’entreprise. »

Quelles sont les recommandations pour accroître le rôle des femmes dans l’impression 3D ?

Si nous voulons réduire l’écart entre les sexes dans la fabrication additive, il reste beaucoup à faire. Cependant, ce n’est pas une tâche insurmontable. Il y a de nombreuses façons de travailler pour augmenter la présence des femmes non seulement dans l’industrie de la fabrication additive mais aussi dans celle des STEM en général. Le meilleur endroit pour trouver ces recommandations est auprès des femmes qui travaillent déjà dans l’industrie et qui comprennent les défis uniques qui doivent être relevés. Nos six femmes interrogées ont eu quelques réflexions finales sur ce qui peut être fait pour augmenter la présence des femmes dans l’impression 3D.

Je pense que l’education nationale à un rôle à jouer sur cette technologie et plus largement sur les technologies qui vont permettre une réindustrialisation plus proche des consommateurs avec un meilleur impact environnemental. Dès que j’en ai l’occasion je partage les initiatives sur l’éducation des jeunes des fablabs pour pouvoir les déployer plus largement sur les territoires. – Anne Debauge

Si vous êtes un responsable du recrutement ou un dirigeant de votre entreprise, vous devez avoir de la diversité dans votre équipe, et si ce n’est pas le cas, vous ne construisez probablement pas le meilleur produit possible. – Michelle Bockman

Il est important de montrer plus de modèles féminins et de susciter plus d’intérêt pour le travail de STEAM, en faisant comprendre à plus de femmes et de filles qu’elles peuvent aussi faire partie de l’industrie de l’impression 3D, en soutenant plus d’initiatives féminines dans l’impression 3D. -Mariel Diaz

Beaucoup de choses ont été réalisées ces dernières années ! L’important maintenant est de continuer à être fort pour ceux qui viendront après nous : organiser des conférences, jouer le rôle de mentor, encourager dans des réunions privées que cela peut être réalisé et éveiller l’intérêt pour la science et la technologie à partir de nos positions d’influence. – Elena López

Je pense que la première étape consiste pour les dirigeants et les gestionnaires de l’industrie à comprendre les désavantages systémiques auxquels les femmes et d’autres groupes démographiques sont confrontés dans notre industrie et à savoir comment les contrer de manière stratégique. Nous devons comprendre que la bonne volonté ne suffit pas pour que les choses changent. Cela ne changera pas si nous ne nous engageons pas réellement à modifier nos processus et notre approche en matière de recrutement et de promotion interne. – Marie Langer

Nous ne pouvons pas répondre aux défis qui se présentent à nous si nous ne sommes pas prêts à sortir de notre zone de confort. La croissance dans tous les sens du terme – croissance personnelle, croissance des entreprises, croissance de l’industrie, croissance de la diversité – ne se produit que lorsque nous sommes prêts à passer à l’étape suivante, à aller un peu plus loin aujourd’hui que ce que nous étions hier. – Cindy Deekitwong

Que pensez-vous de la place des femmes dans l’industrie de la fabrication additive ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Royal DSM

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you