menu

Diagnostiquer le cancer du sein grâce aux technologies 3D

Publié le 2 août 2018 par Mélanie R.
fantômes mammaires

Une équipe de chercheurs de la Food and Drug Administration (FDA) du Maryland aux Etats-Unis a annoncé le développement d’un nouvel outil logiciel d’impression 3D qui aiderait à la création de fantômes mammaires imprimés en 3D. Ces modèles, entièrement adaptés à la morphologie de la patiente, pourraient améliorer la détection et le traitement du cancer du sein.

Selon le Cancer Research au Royaume-Uni, plus de 90% des femmes qui sont diagnostiquées avec un cancer du sein à un stade le plus précoce survivent à la maladie pendant au moins 5 ans. Cela est notamment dû à l’utilisation de fantômes du sein à la place de tissus mammaires; ils sont utilisés pour tester les dispositifs de mammographie pour mieux diagnostiquer et soigner le cancer. Grâce aux technologies 3D, il semblerait que des chercheurs américains aient créé des solutions sur mesure, plus adaptées à la morphologie de chaque patiente. Une initiative qui fait écho aux prothèses mammaires imprimées en 3D par l’entreprise sud-africaine iMedTech Group.

fantômes mammaires

Les prothèses imprimées en 3D

Des modèles 3D imprimés en 3D pour mieux détecter le cancer du sein

Les chercheurs américains expliquent qu’ils ont mis au point un logiciel open source capable de créer des fantômes imprimés en 3D. Ils pourraient reproduire la variabilité anatomique des seins réels, y compris les densités variables, les structures hétérogènes, les distorsions architecturales et les lésions bénignes et malignes.

Andreu Badal, physicien à la FDA, précise que les fantômes ne représentent pas aujourd’hui fidèlement la forme du sein des patientes, même s’ils permettent d’éviter une exposition à des mammographies inutiles. Face à cet obstacle, les chercheurs ont développé un logiciel open source, baptisé le mammoréplicateur, qui permettrait de convertir les mammographies 2D standards en modèles virtuels 3D précis. Ceux-ci pourraient ensuite être imprimés en 3D.

fantômes mammaires

Les modèles imprimés en 3D (crédits photo : Andreu Badal)

À l’aide d’une imprimante Objet260 Connex3 de Stratasys, l’équipe de recherche aurait imprimé l’un des trois fantômes mammaires en dix heures environ. Elle a constaté que les mammographies réalisées avec ces fantômes imprimés en 3D présentaient des résultats similaires aux précédentes, tout en offrant une meilleure texture des tissus glandulaires et adipeux trouvés dans le sein. Les résultats sont donc encourageants et pourraient bien permettre de mieux diagnostiquer et soigner le cancer du sein. Vous pouvez retrouver davantage d’informations dans le Journal of Medical Imaging.

Que pensez-vous de ces fantômes mammaires? Peuvent-ils aider à mieux diagnostiquer le cancer du sein? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK