menu

La fabrication additive métal devrait générer $228 milliards de dollars de pièces finies d’ici 2029

Publié le 30 octobre 2019 par Mélanie R.
fabrication additive métal production

SmarTech Analysis, l’un des principaux cabinets d’analyse et de conseil sur le marché de la fabrication additive, vient de publier un nouveau rapport sur l’impression 3D métal qui se concentre sur les opportunités de production qu’elle pourrait offrir. L’étude révèle que la fabrication additive métal devrait générer des composants d’une valeur de 228 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, une statistique qui illustre bien le potentiel énorme de cette  industrie.   

Au cours des sept dernières années, SmarTech Analysis a collecté des données afin d’établir un rapport fournissant des informations essentielles sur les industries et les applications qui utilisent actuellement la fabrication additive métal. Si vous prenez la courbe de Gartner 2019, vous constaterez que l’impression 3D métal est à la hausse, de plus en plus employée par les industriels. Elle indiquait d’ailleurs qu’en 2020, les métaux et les alliages imprimés en 3D seront un élément clé dans la chaîne logistique pour concevoir des pièces détachées que ce soit pour les marchés commercial, militaire et de consommation. Cette analyse est aujourd’hui soutenue par l’étude de SmarTech Analysis.

fabrication additive métal production

L’impression 3D métal permet de produire des structures avec moins de pièces

Les opportunités de marché pour la fabrication additive métal

La société de conseil explique qu’il était essentiel d’aller au-delà des éléments essentiels du marché, tels que les technologies d’impression et leurs imprimantes 3D. Il explique : “Alors que les technologies d’impression 3D métal entrent dans une phase plus importante d’utilisation axée sur la production, les pièces créées étant destinées à être mises en service dans des produits ou des systèmes commercialisables, nous avons réalisé une nouvelle analyse d’opportunité basée sur la quantification de la production de pièces par scénario d’utilisation. Cela permet d’évaluer plus en détail les possibilités de croissance et d’avancement.” 

Passage du prototypage à la production

Le rapport prédit que l’industrie de la fabrication additive métal – sauf celle utilisée dans le secteur dentaire – délaissera progressivement les applications de prototypage au profit de la production d’ici à la fin 2022. Cela ne signifie pas que les applications de prototypage cesseront. Elles seront portées par le développement de technologies moins chères comme le « Bound Metal Printing« , une méthode dans laquelle la poudre métallique est mélangée à un liant, créant ainsi des tiges métalliques qui sont déposées couche par couche. Les solutions de Desktop Metal sont basées sur ce principe. Selon le graphe ci-dessous, c’est une technologie qui va prendre de plus en plus d’ampleur, au détriment des procédés de fusion sur lit de poudre.  Cependant, à terme, les applications de production représenteront 60% de la valeur marchande de tous les composants produits chaque année d’ici une dizaine d’années. 

Fabrication additive métal production

De plus en plus de pièces finies seront imprimées en 3D via le procédé BMP en 2029, même si les technologies de fusion sur lit de poudre restent majoritaires (crédits photo : SmarTech Analysis)

Changement dans la structure de production

Plusieurs tendances devraient avoir une incidence sur la structure de production des technologies de fabrication additive métal au cours de la prochaine décennie. Celles-ci incluent principalement les efforts de conception pour la fabrication additive – les concepteurs modélisent de plus en plus des pièces qui ne peuvent être produites que grâce à l’impression 3D. En termes d’efficacité et de coûts de production des technologies individuelles, celles-ci devraient permettre une augmentation de la production, en partie grâce à une amélioration de la manutention et du post-traitement. Selon les prévisions, les coûts de production liés à l’utilisation de la fabrication additive métal vont chuter de 40% par pièce en moyenne d’ici 2029. 

Dans l’ensemble, malgré les défis auxquels ce marché est confronté, SmarTech s’attend à ce que la fabrication additive métal continue de créer des applications axées sur la production, ce qui se traduira par des centaines de milliards de dollars d’impact sur le marché mondial de la fabrication au cours de la prochaine décennie. Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

fabrication additive métal production

De plus en plus d’industriels intègreront leurs propres imprimantes 3D afin d’augmenter leur productivité (crédits photo : EOS)

Utilisez-vous la fabrication additive métal à des fins de production ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you