menu

Les avancées de la fabrication additive en 2018

Publié le 26 décembre 2018 par Mélanie R.
fabrication additive en 2018

Vous n’étiez pas connecté en 2018 ? Vous n’avez rien suivi de l’actualité de l’impression 3D ces derniers mois et vous souhaitez une mise à jour ? Retrouvez dans notre récap les évènements, nouveaux produits, annonces stratégiques et applications innovantes qui ont rythmé les mois d’une année riche pour le secteur de l’impression 3D.

Janvier : Le CES 2018 pour bien débuter l’année

L’année 2018 a commencé sur les chapeaux de roues avec le traditionnel CES de Las Vegas. Le salon technologique dévoilait en avant-première les nouvelles imprimantes 3D de KODAK, Nexa3D, Polaroid, AirWolf, Dobot ou encore XYZprinting !

fabrication additive en 2018

Rocket Lab faisait décoller sa fusée imprimée en 3D

En janvier, le cabinet SmarTech Publishing dévoilait le potentiel de l’impression 3D dans le secteur dentaire, avec une étude estimant à 9,5 milliards de dollars ce marché en 2027.

Dans le reste de l’actualité qu’il ne fallait pas manquer, la société Rocket Lab réussissait le lancement d’une fusée équipée de composants imprimés en 3D alors que la firme hollandaise CEAD présentait un concept intéressant d’imprimante 3D très grand format pour la construction navale.

Février : Vers une augmentation des salaires de l’impression 3D ?

À l’occasion des Jeux Olympiques de PyeongChang, nous vous présentions la startup Athletics 3D qui recourt aux technologies 3D de Zeiss et Zortrax pour équiper les athlètes de biathlon.

Deux nouvelles études étaient également publiées dévoilant d’une part comment l’automatisation de la fabrication additive pourrait représenter un marché de 11,2 milliards de dollars d’ici 2027, et d’autre part comment les salaires annuels dans le domaine de l’impression 3D devraient augmenter d’au moins 9% en 2018.

Mars : Hollywood recourt à la fabrication additive

L’une des plus belles créations 3D de l’année est à attribuer à Julia Koerner, styliste en charge des costumes majestueux du film Black Panther, sortie au cinéma en mars dernier. La créatrice a utilisé l’impression 3D pour créer des pièces uniques en nylon à partir de machines de frittage laser.

Dans un tout autre domaine, la marque Chanel dévoilait un mascara doté d’une brosse imprimée en 3D. Les avantages ? Des microcavités permettant d’absorber la matière afin d’offrir la juste dose de maquillage, mais aussi une répartition homogène de la matière sur les cils.

fabrication additive en 2018

On apprenait également la naissance du projet Run2Rail, soutenu par un financement de 2,7 millions d’euros, et visant à utiliser la fabrication additive pour améliorer l’efficacité et l’empreinte écologique des trains européens. Une initiative imaginée par l’Institute of Railways Research (IRR) de l’Université de Huddersfield en Angleterre.

Avril : Les principaux vendeurs d’imprimantes 3D sont…

Une étude très attendue en avril concernait le palmarès des ventes d’imprimantes 3D du cabinet CONTEXT. Alors que le constructeur HP prenait la première place sur le marché des machines professionnelles pour la première fois, le fabricant taïwanais XYZprinting restait lui leader sur les imprimantes 3D de bureau pour la 2ème année consécutive.

En avril, le fabricant Ultimaker annonçait de son côté l’arrivée de sa dernière génération d’imprimantes 3D avec la S5. Une machine double extrusion qui se veut ce qu’il se fait de mieux à l’heure actuelle sur le marché des machines FDM de bureau. L’autre info du mois venait de la startup Byflow qui ouvrait un premier restaurant de plats imprimés en 3D dans la ville de Wolvega aux Pays-Bas…

Mai : L’impression 3D métal pour HP ?

Parmi les principales actualités de mai, on notait l’annonce hautement stratégique de HP concernant son arrivée sur la fabrication additive métal, un marché porteur mais hautement concurrentiel pour les années à venir. Depuis, HP a dévoilé les détails de son futur procédé dénommé HP Metal Jet et des premières livraisons de machines pour… 2020 !

L’impression 3D d’un pneu de vélo increvable par le fabricant allemand BigRep montrait également le potentiel de la technologie dans des applications aussi innovantes qu’inattendues !

Juin : Les matériaux pour l’impression 3D en pleine croissance

Le mois de juin était marqué par de nombreuses applications dans le domaine médical, comme ces chercheurs anglais qui ont réussi l’exploit de reproduire des cornées par impression 3D en collaboration avec la startup Cellink. Une avancée qui vise à révolutionner les greffes actuelles. On apprenait également comment la société NuVasive utilise la fabrication additive pour créer des implants pour la colonne vertébrale imitant les propriétés naturelles de l’os humain.

Une étude du site Filaments.Directory venait enfin nous éclairer sur les habitudes de consommation de filaments pour imprimantes 3D, permettant notamment d’en savoir plus sur les matériaux les plus utilisés et les usages courants.

fabrication additive en 2018

Un implant imprimé en 3D par NuVasive

Juillet : Les dépenses liées à l’impression 3D en augmentation

Une étude du cabinet IDC prévoyait que les achats en Europe d’imprimantes 3D, de matériaux, de logiciels, de services, etc. devraient atteindre 3,6 milliards de dollars en 2018 pour atteindre 7,4 milliards de dollars d’ici 2022.

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seul, la Yonsei University Health System en Corée du Sud annonçait la commercialisation d’un premier oeil artificiel imprimé en 3D après 3 ans de recherche. Une innovation qui pourrait aider potentiellement jusqu’à 60,000 coréens !

Dans un registre complètement différent, le géant américain General Electric déposait un brevet visant à combiner la fabrication additive aux technologies Blockchain afin de protéger la fabrication de ses modèles 3D…

fabrication additive en 2018

La Corée du Sud progresse sur l’impression 3D d’yeux

Août : Le géant Amazon se lance dans les matériaux 3D

L’été c’est aussi la période choisie par Amazon pour se lancer officiellement sur le marché de l’impression 3D. Avec sa gamme AmazonBasics, le géant américain propose désormais plusieurs matériaux tels que l’ABS, le PLA et le PETG dans plusieurs coloris et pour un prix de seulement $19,99 la bobine de 1kg. Une annonce qui a de quoi donner des sueurs froides aux fabricants actuels.

Un autre acteur des GAFA se faisait remarquer en août, à savoir Facebook, en interdisant le partage de fichiers 3D d’armes depuis sa plateforme. De quelle manière me direz-vous ? En bloquant tous les liens vers des sites connus pour cette pratique… pas sûr que cela soit suffisant, mais c’est un bon début.

Septembre : L’impression 3D, une technologie verte ?

L’acoustophorétique ça vous parle ? Des chercheurs de l’Université de Harvard mettaient au point une technique d’impression 3D utilisant la lévitation acoustique pour créer des formes à partir d’une multitude de matériaux comme des résines optiques ou des métaux liquides. De leur côté, des étudiants indiens de l’Université du Hindustan concevaient un satellite ultra-léger imprimé en 3D dans le cadre d’un concours organisé par la NASA.

fabrication additive en 2018

Le mini satellite imprimé en 3D

Septembre était également le mois choisi par le Journal Of Industrial Ecology pour publier une étude sur l’impact environnemental de l’impression 3D. Celle-ci offrait une vision globale la technologie en prenant en compte l’ensemble des composantes de la fabrication additive, de l’utilisation des matières premières à la gestion des déchets. Bien que trop rare, ce genre d’études offre un nouveau regard sur l’impression 3D.

Octobre : La plus grande imprimante 3D au monde ?

Le constructeur Ingersoll Machine Tools et le laboratoire ORNL présentaient en octobre dernier la WHAM (pour Wide and High Additive Manufacturing) et son volume d’impression gigantesque de 7 x 3 x 14 mètres. Reposant sur la technologie d’extrusion de filaments, la WHAM rejoint le club fermé des plus grandes imprimantes 3D du monde.

On vous parlait également de Kupol, une jeune startup canadienne qui se lançait dans la production de casques de vélo innovants. Ceux-ci ont la particularité d’être modulables mais surtout imprimés en 3D, et plus particulièrement en PA12 à partir des imprimantes 3D de chez HP.

fabrication additive en 2018

Dans la foulée de Etihad Airways, la compagnie aérienne Lufthansa annonçait quand à elle l’ouverture d’un premier centre de fabrication additive dédié à la production mais aussi à la réparation de pièces pour ses avions.

Novembre : Formnext, le salon annuel tant attendu !

En cette fin d’année, on découvrait le futur de l’alimentation avec Giusseppe Scionti de l’Université Polytechnique de Catalogne et son projet de steak végétal imprimé en 3D ! Avec l’aspect et la texture de la vraie viande, le scientifique souhaite offrir une alternative à l’élevage industriel. Seriez-vous prêts à goûter ?

Novembre c’est surtout le mois attendu par les acteurs de la fabrication additive avec l’un des plus grands salons dédiés à la technologie. Formnext 2018, qui se déroulait à Francfort, offrait une vitrine à plus de 500 exposants. L’équipe de 3Dnatives y était pour vous ramener les 10 innovations qu’il ne fallait pas manquer.

Alors que le constructeur automobile BMW annonçait fièrement avoir atteint le cap du million de pièces imprimés en 3D, le véhicule électrique Solar Voyager faisait route vers l’Antarctique avec à son bord de nombreux composants créés par impression 3D.

fabrication additive en 2018

Le Solar Voyager a pris la route vers l’Antarctique

Décembre : un marché mondial estimé à $9,3Mi

Le renouveau de MakerBot ? Le pionnier américain des imprimantes 3D de bureau, qui traversait une mauvaise passe depuis le lancement de sa dernière génération de machines, tente de redorer son blason avec l’arrivée d’une nouvelle machine double extrudeur, la Method, pour un prix de $6499. Un pari risqué ?

En partenariat avec le fabricant de matériaux Polymaker, l’entreprise chinoise SMCC inaugurait un pont imprimé en 3D de plus de 15 mètres de long pour un poids de 5,8 tonnes. Une prouesse technique qui aura toutefois nécessité près de 30 jours d’impression en continue !

fabrication additive en 2018

La Method de MakerBot

Et pour clore l’année en beauté, le cabinet SmarTech Publishing publiait une étude il y a quelques jours décrivant comment le marché de la fabrication additive (i.e. la vente de machines, de matériaux et de services associés) avait progressé de 18% sur un an pour atteindre 9,3 milliards de dollars en 2018. De quoi présager encore de belles choses pour 2019 et les années à venir !

Quelle est l’actualité qui vous a le plus marqué en 2018 ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you