menu

L’impact de la fabrication additive sur nos chaînes d’approvisionnement actuelles

Publié le 24 novembre 2020 par Mélanie R.
fabrication additive chaîne approvisionnement

Aujourd’hui, de nombreuses industries dépendent fortement de la production et des ressources provenant de la Chine et de l’Asie du Sud-Est, en particulier dans des secteurs comme la fabrication et la logistique. Au cours de la pandémie sanitaire mondiale, de nombreuses chaînes d’approvisionnement se sont rompues, affectant de plein fouet les activités des entreprises dans de multiples secteurs industriels. Plus de 94 % des entreprises du classement FORTUNE 1000 ont déclaré que la crise avait eu un impact majeur sur leur chaîne d’approvisionnement. La pandémie a donc mis en évidence les limites des méthodes traditionnelles, en particulier leur manque d’agilité.

Au cours des premiers mois de cette crise mondiale, l’impression 3D a montré son importance, notamment dans le secteur médical où elle a été utilisée pour fabriquer des équipements d’urgence pour les soignants et les patients du monde entier. En quelques jours, les acteurs du secteur de l’impression 3D ont réussi à produire des dispositifs essentiels pour le secteur des soins de santé, des masques aux ventilateurs, pour aider à sauver des vies. Mais au delà de la réactivité dont elle a fait part, les fabricants de tous types d’industries souffraient des limites des chaînes d’approvisionnement actuelles. En particulier à cause du manque de fabrication locale et des délais de livraison prolongés. Alors, l’impression 3D peut-elle faire partie de la solution ?

Dans le secteur médical, la fabrication additive a été utilisée pour produire dans l’urgence des visières de protection

La fabrication additive peut-elle apporter de la flexibilité à la chaîne d’approvisionnement ?

L’un des grands avantages de la fabrication additive est le caractère mobile de la technologie. Elle permet aux entreprises d’acheminer plus rapidement la production vers les marchés et les clients locaux. Au lieu de favoriser la production de masse dans d’autres pays, les fabricants pourraient privilégier davantage les centres d’assemblage locaux. Parmi les autres bénéfices, citons une plus grande personnalisation des produits, une réduction de la complexité et un meilleur délai de mise sur le marché. Par exemple, imaginez une chaîne d’approvisionnement où le client serait davantage impliqué dans les processus de conception et de production : chaque pièce peut être personnalisée pour un client sans avoir à supporter le coût supplémentaire de la personnalisation.

De plus, dans certains cas, la fabrication additive est une méthode de production beaucoup plus rapide. En consolidant les composants et les processus nécessaires à la fabrication, il est possible de réduire les complexités, les coûts de production et, par conséquent, les délais de production et de mise sur le marché. Alors que les pièces traditionnelles sont fabriquées à partir d’un moule, les pièces imprimées en 3D sont réalisées à partir d’un fichier 3D. Il n’est plus nécessaire d’attendre la production du moule ou encore son envoi vers un autre marché, il suffit de transférer numériquement le modèle 3D. Le passage à la production à la demande pourrait devenir la nouvelle norme. Le transport des biens physiques d’un pays à l’autre et d’un continent à l’autre diminuerait, ce qui aurait des répercussions majeures sur le stockage, la logistique et l’environnement.

Néanmoins, pour certaines pièces qui doivent être produites à très grande échelle, les procédés de fabrication conventionnels comme le moulage par injection ou l’usinage CNC seront toujours plus compétitifs. Par conséquent, la fabrication additive a la possibilité d’optimiser les chaînes d’approvisionnement actuelles et de combler certains des écarts qui existent aujourd’hui, mais pas de remplacer les méthodes conventionnelles.

Grâce à l’impression 3D, les fabricants peuvent produire localement

Comment les fabricants adoptent-ils l’impression 3D ?

De nombreuses entreprises n’ont pas encore intégré la fabrication additive dans leur chaîne d’approvisionnement. Pendant longtemps, le manque de savoir-faire et l’investissement initial ont représenté les principales barrières à l’entrée, empêchant les entreprises à miser sur l’impression 3D. Cela explique en partie pourquoi les fournisseurs de services d’impression 3D se sont développés ces dernières années. En 2017, Research and Markets publiait son étude « 3D Printing Services Market – Global Outlook and Forecast 2017 – 2022 » qui prévoyait que le marché dépasserait les 13 milliards de dollars, avec un taux de croissance annuel moyen de plus de 28 % au cours de la période 2016-2022. Ces prestataires de services sont capables de surmonter les obstacles auxquels les entreprises sont confrontées dans les premières étapes de l’intégration, lorsqu’elles ne savent pas encore comment elles investiront à long terme dans l’impression 3D.

De multiples solutions sont apparues plus récemment pour faciliter cette adoption de l’impression 3D, notamment en prenant contact avec les fournisseurs. Par exemple, le service Make de Dassault Systèmes, qui fait partie de la 3DEXPERIENCE Marketplace, met les acheteurs en contact avec plus de 200 fabricants en Europe et aux États-Unis qui maitrisent différents procédés comme l’impression 3D, l’usinage CNC, la découpe, le moulage par injection et d’autres technologies. Benoît Schildknecht, directeur de la Marketplace chez Dassault Systèmes, commente : « La solution de fabrication à la demande de Dassault Systèmes, 3DEXPERIENCE Marketplace Make, vous permet de reconstruire une chaîne d’approvisionnement plus flexible, en toute sécurité et plus proche de vous, afin de répondre à vos besoins à court et à long terme. »

Pour faciliter l’adoption de la fabrication additive, plusieurs solutions comme le service Make de Dassault Systèmes se sont développées

Il est également intéressant de noter que Dassault Systèmes a développé des solutions pour résoudre les défis liés à l’utilisation d’un tel service. C’est pourquoi la 3DEXPERIENCE Marketplace permet à un acheteur de suivre l’état de sa transaction et de conserver toute sa traçabilité. Benoît Schildknecht ajoute : « Les membres peuvent communiquer entre eux et comparer les prix de toutes les ressources de fabrication à la demande disponibles grâce à notre solution de devis instantané. Le paiement est facilité, ce qui permet aux équipes de ne se préoccuper que de la bonne exécution du projet plutôt que des tâches administratives.« 

Pour conclure, la crise du COVID-19 a poussé les entreprises à repenser et à transformer leurs chaînes d’approvisionnement, en particulier celles qui dépendent fortement d’autres pays. La réorganisation de la production permettra une plus grande flexibilité, des prix plus bas et une meilleure qualité des pièces dans de nombreux cas. Il sera intéressant de voir comment les entreprises réajusteront leur stratégie pour y parvenir. En attendant, vous pouvez retrouver plus d’informations sur le service de fabrication à la demande de Dassault Systèmes 3DEXPERIENCE Marketplace Make ICI !

Que pensez-vous de l’impact de la fabrication additive sur la chaîne d’approvisionnement ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you