menu

Quelles sont les entreprises de la fabrication additive cotées en bourse ?

Publié le 21 juillet 2022 par Philippe G.
fabrication additive bourse

Ce n’est un secret pour personne, l’industrie de l’impression 3D est en plein essor depuis maintenant plusieurs années. Si les importantes quantités d’acquisitions et de fusions en témoignent, le nombre d’entreprises spécialisées dans la fabrication cotées en bourse est également un marqueur fiable. Mais comme vous vous en doutez, toutes ces sociétés ont intégré des bourses différentes. Aux États-Unis, il y en a deux principales : le New York Stock Exchange (NYSE) et le Nasdaq. En Europe, on trouve la Bourse de Londres, la Deutsche Börse, Euronext, la Bourse suisse et bien d’autres encore, et encore plus en Asie. Et au cours des deux dernières années, de nombreuses entreprises sont devenues publiques. 3Dnatives vous propose de découvrir ci-dessous quelles sont les sociétés spécialisées dans la fabrication additive désormais cotées en bourse. Elles sont classées par ordre alphabétique.

3D Systems

Acteur historique de la fabrication additive, 3D Systems est coté en bourse NYSE, avec un cours de son action actuellement évaluée à 10,74 dollars. L’entreprise fait partie des premières sociétés de l’impression 3D à être entrée en bourse et a depuis connu de fortes fluctuations quant à la valeur de son cours. Rappelons que 3D Systems maîtrise une large gamme de procédés, du SLA à l’impression 3D métal en passant par le SLS et plus récemment le FDM grâce à l’acquisition de Titan Robotics et de Kumovis. Depuis sa création, 3D Systems a levé plus de 260 millions de dollars et acquis une trentaine d’entreprises.

Crédits photo : 3D Systems

Autodesk

Fondé en 1982, Autodesk est aujourd’hui l’un des principaux acteurs dans le secteur de la fabrication additive. Éditeur de logiciels de modélisation, comme Fusion 360 ou encore Autodesk Inventor, l’entreprise basée à San Francisco accompagne aujourd’hui les plus grandes sociétés dans leurs projets. Coté au Nasdaq, avec un cours de l’action estimé à 196,38 $, Autodesk a depuis ses débuts acquis de nombreuses entreprises. En outre, pour rester au contact de sa communauté et des utilisateurs des différents logiciels de la marque, la société a lancé Autodesk University, un mélange d’événements physiques et virtuels. 

Crédits photo : Autodesk

Conformis

Conformis, basée dans le Massachusetts, est une société fabriquant des dispositifs médicaux qui s’est fait un nom en intégrant l’impression 3D dans la production d’implants orthopédiques de genou et de hanches. La société fondée en 2004 est entrée au Nasdaq le 1er juillet 2015. Aujourd’hui, la capitalisation boursière de la société est de 53,05 millions de dollars et le prix actuel d’une action est de 0,29 $.

Crédits photo : Conformis

Dassault Systèmes

Connu pour sa branche destinée à l’aviation, le groupe Dassault développe également des logiciels 3D dédiés à la conception de pièces. Baptisée Dassault Systèmes, cette entité fait aujourd’hui partie des principaux éditeurs de logiciels 3D, notamment grâce au logiciel de CAO CATIA et à sa marketplace intitulée 3DExperience. Avec une action estimée à 38,86 €, Dassault Systèmes est coté sur Euronext Paris et dispose d’une capitalisation boursière de 51,78 milliards d’euros. 

Crédits photo : Dassault Systèmes

Desktop Metal

Fondée en 2015 dans le Massachusetts, Desktop Metal développe, fabrique et commercialise des solutions d’impression 3D métal destinées aux industriels. Désignée comme l’une des 30 entreprises technologiques les plus prometteuses, la société a réalisé d’importantes levées de fonds depuis ses débuts, à hauteur de 438 millions de dollars, et a acquis des sociétés de premier plan, à l’image d’ExOne. Aujourd’hui coté au NYSE, son action est estimée à 2,51 dollars avec une capitalisation boursière de 780 millions de dollars. 

Crédits photo : Desktop metal

Fast Radius

En février 2022, la startup Fast Radius a annoncé qu’elle avait réalisé une fusion planifiée avec la société Environmental Growth Opportunities Corp et qu’elle était introduite au Nasdaq sous le nom de FSRD. La société est initialement entrée en bourse à une évaluation de 1,4 milliard de dollars. Fast Radius est un fournisseur de services d’impression 3D situé à Chicago qui utilise sa Cloud Manufacturing Platform™ pour aider les utilisateurs à créer des pièces, de la conception jusqu’à la fabrication. L’entreprise offre plusieurs solutions, notamment des micro-usines personnalisées ainsi qu’un catalogue numérique. Sa capitalisation boursière est de 48 790 millions de dollars et les actions sont estimées entre 0,66 $ et 0,62 $.

Crédits photo : Fast Radius

Fathom Digital Manufacturing

Créé en 1984, le service d’impression Fathom Digital Manufacturing est coté à la bourse de New York, avec un cours de l’action évalué aujourd’hui à 4,02 dollars. L’entreprise a jusqu’ici levé 80 millions de dollars et déjà acquis deux sociétés. Elle maîtrise à la fois des procédés de fabrication additive comme le FDM, le PolyJet, le SLS, le Multi Jet Fusion ou encore la fusion sur lit de poudre, mais aussi des techniques de fabrication soustractive et formative.

Crédits photo : Fathom Digital Manufacturing

HP

Hewlett-Packard Company, plus connu sous l’acronyme HP, est coté au NYSE, la plus grande des bourses mondiales et le cours de l’action est à hauteur de 32,94 $. Active dans l’impression 3D depuis maintenant de nombreuses années, on ne présente plus la société. Propriétaire de la technologie Multi Jet Fusion, HP est aujourd’hui investi dans de nombreux projets. De par sa large gamme d’imprimantes 3D, on retrouve la société dans une variété d’industrie, notamment dans les secteurs de la joaillerie, de l’automobile, de l’architecture ou encore de la santé. 

Crédits photo : HP

Markforged

Lorsqu’il s’agit d’impression 3D industrielle, plus particulièrement de composite, le nom de Markforged est rapidement évoqué. La société, qui a été lancée en 2013, est rapidement devenue un acteur majeur dans le domaine de la fabrication additive. Reconnue pour ses nombreuses imprimantes 3D ainsi que ses matériaux d’impression, l’entreprise rivalise aujourd’hui avec des géants du secteur tels que Desktop Metal. Markforged est entrée en bourse le 14 juillet 2021 au NYSE avec une capitalisation boursière de 407,81 millions de dollars et une action estimée à 22,17 $. 

Crédits photo : Markforged

Materialise

Fondée en 1990 en Belgique, l’entreprise Materialise propose depuis de nombreuses années une série de solutions logicielles et différents services d’impression afin d’accompagner les industriels. Cotée au Nasdaq avec une action évaluée à 14,51 $, l’entreprise offre aujourd’hui ses services à différent secteurs, comme la santé, l’automobile, l’aérospatiale, l’art et le design. Dotée de l’un des plus grands parcs d’imprimantes 3D d’Europe dédié au prototypage rapide, et proposant également une célèbre marketplace nommée i.Materialise, la société belge est un des acteurs majeurs du marché de la fabrication additive.

Crédits photo : Materialise

Meatech 3D

Meatech3D est une entreprise israélienne fondée en 1992 à Riyad avec pour objectif de révolutionner l’industrie de la viande. Impliquée dans la biotechnologie, la bio-impression et l’agrotechnologie, l’entreprise fait régulièrement parler d’elle à travers ses diverses applications visant à transformer nos modes de consommation alimentaire. En imprimant des cellules animales, Meatech3D reproduit tous types de viandes et espère de cette manière limiter l’impact environnemental de la production intensive de viande. Coté au Nasdaq, sa capitalisation boursière est actuellement de 44,285 millions de dollars et ses actions valent 3,44 $.

Crédits photo : Meatech 3D

Nano Dimension

Le géant israélo-américain de l’impression 3D Nano Dimension est principalement connu pour ses solutions industrielles de micro-impression. L’entreprise propose notamment son système DragonFly LDM, qui utilise une technologie d’impression à jet d’encre exclusive et des nano-encres pour créer des pièces électroniques. L’année dernière, la société a acquis une autre entreprise israélienne de nano-impression 3D, Nanofabrica (rebaptisée Fabrica Group), et tout récemment, elle a annoncé avoir acquis 12 % des actions de Stratasys. L’entreprise est cotée au Nasdaq depuis 2016 sous la désignation NNDM. Sa capitalisation boursière est de 876 491 millions de dollars et les actions sont actuellement entre 3,20 $ et 3,44 $.

Crédits photo : Nano Dimension

Organovo

Basée en Californie, l’entreprise Organovo conçoit des solutions de bio-impression depuis sa création en 2007. Elle est cotée sur le NASDAQ, avec une valeur actuelle de 2,98 dollars. Afin de soutenir sa croissance, la société américaine a levé plus de 110 millions de dollars et établit des partenariats avec des acteurs de premier plan du marché. Grâce à sa plate-forme de bio-impression baptisée NovoGen, Organovo est capable de concevoir des tissus à partir d’une encre sur-mesure intégrant les cellules du patient.

Crédits photo : Organovo

Parametric Technology Corporation

Après avoir développé le logiciel de CAO Creo il y a maintenant plus de 30 ans, Parametric Technology Corporation s’est imposé comme étant l’un des leaders du marché pour la conception et le développement de produits. Cotée au NASDAQ avec une action estimée à 110,89 $, l’entreprise américaine basée à Boston a depuis sa fondation en 1985 acquis de nombreuses entreprises. Si peu d’entre elles proviennent de l’industrie de la fabrication additive, elles sont néanmoins pour beaucoup spécialisées dans la conception de modèles 3D, tout comme Parametric Technology Corporation. 

Crédits photo : Parametric Technology Corporation

Prodways

L’entreprise française Prodways, spécialisée dans l’impression 3D résine et de poudre polymère, offre une variété de services en matière de fabrication additive. La société fournit à ses clients plusieurs imprimantes 3D, matériaux, pièces ainsi que des services d’impression. Trois ans seulement après sa création, en mars 2014, la société française est devenue cotée à la bourse d’Euronext Paris et affiche actuellement une capitalisation boursière de 150,203 millions d’euros. Le prix par action est de 2,94 €.

Crédits photo : Prodways

Protolabs

Fondé en 1999 par Larry Lukis, Protolabs s’est à ses débuts spécialisé dans la fabrication de prototypes en plastique en automatisant les processus de fabrication traditionnels. Quelques années plus tard, en 2014 précisément, l’entreprise s’est lancée dans l’industrie de la fabrication additive et a développé son propre service d’impression destiné à accompagner les industriels dans leur processus de production. Aujourd’hui, l’entreprise aide différents domaines et se consacre au prototypage et à la production de pièces en petite série. Coté au NYSE, son action est estimée à 49,15 $. 

Crédits photo : Protolabs

Ricoh

Ricoh est une entreprise japonaise fondée en 1936 par Riken Kankoshi et emploie actuellement plus de 108 000 personnes dans le monde. Si au départ la société se consacrait à la fabrication de papier photographique, elle propose aujourd’hui de nombreux services liés à la fabrication additive, comme le prototypage, la production de pièces finales, l’optimisation du design ou encore le post-traitement. Pour ce faire, Ricoh a recours à différents procédés, tels que le FDM ou le MJF, et divers matériaux, à l’image du nylon, du PA 12, du PP ou encore du PC. Coté sur Euronext Paris, sa capitalisation boursière actuelle est de 679,675 milliards de dollars et son action est estimée à 7,81 $. 

Crédits photo : Ricoh

Shapeways

Shapeways, basée à New York, est une place de marché et un service d’impression 3D qui est également connue pour son logiciel propriétaire OTTO, un système de commande complet qui « gère l’ensemble du processus de production, du téléchargement sécurisé des modèles 3D à la livraison accélérée dans un emballage personnalisé« . L’entreprise dispose d’installations de fabrication conformes à la norme ISO 9001 à Long Island et est également l’une des rares entreprises du secteur de l’impression 3D à détenir une certification IATF 16949, autorisant la fabrication de pièces automobiles. La société est cotée à la bourse de New York (NYSE) sous le code SHPW et sa capitalisation boursière est de 47,24 millions de dollars et ses actions sont actuellement estimées à 0,96 $.

Crédits photo : Shapeways

Siemens

Le groupe Siemens est spécialisé dans les secteurs de l’énergie, de la santé, de l’industrie et du bâtiment. Il conçoit notamment des solutions logicielles pour la fabrication additive et est un acteur reconnu du secteur. Le groupe allemand est entré en bourse en 1899 et est aujourd’hui coté à la bourse de Francfort et à Xetra. Il fait actuellement partie du DAX 40, avec une valeur de son action actuellement évaluée à 106,9 euros. Bien entendu, la fabrication additive chez Siemens n’est qu’une partie de son activité mais il nous paraissait important de le mentionner dans cet article.

Crédits photo : Siemens

SLM Solutions

Pionnier de la fusion laser sur lit de poudre, SLM Solutions fait partie des spécialistes de l’impression 3D métal. Avec un cours de l’action de 12,44 €, SLM Solutions est côté au XETRA, une plateforme d’échanges de titres financiers basée à Francfort. Originaire d’Allemagne, l’entreprise commercialise des imprimantes 3D industrielles destinées à au secteur aérospatial, de l’énergie, de la santé et de l’automobile. Afin d’étendre ses capacités à l’international, la société a ces dernières années ouverts des bureaux dans plusieurs zones stratégiques, comme à Shanghai et Moscou.  

Crédits photo : SLM Solutions

Stratasys

La société américano-israélienne Stratasys est l’un des pionniers de la fabrication additive. Fondée en 1989, Stratasys fût l’une des premières entreprises à développer des technologies d’impression 3D et est donc rapidement devenue l’une des principales sociétés du secteur. Fournissant des machines et des matériaux pour une grande variété d’industrie, comme l’automobile, l’aérospatiale et l’industrie, Stratasys fait partie des acteurs les plus influents. L’entreprise est entrée en bourse sur le Nasdaq en octobre 1994, et sa capitalisation boursière est de 1,273 milliard de dollars avec une valeur de 19,62 $ par action.

Crédits photo : Stratasys

Tinkerine

Fondé en 2012 par des étudiants d’une université canadienne, Tinkerine développe depuis ses débuts des imprimantes 3D de bureau. Et comme vous vous en doutez, la majorité d’entre elles sont basées sur le procédé FDM, à l’image de la Litto et de la Ditto Pro. À travers ses machines, l’entreprise a pour objectif de sensibiliser les plus jeunes d’entre nous à l’impression 3D afin de démontrer quels sont les avantages de la technologie. Coté sur l’OTC Bulletin Board, un système de cotation électronique aux États-Unis, son action est évaluée à 0,0410 $. 

fabrication additive bourse

Crédits photo : Tinkerine

Velo3D

Spécialisé dans l’impression 3D métal, Velo3D développe des applications pour des secteurs comme l’aérospatial, les transports ou encore l’énergie. Fondée en 2014 par Benny Buller, la société a développé une gamme d’imprimantes 3D baptisée Sapphire basée sur le procédé de fusion laser sur lit de poudre ainsi qu’un logiciel appelé Flow. En plus des imprimantes 3D et de son logiciel, Velo3D propose divers matériaux comme l’aluminium F357 et l’Inconel 718. Coté sur le NYSE, son action a une valeur de 3,01 $ et sa capitalisation boursière est de 553,42 millions de dollars.

fabrication additive bourse

Crédits photo : Velo3D

Voxeljet

Voxeljet AG est un fabricant allemand d’imprimantes 3D industrielles. La société est aujourd’hui reconnue comme étant l’un des leaders de la technologie binder jetting, utilisant principalement les céramiques techniques et le sable grâce à sa gamme d’imprimantes VX, adaptée au prototypage et à la production en série. Précédemment coté à la bourse de New York, Voxeljet est aujourd’hui côté au Nasdaq et le cours de son action est actuellement de 4,04 $. 

fabrication additive bourse

Crédits photo : Voxeljet

Xometry

Xometry est une marketplace de pièces industrielles qui offre une variété de services comme le prototypage rapide et la production de pièces finales. La société qui est basée à Derwood, dans le Maryland, a été fondée en 2013 par Randy Altschuler et Laurence Zuriff, et s’est depuis développée pour devenir l’une des principales entreprises dans le domaine de la fabrication de pièces industrielles à la demande. Xometry est coté au NASDAQ  depuis le 30 juin 2021, sa capitalisation boursière est de 1,82 milliards de dollars avec un prix de 38,80 dollars par action.

fabrication additive bourse

Crédits photo : Xometry

Que pensez-vous des entreprises de la fabrication additive cotées en bourse ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article et retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks